COMITE VALMY

Accueil du site > UNION DU PEUPLE DE FRANCE - Arc Républicain de Progrès > Elections européennes, le26 mai : pourquoi et comment infliger une lourde (...)

Elections européennes, le26 mai :
pourquoi et comment infliger une lourde défaite
à l’intégration européenne et à Emmanuel Macron
Comité Valmy

lundi 27 mai 2019, par Comité Valmy


Elections européennes : le 26 mai,
pourquoi et comment infliger une lourde défaite
à l’intégration européenne et à Emmanuel Macron

Elections européennes : faire barrage à Macron !

Le 26 mai, les électeurs sont appelés à choisir les représentants de notre pays au sein de l’Assemblée européenne. Cette institution - ce "machin", comme aurait dit le général de Gaulle - doit confirmer le choix du président de la Commission européenne, dite de Bruxelles, dont les membres relèvent des différents gouvernements. Il s’agit d’une véritable instance de décision politique et économique au niveau des 27 pays membres de l’Union, la Grande-Bretagne s’en étant détachée pour recouvrer sa souveraineté.

La Commission Européenne se substitue ainsi aux différents gouvernements pour imposer aux peuples une politique conforme aux intérêts exclusifs du monde financier européen et atlantiste ainsi qu’à l’oligarchie qui en est l’émanation. Cette Commission légifère donc au détriment des peuples, avec un seul souci : "harmoniser" la législation des Etats membres avec le seul objectif de permettre l’optimisation de la libre circulation des biens, des hommes et des marchandises à travers le continent.

Il s’agit d’obtenir le maximum de profits pour la minorité dominante, le Grand Capital et ses soutiens. D’où la dégradation accélérée des niveaux de vie des populations, la brutale remise en cause des conquêtes sociales, non seulement du monde salarié et paysan, mais des conditions de vie des couches moyennes. Pour imposer cette politique à leurs peuples réticents, les gouvernants recourent de plus en plus à une législation d’exception, de mise en cause des libertés fondamentales. Le peuple français en subit de plus en plus les effets avec la répression violente des Gilets jaunes, mouvement populaire de contestation directe du système.

En France, le Président de la République se veut le chantre d’une politique européenne encore plus poussée dans le domaine de l’intégration politique supranationale.

Il a fait le choix d’une Europe- Empire dont la souveraineté se substituerait à celle de la nation française, faisant fi de son histoire et de sa culture millénaires. Dans cette perspective, l’hôte de l’Elysée vise à faire de la France une simple région européenne où seul le libre marché fixerait arbitrairement les lois.

Conscient de la colère populaire qui enfle, et de ses répercussions sur le scrutin, Emmanuel Macron joue le tout pour le tout : il s’inscrit au haut de son affiche électorale, à la place de son Loiseau de proie, voulant faire du scrutin un référendum en sa faveur, en arrivant premier le soir du 26 mai.

Loiseau rare a disparu

Il faut le prendre au mot.

Faire en sorte que le président de la République en se mettant en première ligne subisse l’échec le plus net, que votre bulletin de vote place sa liste, dite "Renaissance", en fait de son parti La République En Marche, le plus loin possible derrière ses adversaires.

Certes, la nature de cette élection européenne tend à pousser les patriotes, partisans de la souveraineté française, à une abstention citoyenne massive dans ce scrutin illégitime ou à voter pour les listes qui s’affirment clairement pour le Frexit.

Mais tactiquement, il est certainement plus utile de répondre au défi lancé par Emmanuel Macron qui, s’il réussissait dans sa manœuvre, se servirait de l’apparente victoire obtenue pour accélérer la mise en oeuvre de sa politique mortelle pour la France et son peuple nation.

Comment infliger une lourde défaite
au Président de la République ?
Chacun doit trouver le moyen le plus efficace
pour que Macron se prenne au piège
qu’il s’est lui-même tendu.

Faire barrage à Macron le 26 mai, marquerait pour le peuple de France, une étape dans la reconquête de sa souveraineté.

Le Comité Valmy
le 15 mai 2019


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>