COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > Conflit en Libye Conférence de Londres : Moscou attend des réponses

Conflit en Libye
Conférence de Londres : Moscou attend des réponses

mardi 29 mars 2011, par Comité Valmy


Source : Voix de la Russie

Moscou attend de la conférence internationale sur la Libye qui se déroule à Londres des réponses aux problèmes Libyens. Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères les a énoncés. « La coalition occidentale viole la résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU », a déclaré le ministre. Lavrov a prévenu l’OTAN de l’inadmissibilité du développement de la situation en Libye qui ressemble aux scénarios afghan et irakien.

La principale question posée à plus de 40 délégués présents au forum de Londres est la suivante : Le mandat du Conseil de Sécurité de l’ONU sur la création de la zone d’exclusion aérienne en Libye est-il respecté ? Selon Sergueï Lavrov, s’étant mêlée à la guerre civile dans ce pays, la coalition est allée au-delà de la résolution.

D’autres questions ont également été posées durant cette conférence, notamment : Quand l’ONU prendra-t-elle en compte la mort des civils libyens dues aux bombardements de l’OTAN ?

Nous sommes préoccupés par des informations qu’il est difficile pour le moment de confirmer. Nous aimerions bien que les civils tués lors des bombardements soient identifiés. L’identification peut se faire sans aucun problème. D’autant plus que le Secrétaire général de l’ONU a nommé un représentant spécial en Libye, dont le mandat est concentré avant tout sur les questions humanitaires dans ce pays au cœur d’un conflit.

Cependant, à l’issu de la réunion sur la Libye, le Conseil de Sécurité de l’ONU n’a pas pris de décision. La réunion précédente du Conseil de Sécurité n’avait également pas donné de résultat. Il existe une initiative de l’Union Africaine d’y envoyer une mission qui se composera de cinq présidents des pays africains, a rappelé le ministre des affaires étrangères de Russie aux participants de la conférence londonienne.

Nous espèrerons que cette mission aura lieu. Au moins, l’effusion de sang en Libye ne dura plus longtemps. Le peuple libyen et toute la région veulent mettre fin à cette situation. Ensuite, il faudra commencer à négocier les réformes nécessaires qui sont devenues urgentes et même très urgentes dans ce pays, aussi bien que dans d’autres pays de la région.

La veille, lors d’une téléconférence, les leaders des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne et de l’Allemagne ont confirmé le droit aux Libyens de définir indépendamment leur avenir.

Le Secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a donné de l’espoir que l’Alliance réaliserait tous les aspects de la résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU.

Cependant, il est évident que les insurgés libyens avancent avec succès le long de la côte de la Méditerranée vers Tripoli seulement grâce aux bombardements de l’OTAN. La nuit dernière, les forces de l’Alliance ont bombardé la capitale. Il est difficile de comprendre comment cela est lié à l’objectif déclaré de créer une zone d’exclusion aérienne et de défendre la population civile des actes de l’armée de Kadhafi.

http://french.ruvr.ru/2011/03/29/48134373.html


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette