COMITE VALMY

Accueil du site > COMITE VALMY ANALYSES ET PROPOSITIONS - > S’UNIR, S’ORGANISER, S’ARMER POLITIQUEMENT, SE BATTRE ! Meilleurs vœux de (...)

LE PEUPLE GAGNERA LA GUERRE IDEOLOGIQUE MENEE CONTRE LUI...

S’UNIR, S’ORGANISER, S’ARMER POLITIQUEMENT, SE BATTRE !
Meilleurs vœux de combat du Comité Valmy pour 2009

Claude Beaulieu 1er décembre 2008 Pour le Comité Valmy

mardi 20 mai 2014, par Comité Valmy


• Pour le développement de la Résistance républicaine patriotique, démocratique et sociale !

• Pour l’amitié et la solidarité entre les peuples, leur droit à disposer d’eux-mêmes, leur unité anti-impérialiste et pour la paix mondiale !

Le Comité Valmy présente à ses amis et lecteurs ainsi qu’au peuple de France, ses meilleurs vœux de bonne et heureuse année 2009, malgré Nicolas Sarkozy et l’UMPS, l’Euro-dictature et les menaces de guerre américano-sionistes.

Est-il possible de transformer positivement l’année 2009 catastrophique que nous ont préparée le capitalisme financier, ainsi que l’oligarchie occidentaliste sous hégémonie germano-américaine qu’il a installée en France, en Europe fédérale, aux USA et partout dans le monde ?

Nous pouvons le faire.
Le peuple de France résistant est solidaire de tous les peuples du monde qui, notamment en Irak ou en Palestine, en Irlande et en Afghanistan, comme partout ailleurs luttent pour la liberté, le progrès et la paix, et perçoivent leur intérêt à constituer un front uni contre leur ennemi commun impérialiste. Notre peuple détient cette capacité de s’unir, de s’organiser et la détermination de combattre, pour faire de 2009 une année décisive dans la reconquête de sa souveraineté et de la démocratie.

Depuis la Libération, notre pays, à l’exception de la parenthèse gaulliste, est dans les mains des partisans et des complices organisés de l’impérialisme américain en France. Cela s’est fait au nom de l’alibi d’une prétendue menace soviétique, l’URSS étant pourtant sortie exsangue de la guerre, et sous le couvert anti-communiste de l’atlantisme. Ce contrôle politique, militaire idéologique et culturel, a installé depuis la deuxième guerre mondiale un Cheval de Troie à son service : l’intégration européenne. Celle-ci a été décidée par les USA et ses agents.

A son stade actuel, l’Euro-dictature du capitalisme financier se perpétue notamment grâce à des médias domestiqués, à des élus souvent achetés voire prostitués, et surtout aux visions supranationales et libérales, identiques sur le fond, du couple formé par les dirigeants de l’UMP et du PS. Il existe une symbiose entre la social-démocratie et la droite officielle qui, reniant la nation, la République et la souveraineté populaire, ont élaboré un programme commun résumé par les traités de Maastricht et de Lisbonne qui leur a permis jusqu’ici, de conserver le pouvoir dans une alternance du pareil au même et de le partager entre euroatlantistes d’accord sur le système.

Le chef de l’État n’est plus que le fondé de pouvoir de l’oligarchie euro-occidentale. Pourtant, dans le cadre de cette réalité de la France vassalisée, Nicolas Sarkozy démontre une grande capacité de nuisance en abusant du pouvoir résiduel de l’État, auquel il impose illégitimement une contre-révolution liberticide, anti-démocratique, autoritaire, policière, fascisante et de régression sociale. Cette pratique est facilitée par une guerre idéologique féroce et par le conditionnement totalitaire des citoyens soumis à la pensée unique.

L’une des prochaines étapes, inacceptable, de la destruction méthodique de l’État-nation républicain, est le projet de rejet de l’organisation de notre pays en départements, issue de la Révolution. Cette nouvelle félonie doit se dérouler à travers leur fusion avec les régions. De plus, certaines de ces régions fusionneraient entre elles afin de constituer des euro-régions. Cette nouvelle trahison est annoncée pour bientôt. Il s’agit pour l’euro-supplétif de l’Élysée d’établir un nouveau fait accompli anticipant les progrès de la prise de conscience populaire du caractère délétère de la "construction" européenne supranationale. Il est urgent pour lui, avant de passer à la phase suivante, d’accélérer la mise en place de l’Europe fédérale des Länder, qu’impose la feuille de route de l’impérialisme allemand suzerain, lequel construit méthodiquement son hégémonie nationaliste sur l’Europe. Là encore les dirigeants du PS ont en général une vision et une volonté communes avec Nicolas Sarkozy et ses amis.

