COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Le pétrole syrien entre des mains israéliennes ? Al Manar

Le pétrole syrien
entre des mains israéliennes ?
Al Manar

mercredi 17 juillet 2019, par Comité Valmy


Le pétrole syrien entre des mains israéliennes ?

Le pétrole syrien serait désormais entre les mains d’Israël, a révélé le journal libanais al-Akhbar qui a dit détenir une lettre qui autorise un agent israélien, le dénommé Mordechaï (Moti) Kahana, à vendre le pétrole syrien, extrait des zones de l’est dont se sont emparées les milices kurdes des Forces démocratiques syriennes (FDS). Cette lettre est signée d’une membre du Conseil démocratique syrien, la tribune politique des FDS, Mme Ilham Ahmad.

Selon Al-Akhbar, cette dernière fait partie des responsables des FDS qui soutiennent le plus le choix de l’alliance avec les Etats-Unis. Elle était membre du parti kurde « La vie libre » (Bijak) qui a combattu l’Etat iranien dans le nord-ouest de l’Iran et affichee ouvertment son aversion pour lui.

Depuis quelques mois, elle s’est rendue à la tête d’une délégation des FDS à Washington, pour se tenir au courant de la réelles positions américaines du retrait de leurs troupes et de la création d’une zone de sécurité. Elle aurait rencontré le président américain Donad Trunp grâce au Lobby pro israélien aux Etats-Unis. Une photographie avec Moti confirme ses liens étroits avec ce lobby.

« Nous estimons que la production du pétrole s’élèverait à environ 400 000 barils par jour. Mais aujourd’hui, la moyenne en est 25 000 barils. Le droit à l’exploration et au développement de l’extraction pétrolière a été accordé à Kahana et les cours ont été fixés entre 22 et 35 dollars », lit-on dans cette lettre publiée par Al-Akhbar.

 » Ce contrat FDS-Israël a été révélé en pleines pressions et sanctions des USA contre la Syrie et son secteur pétrolier », constate ce journal qui poursuit : « Si cette lettre est authentique, elle englobe les messages suivants :

1 – Donner la carte blanche à Kahana signifie que le Conseil démocratique syrien a commencé à agir en tant qu’entité indépendante par rapport à l’État syrien, ce qui donne aux ennemis de la Syrie le droit de disposer du pétrole syrien à l’aide des États-Unis. Cela intervient alors que les FDS contrôlent 80% des gisements pétroliers syriens.

2- Ce volume de l’exploitation du pétrole dans cette conjoncture où la Syrie traverse une crise énergétique, n’est qu’un gaspillage de la richesse de la population.

3 – Cette action ne peut signifier que le renforcement plein et entier de l’alliance américano-israélienne en Syrie. Ce comportement des Kurdes prouve qu’ils n’ont pas l’intention de revenir dans le giron de l’Etat et qu’ils ont choisi de jouer le rôle d’éternels traîtres.

Al-Akhbar a rapporté avoir tenté de contacter les responsables du CDS pour s’assurer de l’authenticité de la lettre, sans obtenir de réponse.

Il semble fort que les kurdes syriens suivent le même parcours que celui des Kurdes irakiens, en se ralliant à l’axe américano-israélien. En le privant de ressources nécessaires à la reconstruction du pays, ce choix vise à épuiser l’Etat syrien et empêcher sa renaissance.

15 juillet 2019

Sources : Press TV ; al-Akhbar


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>