COMITE VALMY

Accueil du site > COMITE VALMY ANALYSES ET PROPOSITIONS - > Aïssa tord le bras des intégristes et gèle les comités de gestion des mosquées (...)

Algérie

Aïssa tord le bras des intégristes
et gèle les comités de gestion des mosquées
Par R. Mahmoudi - Algérie Patriotique

samedi 7 juillet 2018, par Comité Valmy


Le ministre des Affaires religieuses a-t-il trouvé l’antoidote au venin extrémiste ? New Press

Aïssa tord le bras des intégristes
et gèle les comités de gestion des mosquées

– Moins de vingt-quatre heures après son message où il avait mis en garde contre des tentatives menées par des islamistes pour faire main basse sur certaines mosquées du pays, à travers notamment l’infiltration des comités religieux, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, annonce le gel de toutes les opérations de renouvellement de ces comités, et ce jusqu’à nouvel ordre.

Le ministre l’a annoncé ce dimanche sur son compte Facebook, avec un titre évocateur : « L’honneur de la mosquée, une ligne rouge ! » « Parce que le renouvellement des associations religieuses au niveau des mosquées est devenu un danger pour les imams, et parce que ce renouvellement s’effectue aujourd’hui dans le désordre et les tiraillements et la violation de l’enceinte de la mosquée et l’atteinte à l’honneur de l’imam, il a été décidé le gel du renouvellement des associations religieuses au niveau des mosquées, et ce jusqu’à nouvel ordre », a écrit le ministre.

Mohamed Aïssa affirme que cette instruction, datée du 30 juin, a été envoyée à l’ensemble des directions de wilaya et des « services concernés » pour application.

Pour rappel, le ministre des Affaires religieuses avait mis en garde, la veille, contre une razzia menée par des islamistes radicaux pour s’emparer des comités religieux au niveau des mosquées, à l’occasion des opérations de renouvellement. Il a accusé les partisans du FIS de chercher à « nous ramener aux années de la fitna », et d’exploiter les réseaux sociaux et certains syndicats pour mettre en œuvre leur plan.

Le ministre s’était montré très ferme, en menaçant d’user de tous les moyens légaux pour empêcher ces « aventuriers » de faire main basse sur les mosquées.

Plusieurs mosquées du pays ont été, cette semaine, le théâtre d’affrontements parfois très violents entre fidèles, comme ce fut le cas dans la wilaya de Chlef, et dont l’enjeu principal était le renouvellement des comités religieux, très convoités par les islamistes du fait qui leur permettent d’exercer leur influence sur les mosquées, en passant outre l’autorité officielle représentée par l’imam et ses assistants.

R. Mahmoudi
2 juillet 2018


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>