Le Comité Valmy est armé d’une confiance fondamentale envers le peuple de France. Notre peuple, héritier d’une longue et riche Histoire nationale, et qui conserve dans sa mémoire collective les expériences et les enseignements de la Révolution Française, de la Commune de Paris et de la Résistance patriotique et antinazie, ne se laissera jamais réduire en esclavage.

Depuis plus de quinze ans nous appelons à prendre en exemple l’union de la Résistance et son esprit, à adapter à la situation actuelle le programme du Conseil National de la Résistance, qui demeure sur ses grandes options d’une véritable modernité. Dans cette logique, notre comité est naturellement l’un des fondateurs et animateurs de l’Arc Républicain de Progrès, qui entend contribuer à ouvrir le chemin d’un vaste front républicain, patriotique, social et anti-impérialiste : l’union du peuple de France. Pas à pas, notre démarche devient visible. Malgré le poids de la censure totale qui nous est appliquée et celui d’une manipulation de type orwellien du peuple laborieux, les progrès accomplis dans la diffusion et la compréhension de nos idées et de notre démarche sont réels.

Il en va de même pour la prise de conscience, par les citoyens, du nécessaire rejet du carcan que représente l’Union Européenne néolibérale, supranationale et atlantiste ainsi que de la perception de son caractère irréformable.

Rien n’est irréversible.

Pour le Comité, Claude Beaulieu le 01 01 2009

Carte de l’Europe établie par les Waffen SS en 1944

20 Messages de forum

  • Meilleurs vœux de combat du Comité Valmy pour 2009

    2 janvier 2009 14:34, par Germinal
    Merci, Claude pour ce message et reçois, en retour, tous mes voeux pour la réussite de votre, de notre projet . Que le peuple-lion secoue sa crinière et qu’il se débarasse enfin de tous les parasites qui l’habitent . Notre président nous a parlé dans ses voeux d’un "monde nouveau" qui, à ce qu’il paraît, serait "en train de se construire " Je ne pense pas qu’ils le construisent puisque rien ne change pour l’instant (paradis fiscaux, spéculation, organisations capitalistes UE, ONU, OTAN ...tout est toujours en place !) Mais peut-être a-t’il le don de lire dans l’avenir et là alors, nous ne confierons à personne le soin de réaliser ce monde dans lequel lui et les siens n’auront aucune place . Beaucoup de santé à nous tous pour en avoir la force et le courage !!
    • Bonne année de combat à tous !

      Crise : le spectre des tensions sociales ressurgit.

      Hausse de la pauvreté, destruction d’emplois et faillite des services publics imposent un traitement social de la crise pour 2009.

      L’organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et le Bureau international du travail (BIT) ont tiré la sonnette d’alarme. Selon l’OCDE, le nombre de chômeurs dans les pays développés pourrait grimper de 7 à 10 millions d’ici à 2010 ; d’après le BIT, les pays en développement pourraient voir le nombre de sans-emploi grimper de 20 millions. Soit une hausse de 10 % du nombre de chômeurs dans le monde.

      Les derniers chiffres publiés fin 2008 donnent raison aux Cassandre. La France a enregistré 160 000 chômeurs de plus en quatre mois. Il faut en attendre 210 000 de plus au cours des six prochains mois, selon l’Insee. La Grande-Bretagne a franchi, pour la première fois en dix-sept ans, le seuil du million d’alloca¬taires chômage, alors qu’aux États-Unis 533 000 emplois ont été détruits sur le seul mois de novembre 2008.

      « D’ici à la fin de 2009, le taux de chômage devrait être d’au moins 2 points de pourcentage plus élevé qu’à la fin de 2007 dans six pays (États-Unis, Royaume-Uni, Islande, Irlande, Nouvelle-Zélande et Espagne) et de 1 à 2 points de pourcentage plus élevé dans neuf autres pays, dont la France, l’Italie, le Canada et l’Australie, estime l’OCDE. Les jeunes, les immigrants, les travailleurs peu qualifiés et les seniors souffriront le plus ».

      À l’image de ce qui s’était produit aux États-Unis en 1929, le spectre d’une crise sociale majeure se profile. Mais cette fois-ci, elle pourrait toucher le monde entier.

      Les premiers effets sont déjà perceptibles en Espagne, par exemple, où l’essor de la construction reposait depuis des années sur une immigration massive. Alors que l’envol du chômage oblige les Espagnols à rechercher du travail dans le bâtiment, les tensions entre communautés s’exacerbent. Ce qui a forcé le gouvernement à opérer un revirement en matière de politique d’immigration en votant un plan de retour volontaire pour les immigrés souhaitant rentrer dans leur pays. Ces derniers pourront toucher des indemnités de chômage, à condition de ne pas revenir en Espagne pendant trois ans…

      Mais c’est surtout le risque d’extension de la pauvreté qui menace, y compris dans les pays riches. Selon le Center on Budget and Policy Priorities, un think-tank américain, 41 États aux États-Unis seront confrontés en 2009 à de gros déficits budgétaires, ce qui pourrait les conduire à réduire les services publics de santé ou d’enseignement, à l’image de ce qui se passe déjà en Californie. Les populations les plus défavorisées en souffriront au premier chef. Or elles s’annoncent de plus en plus nombreuses : le centre de recherche prévoit qu’entre 7,5 et 10,3 millions d’Américains vont basculer dans la pauvreté au cours de la crise.

      Dans ce contexte, la notion de « traitement social du chômage » s’annonce comme le thème dominant de 2009. Aux Pays-Bas, le gouvernement vient d’annoncer qu’il compenserait les pertes de salaires des salariés mis au chômage partiel. Une politique judicieuse destinée à éviter un effondrement de la consommation, mais que seuls les pays ayant des budgets équilibrés peuvent se payer. Les États affichant des moyens budgétaires plus réduits, comme la France, vont devoir rivaliser d’imagination pour prévenir les tensions sociales.

      Voir en ligne : http://www.lefigaro.fr/economie/200...

      • Meilleurs vœux de combat du Comité Valmy pour 2009 2 janvier 2009 17:45, par MARAT

        Les PATRIOTES doivent s’armer moralement pour étres préts à mener les combats qu’exige la REPUBLIQUE pour la GLOIRE de la FRANCE .

        VIVE LA REPUBLIQUE, VIVE LA FRANCE.

  • Meilleurs vœux de combat du Comité Valmy pour 2009

    2 janvier 2009 18:48, par Onoée

    Votre texte autant que vos souhaits sont très intéressants, mais je voudrais demander à l’auteur ce qu’il en est réellement de cette alliance germano-américaine. Par ailleurs, nous entendons tellement martelé de partout : l’alliance Britannico-Hollando-Américaine par LaRouche... que cela crée énormément de confusion... et nuit à la mobilisation. Pouvez-vous clairement décanter tout cela ?

    Meilleurs voeux au Comité Valmy.

  • Perplexité

    3 janvier 2009 11:14, par Olivier B.
    Je tique sur ce passage : "accélérer la mise en place de l’Europe fédérale des Länder, qu’impose la feuille de route de l’impérialisme allemand suzerain, lequel construit méthodiquement son hégémonie nationaliste sur l’Europe". Autant l’atlantisme de Sarkozy constitue une menace à dénoncer, autant votre accusation de "l’impérialisme allemand suzerain" me laisse perplexe.

    Voir en ligne : Plume de presse

    • Perplexité 3 janvier 2009 19:06, par khaanthos

      J’espère que le Comité Valmy ne va pas éradiquer votre commentaire comme vous aimez tant le faire sur votre Blog... monsieur Plume de Presse.

      Je trouve qu’il devient gênant de commenter à côté de vous... car vous n’êtes qu’une plume aux relans de poubelles.

      Pour ce qui est de l’atlantisme..., comme si l’Allemagne n’était pas un fer de lance de l’atlantisme !

      Comme si elle n’avait pas été déjà un fer de lance de l’atlantisme avec le IIIème reich alors que l’Amérique finançait sa campagne contre la Russie... et finançait sa domination européenne...

      Réveillez-vous, Plume d’enclume !

      Que Sarkozy soit une ré-édition de Napoléon III ne nécessite pas que le Comité Valmy voit un prochain Sedan à l’horizon ! Encore que...

      Mais il n’empêche que la situation est invariablement la même... si ce n’est que notre Sarkozy voudrait bien être à la place du Führer.

  • Meilleurs vœux de combat du Comité Valmy pour 2009

    3 janvier 2009 13:51, par germaine

    Merci pour votre message,

    En retour je vous adresse mes meilleurs voeux pour 2009 en espérant la réussite de notre combat.

    La menace se fait de plus en plus précise en Europe tandis que les victimes palestiniennes s’entassent ,

    La carte de l’Europe de 1944 est super pour argumenter !

    Merci

  • Meilleurs vœux de combat du Comité Valmy pour 2009

    3 janvier 2009 23:40, par amiral Michel Debray
    Bravo pour votre courage indomptable et votre enthousiasme communicatif !Ils nourrissent ma confiance dans l’avenir de la France...malgré tout. Veillons ces temps-ci à ce qu’on ne nous "vende" pas inopinément une guerre Israël-Iran sous prétexte de légitime défense ou autre défense de la démocratie. bonne année à tous les patriotes, heureusement plus nombreux qu’on ne pense. Amiral Debray
    • Meilleurs vœux de combat du Comité Valmy pour 2009 4 janvier 2009 16:31, par bernard01
      meilleurs voeux,a tout ceux, que le comité VALMY nous rappelle et nous interpelle dans le combat de tous les jours,car il est une preuve vivante des combats anciens a conserver et a enrichir.la democratie n’est pas une chose acquise,c’est tous les jours qu’il faut se battre pour la faire avancer.
  • Meilleurs vœux de combat du Comité Valmy pour 2009

    4 janvier 2009 16:20, par Daniel Paquet

    Meilleurs voeux pour la solidarité anti-impérialiste, la paix et l’amitié, spécialement entre les peuples canadien et français. Que 2009 marque la fin de la guerre à Gaza et l’annonce de la victoire pour le peuple palestinien dans sa lutte pour la reconnaissance nationale et la création de son État avec Jérusalem-Est comme sa capitale et l’application des résolutions de l’ONU.

    Daniel Paquet, Éditeur du bulletin La Vie Réelle, www.laviereelle.blogspot.com

  • I had a dream !

    4 janvier 2009 20:28, par Pascal

    En ce début d’année, je tiens à confier un rêve qui me revient régulièrement depuis plusieurs semaines et qui met en scène une victoire politique hautement symbolique :

    Sarkozy et son escort girl de luxe sont officiellement expulsés du pays courant 2009 (on est contre la peine de mort ou on ne l’est pas !) à bord d’un Charter pour la Hongrie, la terre de ses aïeux, ou les Etats-Unis, sa patrie d’adoption ! Ce qui suppose la révocation de son contrat pour faute grave (genre trahison [1]) par le peuple de France souverain. Ce sera autre chose que de faire adopter à la Pyrrhus un traité niant le verdict sans appel de ses mandataires sorti des urnes en 2005 et de s’attribuer une augmentation de son salaire de 200% une fois le recrutement pour le job effectué et sans l’accord prélable du conseil d’administration !

    Dans mon rêve il y a aussi une exhortation collective on ne peut plus explicite et imparable pour les prochaines manifs, à commencer par celle du 29 janvier : "Casse toi pauv’con", massivement arboré et déclamé sous des formes diverses et variées...

    Autre idée de slogan apparait : "La République de France à ceux qui l’aiment et en respectent l’histoire et les valeurs" — ce qui est totalement différent et notoirement moins vulgaire que "la France tu l’aimes ou tu la quittes" , suivez mon regard !!

    Et dans ce rêve la Marseillaise reprend des couleurs et retrouve une nouvelle jeunesse !

    Prémonitoire ce rêve ?

