COMITE VALMY

Accueil du site > - L’UNION de la RESISTANCE, le CNR, son programme, NOS REFERENCES. > ORIENTATION STRATEGIQUE Résistance républicaine, patriotique et sociale - (...) > Les conseillers d’Etat remplacés par des juristes polonais La lettre (...)

Les conseillers d’Etat remplacés par des juristes polonais
La lettre volée

lundi 28 février 2011, par Comité Valmy


Le récent rapport de la Cour des Comptes énonce, en introduction, que "le chemin pouvant conduire d’un déficit de l’ordre de 7,7 % du PIB en 2010 selon la prévision du Gouvernement, à un déficit de 3,0 % en 2013, puis à l’équilibre des comptes, impose de réaliser un effort de redressement considérable."

Pour ce faire, le gouvernement envisagerait notamment de mettre en concurrence les conseillers d’état avec des juristes polonais fraichement diplômés. Ceux-ci, sélectionnés pour leur aptitude à parler le français, outre leurs compétences juridiques, devraient peser deux fois moins dans le budget de l’état.

Certains juristes du Conseil envisageraient des mesures de protestation.

Plusieurs d’entre-eux estiment que l’objectif d’un déficit de 3% est imposé par le pacte de stabilité et qu’il conviendrait tout de même de ne pas oublier que la France est un pays souverain. D’autres rappellent qu’en 2005 le peuple français avait rejeté le traité constitutionnel, et que cela n’arriverait pas si la démocratie avait été respectée...

*

J’arrête là cette fiction improbable. Ou plutôt décalée. De fait, ce ne sont pas des juristes du Conseil d’état qui risquent d’être remplacés par des travailleurs polonais.

Ce ne sont que des camionneurs, chez Norbert Dentressangle. On lira tout cela sur le site de la Voix du Nord. On lira aussi que le conducteur polonais, employé en France pour concurrencer ses homologues français, payés deux fois plus cher, est lui-même concurrencé en Pologne, par des ukrainiens.

L’Union européenne encourage donc, par le jeu de la libre prestation de services, la guerre de tous contre tous. Tous ? Non. Une bonne partie de la fonction publique française est à l’abri de cette pression concurrentielle.

Je ne réclame surtout pas que l’on prolonge le mouvement en supprimant le statut de la fonction publique - l’Union européenne l’imposera bien assez tôt. Mais je suis au regret de l’écrire, je pense sincèrement que si les enseignants se mettaient à être remplacés par des profs hongrois, lituaniens ou estoniens, le PS, dont ils forment parmi les plus gros bataillons, se souviendrait plus aisément que l’Union européenne n’est pas faite que de bons sentiments valorisants. C’est aussi une arme de guerre qui frappe avant tout les plus fragiles : les mal-diplômés, les bénéficiaires du système de protection sociale que l’Union s’emploie à démanteler.

J’ai été vérifier, le site du Parti Socialiste n’évoque pas cette affaire. La presse locale n’a pas l’air de mentionner le moindre soutien d’un parti politique - pas même le FN, ni le Parti de gauche, ni le PCF, aucun des partis dits "contestataires". A croire que tous sont tétanisés par les contraintes européennes. A force d’en intégrer l’ontologique "nécessité", on en oublie de réagir à des injustices qui ont sans doute le bon goût de ne toucher que des cols bleus (il serait d’ailleurs probablement outrageusement populiste, pour la presse, de s’intéresser à ces gens, qui n’ont même pas d’Ipad, ou d’Iphone G4, qu’on ne croise pas sur les pistes de ski, dont les twits sont assez peu nombreux et qui ne sont pas inscrits en masse sur Facebook...)

Pas étonnant ques lesdits cols bleus aient une certaine tendance à vouloir oublier de voter...

Lundi 28 février 2011 1 28 /02

1 Message

  • Bonjour,

    la stratégie de Dentresangle n’est hélas pas une fiction. C’est celle mise en place vers 1995 par Willy Betz avec sa flotte de poids lourds déréglementés.

    Une flotte construite à coup de subventions de l’UE pour acheter les camions (tracteurs et remorques) pour recruter et organiser son réseau : réglementation polonaise ou tchèque pour le recrutement des chauffeurs. Législation de différents ailleurs possible, en fonctions des adaptations pour les Contrôles du matériel. Droit du travail d’un quatrième le plus dérogatoire aux normes du BIT pour les conditions de travail des chauffeurs.

    Dans un premier temps son nom figurait en lettre d’1m sur les flancs et l’arrière des remorques, il les a retiré pour contourner les contrôles divers administratifs à...revendicatifs qu’en Europe de l’ouest la protestation (bien trop timide) tentait de lui imposer pour respecter le droit social des pays traversés.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>