COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > Des troupes allemandes bientôt en France. À QUAND LE RETOUR DES BASES (...)

Des troupes allemandes bientôt en France. À QUAND LE RETOUR DES BASES AMERICAINES ?

Claude Beaulieu

samedi 25 juillet 2009, par Comité Valmy


Estimant comme ses suzerains étatsuniens que la menace immédiate est celle du terrorisme, Nicolas Sarkozy a décidé ( Mais, sait-on réellement qui décide et où ?) une réduction des effectifs de l’armée professionnalisée de notre pays. Elle a été annoncée lors de la présentation de son Livre blanc sur la Défense.

Ces effectifs devront être ramenés à 225.000 hommes d’ici 6 à 7 ans, contre 271 000 hommes aujourd’hui. Ces 56.000 suppressions toucheront plus particulièrement l’armée de l’air (-24%). Dans l’armée de terre, la réduction d’effectifs atteindra 17%. Dans la marine, ce sera -11%. En conséquence, 30 implantations militaires vont être fermées sur le territoire ou regroupées.

Jean-Dominique Merchet journaliste à Libération donne une information intéressante : « lors du sommet franco-allemand, lundi à l’Elysée, le président Sarkozy et la chancelière Merkel ont évoqué l’avenir de la Brigade franco-allemande (BFA), qu’il serait "trop dommage" de dissoudre, selon la chancelière. A la demande des Français, qui souhaitent réduire leur présence outre-Rhin, l’Allemagne est prête à déployer une unité de la Bundeswehr, de manière permanente en France »…

La ville retenue selon cette information pourrait être Metz (très touchée par les restructurations) ou Strasbourg - où se trouve l’état-major du Corps européen. La France a précisé J D Merchet, a un temps, espéré que les Allemands viennent s’installer à Bitche (Moselle) pour compenser la dissolution localement douloureuse du 57ème régiment d’artillerie.

Ainsi des troupes allemandes peu nombreuses au début, s’apprêtent-elles à occuper progressivement des sites abandonnés par l’armée française. S’il s’agissait de réprimer un jour, les « terroristes pas Français » nouveaux résistants à l’Europe germano-américaine de la finance, elles seraient éventuellement déjà sur place.

Visionnaire, le Général de Gaulle a historiquement décidé le 7 mars 1966 le retrait de notre pays de la structure militaire intégrée de l’OTAN : « (...) La France se propose de recouvrer sur son territoire l’entier exercice de sa souveraineté, actuellement entamé par la présence permanente d’éléments militaires alliés ou par l’utilisation habituelle qui est faite de son ciel, de cesser sa participation aux commandements « intégrés » et de ne plus mettre de forces à la disposition de l’OTAN. (...) »

Nicolas Sarkozy appliquant méthodiquement sa politique de déstructuration nationale a donc dans un premier temps, supprimé des troupes françaises qu’il entend ensuite remplacer en partie, par des militaires allemands dont les chefs politiques, nationalistes, ne cachent aucunement leur volonté d’hégémonie sur l’Europe.

En même temps le Chef, sous tutelle atlantique, de l’Etat a annoncé que la France pourrait réintégrer la structure militaire intégrée de l’OTAN. A quand la réinstallation en France, des bases américaines si judicieusement évacuées par Charles de Gaulle en application de sa politique exemplaire d’indépendance nationale ?

Déjà lors du sommet de l’OTAN en avril le gouvernement vassalisé a augmenté de 800 à 1000 hommes, les troupes de notre pays qui participent comme supplétifs à la guerre américaine contre le peuple afghan.

Barack Obama, pour lequel les attentats de Bombay arrivent à temps pour justifier en apparence sa politique, va continuer celle de G W Bush, dans cette partie du monde. Il a déjà menacé le Pakistan de s’attaquer chez lui à « des cibles terroristes de haut niveau ». Ce pays dont des régions sont déjà bombardées, pourrait devenir une nouvelle cible, dans l’engrenage des guerres américaines menées avec l’aide des mercenaires de l’OTAN.

Il affirme que l’Afghanistan est le « front central du combat contre le terrorisme. » Il souhaite y redéployer au moins deux brigades de combat, soit 10 000 hommes, qui s’ajouteraient aux 36 000 soldats américains déjà présents sur le terrain.

Il compte aussi sur l’aide européenne : « Pour notre sécurité commune », a insisté à Berlin le futur Président américain « le peuple afghan a besoin de nos troupes, et de vos troupes ». Il est peu probable que cette nouvelle exigence américaine ne trouve pas un écho favorable, chez Nicolas Sarkozy qui affirme apprécier qu’on le nomme Sarkozy l’Américain.

