COMITE VALMY

Accueil du site > UNION DU PEUPLE DE FRANCE - Arc Républicain de Progrès > Israël : des activistes demandent à la justice l’interdiction d’exportation (...)

Israël : des activistes demandent à la justice
l’interdiction d’exportation d’armes létales vers l’Ukraine - par Karine Bechet-Golovko

mardi 10 juillet 2018, par Comité Valmy


Israël : des activistes demandent à la justice
l’interdiction d’exportation d’armes létales vers l’Ukraine

Après avoir eu la preuve de l’utilisation par le bataillon extrémiste Azov des armes vendues par Israel à l’Ukraine, 40 activistes des droits de l’homme se sont adressés à la Cour suprême israélienne pour demander l’interdiction des ventes d’armes vers l’Ukraine, se fondant sur le caractère néonazi de ce groupuscule, intégré dans l’armée. La Cour suprême d’Israël tient entre ses mains la possibilité de reconnaître le caractère néonazi du régime ukrainien post-Maïdan.

Selon le journal israélien Haaretz, après s’être adressés au ministère de la défense sans obtenir de réponse, un groupe de 40 activistes des droits de l’homme a déposé un recours devant la Cour suprême pour demander qu’Israël mette fin à l’exportation d’armes à l’Ukraine, puisque celles-ci tombent entre les mains des membres extrémistes du bataillon punitif néonazi Azov, qui font partie des forces armées du pays.

Ce qui a été prouvé par des photographies issues du site d’Azov montrant leurs membres posant avec un fusil d’assaut israélien Tavor :

Trois remarques. La première, comme le relève le journal lui-même, ce n’est pas la première fois qu’Israël fournit des armes à des régimes ou des personnalités soutenant le nazisme :


In the past, Israel has armed anti-Semitic regimes, such as the generals’ regime in Argentina, which murdered thousands of Jews in camps while its soldiers stood in watchtowers guarding the abducted prisoners with their Uzi submachine guns.


Israel has also armed Nazis, such as the war criminal Klaus Barbie in Bolivia. In the case of Ukraine forces using Israeli weapons are openly stating their support for racist and anti-Semitic ideas, in various publications.

Ensuite, il est donc reconnu que l’Ukraine soutient l’idéologie néonazie. Enfin, que des armes létales, et non simplement non létales, lui sont vendues.

La justice israélienne pourrait être la première à reconnaître le caractère néonazi du régime ukrainien.

A chacun d’en tirer ses conclusions ...

Karine Bechet-Golovko
lundi 9 juillet 2018

Russie politics


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>