COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > La famille d’une femme morte d’une thrombose après une injection (...)

La famille d’une femme morte d’une thrombose
après une injection d’AstraZeneca porte plainte
RT France

samedi 3 avril 2021, par Comité Valmy


L’AstraZeneca va être au cœur d’une plainte judiciaire. (image d’illustration)

La famille d’une femme morte d’une thrombose
après une injection d’AstraZeneca porte plainte

Quatorze jours après une injection d’AstraZeneca, une Toulousaine est morte des suites d’une thrombose. Sa famille a décidé de porter plainte contre X. Pour l’Agence européenne des médicaments, il n’y a pas de lien entre ce vaccin et les thromboses.

Le vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 risque de ne pas voir son image redorée après le décès d’une femme des suites d’une thrombose, 14 jours après avoir reçu une première dose.

Selon les informations de France bleu, le parquet de Toulouse a été saisi le 2 avril d’une plainte contre X pour homicide involontaire déposée par la famille de la défunte, une Toulousaine de 38 ans. Selon Etienne Boittin, avocat de la partie plaignante, interrogé par la radio, « l’objectif à travers cette plainte, c’est d’ouvrir des investigations pour faire toute la lumière sur cette affaire ». Etienne Boittin demande en outre qu’une expertise médico-légale soit réalisée, notamment pour établir un éventuel lien « entre ce décès et l’injection d’AstraZeneca ».

La femme décédée était assistante sociale. Elle avait reçu une dose « en qualité de soignant, juste avant la suspension de l’AstraZeneca mi-mars », écrit France bleu, qui fait également savoir que « les complications sont apparues peu de temps après la vaccination [...] Elle [a été ensuite] hospitalisée au CHU Purpan et plongée dans le coma ».

Le 31 mars, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a toutefois annoncé que les experts enquêtant sur des liens présumés entre le vaccin AstraZeneca et des caillots sanguins n’avaient pas trouvé de facteurs de risque spécifiques, y compris s’agissant de l’âge. Mi-mars, l’EMA avait par ailleurs estimé le vaccin « sûr et efficace », assurant qu’il n’était « pas associé » à un risque accru de thrombose.

2 avril 2021

LIRE AUSSI :

Nantes : vacciné avec AstraZeneca, un étudiant meurt d’une thrombose, une enquête ouverte


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>