La guerre en Afghanistan est injuste, impérialiste et barbare. Elle n’est pas celle de la France qui doit s’en tenir à l’écart, rapatrier ses soldats au plus tôt et refuser cette aventure belliciste qui conduit au choc des civilisations.

Le Comité Valmy convaincu « qu’un peuple qui en opprime un autre ne saurait être un peuple libre », observe que dans notre pays l’armée est toujours davantage coupée du peuple et de la nation sauf au niveau de son financement qui reste socialisé. Tout semble se passer comme si son utilisation était elle, privatisée au profit de l’oligarchie financière euro- atlantique.

C’est pourquoi nous sommes, plus que jamais, favorables au rétablissement en France d’une armée de conscription, partiellement professionnalisée, à une armée du peuple au service d’une défense nationale souveraine, et au retrait de l’OTAN américanisée qui devrait être dissoute, dans l’intérêt de la paix mondiale. CB 1er décembre 2008.

16 Messages de forum

  • Nous allons à nouveau connaitre l’occupation....attention à nos patates !! mais il faut plus sérieusement songer à la résistance espérant quand même que ce ne seront pas des SS néanmoins le symbole est fort
    • Lorsqu’on visite la citadelle de Bitche, on ne peut qu’être frappé par la présence pesante des "touristes" allemands...

      On y voyait encore, il y a quelques années, une photo montrant un officier allemand arrivant en 1940 et déclarant "Wir sind keine Barbaren. Wir kämpfen für unser Recht." (Nous ne sommes pas des barbares. Nous combattons pour notre Droit)...

      ... et pour Hitler...

  • La présence de troupes boches en France et en particulier en Alsace ou en Moselle serait, si cette information devait être confirmée, intolérable !

    Nicolas Terver

    • non seulement une baisse dans l’alimentaire,mais en plus le retour des doriphores,je suis pour l’augmentation des pesticides.
    • Qu’on soit contre la présence de troupes étrangères sur notre territoire, je suis tout à fait d’accord, mais qu’on puisse encore tenir de tel propos racistes en traitant les allemands de "boches", je trouve ça indigne d’un être humain . Les "boches" sont des éléments du peuple qui obéïront aux ordres tout comme les français qui sont envoyés en Afghanistan . Je suis pour une armée du peuple et contre l’armée de métier .
      • Je trouve toutes ces remarques (a l’exception de la derniere) bien trop nationaliste. Avec de tel propos, a quand la protection du territoire francais par des interventions extérieur... ? Est-il nécessaire de vous rappelez que cette idée même de "La nation" a mener l’Allemagne du chancelier Hitler a la guerre, et ou elle mene l’amérique et le monde. En tant que Belge je prend position contre le nationalisme ici contre les Allemands.

        Et aussi de vous rappelez que les élites actuelle, toutes nationaliste qu’elles soit, sont européennes, et occidentale. Que l’occident c’est jadis bâtit sur l’exemple Français.

        Mais que le plus important est que nos camarades et travailleurs Allemands vont financer, par leur impôt une force potentielle de répression, si les élites répressives sont européennes, la solidarité humaine doit plus que jamais être internationale.

        • P.S. je ne suis pas un nationaliste Belge également, mais je crois bon de le précisé, car nos probleme issu de la multiculturalité apporte un autre regard. que celui d’un grand pays ou tous parle la même langue.
        • "Est-il nécessaire de vous rappelez que cette idée même de "La nation" a mener l’Allemagne du chancelier Hitler a la guerre, et ou elle mene l’amérique et le monde."

          Hitler voulait construire une "Gross Europa", une "Grande Europe". C’était donc un ennemi de la souveraineté des Nations. Comme vous apparemment.

