COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > 1ers "assassinats ciblés" anti-Russie ?! par Pars Today

Point de vue

1ers "assassinats ciblés" anti-Russie ?!
par Pars Today

dimanche 19 janvier 2020, par Comité Valmy


1ers "assassinats ciblés" anti-Russie ?!

A peine 4 jours après que l’aviation israélienne a pris pour cible des "objectifs russes" à T-4, l’aéroport stratégique de l’est de Homs, 4 officiers russes ont été tués le 18 janvier à Idlib tandis qu’un convoi militaire russe s’est fait menacer par les forces américains qui l’ont empêché de se rendre à la base russe à Qamichli. Il semblerait que les USA et alliés aient décidé à en découdre avec la Russie ou néanmoins à tâter à ce stade des choses la réaction russe.

La Russie réagira-t-elle ?

A Idlib, ce sont les terroristes pro-Ankara derrières lesquels se cache l’OTAN qui ont pris pour cible dans la nuit du 18 janvier le QG des forces armées syriennes à Tel Musait à l’est de la province, tuant quatre officiers russes et en en blessant un autre. Le site russe Avia.pro y revient sans pour autant porter davantage de précision sur les modalités de l’attaque : s’agit-il des tirs des snipers, des tirs de roquettes, de drones ... ? " Ce lourd bilan sur le nombre de victimes dans les rangs des forces russes constitue un premier cas depuis l’engagement de la Russie en Syrie, précise Avia.pro ce dimanche 19 janvier.

Et Avia.pro de poursuivre : « Mais ce n’est pas tout ; dans le nord de la Syrie, de nouveaux affrontements ont été enregistrés entre les militaires russes et américains, ce qui pourrait bien se transformer en une véritable confrontation à l’aide de véhicules blindés et d’armes. Les actes provocateurs des Américains dans le village syrien de Gir Kehfik, non loin de la base russe à Qamichli en sont la raison principale. Les militaires américains ont non seulement déployé des véhicules blindés de transport de troupes devant les militaires russes, mais aussi ils ont forcé ces derniers à quitter les leurs. A vrai dire, l’armée américaine est allée jusqu’à stopper la patrouille des militaires russes, les menaçant du recours à l’action militaire ».

Initialement, Avia.pro avait fourni des preuves selon lesquelles l’armée russe avait « intercepté » le convoi militaire américain, mais il s’est avéré plus tard que les actions agressives étaient dirigées spécifiquement contre l’armée russe. Il va sans dire que l’assassinat de 4 officiers russes ne peut aller sans rapport avec le contexte actuel en Syrie et en Irak qui comme chacun le sait est marqué par la mort du haut commandant en chef de la Force Qods, le général de corps d’armée, Qassem Soleimnai, le 3 janvier par les États-Unis à Bagdad. Il y a quelques jours, le secrétaire d’état, Mike Pompeo a confirmé que ce criminel assassinat fait partie d’une nouvelle stratégie adoptée très clairement par le Pentagone et qui est un remake de celle d’Israël. Le site Avia.pro, proche de la Défense russe reconnait la tournure dangereuse que constitue ces quatre assassinats : "Cependant, les experts estiment que le déploiement d’équipements militaires sur le chemin de la patrouille russe est un incident très grave et pourrait conduire à un conflit armé".

Dans ce contexte, Yury Borenkov, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, a pour sa part confirmé l’attaque terroriste contre l’armée syrienne à Idlib, indiquant que les groupes armés poursuivent leurs actes provocateurs dans les zones de désescalade et prennent pour cible non seulement les positions de l’armée syrienne, mais aussi les zones résidentielles et que ces frappes s’étendent désormais à la Russie. Faisant état de 66 attaques terroristes menées durant la journée du 18 janvier, Borenkov qualifie la situation de la région de « très compliquée ».

Selon la version livrée par cette autorité russe, dans la nuit du 17 janvier, un groupe de 50 terroristes équipés de blindés et de six chars avait attaqué les positions de l’armée syrienne et les affrontements se poursuivent à l’heure de la diffusion de l’info. Estimant le nombre des terroristes du Front al-Nosra à plus de 20 000, dont certains des ressortissants étrangers, Borenkov a jugé l’avenir de la trêve russo-turque " compromis". Mais il y a plus : Après avoir frappé en plein cœur l’axe de la Résistance ne Irak, les États-Unis et l’OTAN semblent s’être livrés à des assassinats ciblés anti-russe en Syrie. Il s’agit d’une action militaire parfaitement coordonnée à laquelle participe Israël. Il est grand temps que la Russie sorte de sa patience stratégique, car les Américains et leurs alliés sont militairement trop faibles pour pouvoir contrer une attaque générale de la Résistance plus la Russie, constate un observateur.

Pars Today
19 janvier 2020


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>