COMITE VALMY

Accueil du site > - L’UNION de la RESISTANCE, le CNR, son programme, NOS REFERENCES. > Billet du jour : doit-on en appeler à l’armée pour restaurer la France ? (...)

Billet du jour : doit-on en appeler à l’armée
pour restaurer la France ?
par Karine Bechet-Golovko

jeudi 22 avril 2021, par Comité Valmy


Billet du jour : doit-on en appeler
à l’armée pour restaurer la France ?

Alors que Macron, sifflé lors de ses déplacements en France dans le silence des médias, parle de déconstruire l’histoire de notre beau pays sur les chaînes étrangères, la Grande Muette gronde. Face à la déroute de nos dirigeants, à l’abandon de la plupart des politiques, au délitement orchestré de notre pays, des officiers et des hauts-gradés en appellent au devoir d’honneur et au patriotisme. L’alternative avancée est simple : l’application de la loi républicaine sur tout le territoire de la République ou une intervention active pour protéger notre civilisation et notre territoire d’une guerre civile.

En déplacement à Montpellier, Macron est sifflé sur son passage et les médias l’ignorent. Sa détestation de la France lui est bien rendue, lui qui déclare sur CBS qu’il faudrait déconstruire l’histoire de la France. Afin d’achever la déconstruction de la France, comme le souligne ce journaliste avec justesse.

Et, effectivement, le pays est en pleine crise - crise qui n’a absolument rien de sanitaire. C’est une crise politique, une crise existentielle. Comment ne pas en être là avec des dirigeants, qui dénigrent la France ? Qui détruisent le principe d’autorité, pour le remplacer par le laxisme sous label "tolérance". Qui dénigrent la culture française au nom d’un magma multiculturaliste. Qui dénigrent la nation française au nom du communautarisme. Il y a bien une fraction entre deux visions : une vision globaliste-communautariste, dans laquelle la France n’a pas sa place ; une vision étatiste et souveraine, dans laquelle le globalisme-communautarisme n’a pas sa place.

L’armée, dite la Grande Muette, commence à s’exprimer. Elle avait déjà réagi une première fois face à la politique de confrontation de l’OTAN, qui entraîne l’Europe dans la défense des intérêts atlantistes, contre ses propres intérêts (voir notre texte ici).

Maintenant, face au danger intérieur, un appel a été publié (voir ici dans Valeurs actuelles) :

"À l’initiative de Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes, une vingtaine de généraux, une centaine de hauts-gradés et plus d’un millier d’autres militaires ont signé un appel pour un retour de l’honneur et du devoir au sein de la classe politique."

Rappelant que le drapeau tricolore n’est pas qu’un bout de tissus et que les mots "Honneur et Patrie", qui y sont gravés, ont un sens, ils appellent à une réaction avant qu’il ne soit trop tard, face au délitement du pays dans un "antiracisme", conduisant à une guerre raciale et à la négation de notre histoire et de nos traditions. Ce délitement, également lié à la montée de l’islamisme faisant des banlieues des zones non-républicaines. Ce délitement social, dans lequel la police est jetée par le Gouvernement, devant réagir contre les simples individus exprimant un malaise, sans toucher à ceux qui sont envoyés pour saccager.

L’armée appelle les autorités de l’Etat à réagir - avant qu’elle ne soit obligée à le faire elle-même, pour éviter une guerre civile. Extraits :


Aussi, ceux qui dirigent notre pays doivent impérativement trouver le courage nécessaire à l’éradication de ces dangers. Pour cela, il suffit souvent d’appliquer sans faiblesse des lois qui existent déjà. N’oubliez pas que, comme nous, une grande majorité de nos concitoyens est excédée par vos louvoiements et vos silences coupables.

Comme le disait le cardinal Mercier, primat de Belgique : « Quand la prudence est partout, le courage n’est nulle part. » Alors, Mesdames, Messieurs, assez d’atermoiements, l’heure est grave, le travail est colossal ; ne perdez pas de temps et sachez que nous sommes disposés à soutenir les politiques qui prendront en considération la sauvegarde de la nation.

Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national.

On le voit, il n’est plus temps de tergiverser, sinon, demain la guerre civile mettra un terme à ce chaos croissant, et les morts, dont vous porterez la responsabilité, se compteront par milliers.


Puissent-ils être entendus ... Même si ce n’est certainement pas Macron qui restaurera l’autorité de l’Etat, qui protègera la France en sa dimension éternelle. Il remplit exactement la mission pour laquelle il est en place : la déconstruire (comme il l’affirme lui-même), la vider de son âme et de son être.

Karine Bechet-Golovko
22 avril 2021

Russie politics


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>