        • je pense que le Manifeste du Parti Communiste, qui fête cette année sa 160ème année répond bien à cette question. Marx, Allemand, qui avait vécu à Paris, puis à Londres, avait déjà bien compris le problème. L’Europe ne se conçoit pas en-dehors de la notion de lutte de classes. Il y a l’Europe des peuples - le spectre rouge - et l’Europe réactionnaire du Capital. Faut-il rappeler la Commune de Paris à laquelle ont pris part des Belges, Polonais, Russes et Hongrois, notamment. Egalement que des démocrates étrangers, y compris Allemands ont donné leur vie pour la Résistance Française ? Faut-il rappeler aussi qu’en 1870, l’armée française a bien failli être armée par Krupp, et que les 3 guerres qui ont opposé l’Allemagne et la France ont fait le bonheur des financiers et industriels de l’armement des deux côtés ? Rappelons pour exemple que Monsieur E.-A. Seillère, président du patronat européen, ne renie pas sa descendance de la dynastie des De Wendel, fournisseurs de canons de Napoléon 1er (déjà), puis par la suite (et des deux côtés) de l’Allemagne et de la France en 14-18, et collabos notoires entre 1940 et 1945 (et même les années précédentes) ? Les guerres (donc leur instrument l’armée) n’existent que dans des buts de défense ou de conquête d’intérêts économiques, qui, eux -et on le constate toujours aujourd’hui - n’ont ni patrie ni religion à part celle de la calculette pour les dividendes qui ne s’accroissent qu’aux dépens des travailleurs de tous pays ! Internationalisons donc la lutte des peuples. Jean-Marc
  • Heureusement pour eux qu’ils n’ont pas choisi Bitche. J’ai assisté aux manifs pour sauver la maternité de cette petite ville dans les années 90. Il était important pour toute la population (pas particulièrement progressiste) de pouvoir naître sur place. On rappelait aussi que la forteresse est, avec Belfort, celle qui n’a pas été prise par les germanoprussiens de 1870-71.
  • Attention : Les effectifs de celle-ci devront être ramenés à 225.000 hommes d’ici 6 à 7 ans, contre 271 000 hommes aujourd’hui. Ces 56.000 suppressions toucheront plus particulièrement... Cela ne fait que 46.000 et non 56.000 ou bien il y a une erreur ailleurs.

    Rappelons d’abord que le terrorisme c’est tout d’abord U.S. : du 09 septembre 2001 au 20 septembre 2008... Sans compter les guerres en Irak (1.250.000 morts), Afghanistan, Liban, Europe de l’Est... Bush est le plus grand criminel vivant et Sarko est à son service, en toute connaissance de cause.

  • Majoritairement les Français ne veulent pas de cette Europe de la finance et du marchandage.

    Dans le cas de mouvements sociaux remettant en cause la légitimité européenne, gouvernementale autant que financière au sein d’un capitalisme moribond,la répression serait terrible.

    Il est fort à parier que l’armée constituée de cadres Français pourrait ne pas suivre les ordres de répression ! L’intervention de brigades Allemandes, implantées sur le territoire Européen serait beaucoup plus sur ... il est à noter qu’aux USA il est de plus en plus question d’implanter des corps militaires, Canadiens, Mexicain et d’Europe de l’est.

    Pourquoi ? L’idée des maîtres de la politique mondiale est de faire perdurer le système capitaliste par tous les moyens, et l’un d’eux consistera soyons en sur de faire intervenir l’armée pour réprimer tout mouvement contestataire. Quoi de mieux que de le faire exécuter par des étrangers qui auront moins d’affinités avec le peuple local...

    Cela peut paraître totalement farfelu. Rappelons nous tout de même qu’au XXe siècle 150 millions de personnes ont été massacrés de la volonté de leurs seuls gouvernements (Union Soviétique, Chine, Cambodge, Rwanda, Afrique du Sud, Congo, Turquie, Irak ...)

    Que celui qui a des oreilles entende.

    Voir en ligne : des troupes Allemandes en France

  • Une remarque hors sujet peut-être mais qu’il me faut faire absolument . Que de fautes d’orthographe !! Ainsi l’école a échoué, en particulier dans ce domaine . Il devient même quelquefois difficile de comprendre ce qu’on veut exprimer tant les fautes en détournent le sens ! J’engage ceux qui se sentent visés à revoir les règles d’orthographe(rien n’est plus simple). Quand je pense qu’on a osé supprimer 3 heures de cours par semaine, heures qui auraient été tellement nécessaires pour apprendre le français !
    • Le 16 décembre 2008, l’économiste ultra-libéral Guy Sorman écrit :

      « L’avenir du socialisme européen est aussi, étrangement, contrarié par l’Union européenne. Construire le socialisme dans un seul pays est aujourd’hui impossible, parce que les économies de tous les États membres sont interdépendantes. Le dernier à avoir tenté de faire cavalier seul, le président socialiste français François Mitterrand, élu en 1981, a fini par céder devant les institutions européennes en 1983. Ces institutions européennes, basées sur le libre-échange, la concurrence, des déficits budgétaires limités, et des finances saines, sont fondamentalement favorables à l’économie de marché. »

      http://gsorman.typepad.com/

      Nous savions que l’Union Européenne était basée sur le libéralisme économique.

      Nous savions que l’Union Européenne était basée sur la concurrence libre et non faussée.

      Nous savions que l’Union Européenne était basée sur le principe : « Un renard libre dans un poulailler libre. »

      Nous savions que l’Union Européenne était basée sur le libre-échange.

      Mais il est toujours bon de le rappeler pour ceux qui se font encore des illusions sur l’Union Européenne.

      Il est impossible de changer l’Union Européenne tout en restant à l’intérieur de l’Union Européenne.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette