COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > La dette publique des Etats-Unis

Source : Horizons et débats 14 février 2011

La dette publique des Etats-Unis

jeudi 17 février 2011, par Comité Valmy


Fin décembre, la dette publique des Etats-Unis a dépassé la marque de 14 billions de dollars ! Pour accumuler le dernier billion (1000 milliards), il n’a fallu que sept mois. Fin 2008, elle s’élevait encore à 10 billions de dollars. Au mois de février 2010 le président américain Obama avait augmenté la limite supérieure pour la dette publique à 14,3 billions de dollars, maintenant il doit d’urgence imposer un élargissement de ce cadre. Préalablement, de nombreux députés ont réclamé des mesures d’épargne vigoureuses dont ils font dépendre leur accord. On a déjà pensé à des épargnes intenses dans le secteur de la sécurité sociale et de la santé, un peu aussi dans le secteur de l’armement. Selon un sondage actuel fait par Vanity Fair et CBS, 61% des personnes interrogées étaient, avant toute autre mesure, pour une augmentation des impôts demandés aux riches.

Les Républicains s’étaient récemment engagés avec succès pour les réductions fiscales décidées sous George W. Bush, lesquelles facilitent avant tout la vie des riches et des super riches. En deuxième place viennent, avec un grand écart – les revendications de la réduction des dépenses dans le secteur de l’armement. Il n’y en a que 35% qui soutiennent encore la guerre en Afghanistan. La situation financière fatale a aussi saisi maintenant en plein les Etats fédérés et de nombreuses communes. On y a décidé des mesures d’épargne, que nous Européens ne pouvons même pas (encore) imaginer :

A Detroit, la moitié des écoles ont été fermées, ce qui fait monter le nombre d’élèves par classe à 62. Le maire de Detroit veut réduire de 20% les dépenses pour la police et pour l’enlèvement des ordures ménagères. Le maire de New York Michael Bloomberg a fermé 20% des sapeurs-pompiers, et veut procéder à des licen­ciements dans toutes les administrations publiques.

Le gouverneur de New York Andrew Cuomo veut fermer 20% des services de l’Etat. La législative d’Illinois a adopté une hausse des impôts sur les revenus de 66% et elle n’a plus payé ses fonc­tionnaires depuis six mois, a déclaré le ministre des Finances Dan Hynes sur CBS. A Prichard, en Alaska, les retraités ne reçoivent plus de retraites. Le gouverneur de New Jersey a interrompu le paiement des retraites s’élevant à 3,1 milliards de dollars.

• New Jersey doit quand même remplir une lacune budgétaire de 10 milliards de dollars bien qu’un milliard ait déjà été économisé par des réductions faites dans les écoles et par le licenciement de professeurs.

• A Newark, les réductions drastiques des dépenses policières ont mené à une augmentation nette du taux de délinquance.

• La deuxième ville la plus dangereuse aux Etats-Unis, Camden, a licencié la moitié des agents de police à cause des problèmes financiers.

• En Géorgie, le Clayton County a aboli les services d’autobus publics pour faire des économies s’élevant à 8 millions de dollars.

• La police d’Oakland ne réagira plus à certains incidents, car sa capacité est réduite après des mesures d’épargne. Parmi les cas auxquels on ne réagira plus, comptent les dégâts faits aux voitures, le vol qualifié et les infractions.

• L’Arizona ne paie plus les transplantations d’organes pour les personnes assurées dans le programme de santé d’Etat Medicaid. L’Arizona a vendu les bâtiments du Capitole, de la Cour Suprême et de l’administration à cause des nécessités financières.

• Partout aux Etats-Unis, les dégâts sur le routes asphaltées ne sont plus réparés. Les trous sont remplis par du gravier, ce qui revient moins cher.

Source : Interinfo, février 2011, no 386


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>