    1] "Haute trahison" par Anne-Marie Le Pourhiet, professeur de droit public

  • Meilleurs vœux de combat du Comité Valmy pour 2009

    8 janvier 2009 18:53, par LU6FER :// tAMPOON

    Comment participer et adhérer à votre entreprise ?$ Sous ce nom hautement symbolique d’une victoire des paysants pauvres et courageux , ces " gueux n’ ayant que leur pauvreté à perdre " et qui ont défait les armées coalisée des possédants , Valmy est le drapeau idéal de tout combat pour libérer la France de l’ occupant !!. Qui ll soit juif fanatique du sionisme exterminateur ou Bankster , comme exprime ce terme anglo associant Banque et grand banditisme .

    Merci de l’ avoir fait et je veux participer .

    charliedestartinn @ yahoo.fr

    • Front National : Carl Lang tente l’aventure solo sous le signe des « racines chrétiennes ».

      Dix ans après le fracassant départ de Bruno Mégret, un autre cadre historique du FN, Carl Lang, s’est lancé samedi 10 janvier dans l’aventure en solitaire en faisant campagne pour les européennes dans le Nord-Ouest, où il affrontera la fille du chef, Marine Le Pen.

      Dans un discours aux accents résolument droitiers, prononcés depuis un hôtel baptisé « Hôtel de la Croix Blanche » sur le Mont-Saint-Michel – « lieu qui symbolise les valeurs de la France éternelle et les racines chrétiennes de l’Europe » - Carl Lang a martelé qu’il représentait « le Front National réel ».

      « Au moment où Sarkozy a lepénisé son discours, Marine Le Pen a délepénisé son père. Le Front National a abandonné ses thèmes historiques au nom d’une lubie de normalisation médiatique », a affirmé l’ancien secrétaire général du parti, opposé depuis des années à l’ascension de Marine Le Pen au sein de l’appareil.

      Réaffirmant qu’il s’apprêtait à fonder un nouveau parti politique, dont il livrera les détails en février, l’eurodéputé sortant a affirmé inscrire son action dans la défense de la "majorité invisible" contre les "minorités visibles", désignant les jeunes issus de l’immigration.

      « La France et l’Europe sont en phase d’être victimes d’une immigration de peuplement, qui va se transformer dans les années qui viennent en une immigration de remplacement », a lancé Carl Lang, reprenant la vieille phraséologie anti-étrangers qui avait fait le succès du FN.

      « La France n’est pas terre d’Islam, et je ne crois pas que l’Islam soit soluble dans la terre nationale », a-t-il aussi dit, se présentant comme un opposant farouche à l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne.

      « Idéologiquement, Carl Lang est à la droite de Le Pen. C’est un identitaire », affirme à son propos Jean-Yves Camus, chercheur à l’Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS) et spécialiste de l’extrême droite.

      Dans les années qui viennent, la France va subir un triple choc sur son territoire :

      1- la pire crise économique et sociale depuis 1929 ;

      2- la montée de tensions entre les classes sociales ;

      3- la montée de tensions entre les religions.

      Que va-t-il résulter de ce triple choc ?

      Voir en ligne : http://www.marianne2.fr/_afp_newsml...

      • En France, dans les mois qui viennent, le contexte social sera explosif. Nous devons nous préparer à traverser une zone de turbulences terribles. Lisez cet article :

        France : le déficit public et le chômage exploseront en 2009, selon Bruxelles.

        Un déficit public de 5,4 % du PIB, un taux de chômage de 9,8 %, une récession à hauteur de 1,8 % du PIB : telles sont les prévisions de la Commission européenne pour l’Hexagone en 2009.

        Pour 2009, la France avait déjà annoncé qu’elle prévoyait un déficit important, de 3,9 % du PIB, soit bien au-delà des 3 % du produit intérieur brut (PIB), le maximum autorisé par Bruxelles. Les prévisions communiquées ce lundi 19 janvier par la Commission de Bruxelles défient tous les pronostics, avec un déficit pour la France annoncé à 5,4 % du PIB en 2009, et à 5 % en 2010.

        Quant au taux de chômage français, il grimperait, selon Bruxelles, de 7,8 % en 2008 à 9,8 % en 2009, et à 10,6 % en 2010.

        La récession du pays serait marquée par un recul du PIB de 1,8 % en 2009, avant une croissance de 0,4 % en 2010. Ces estimations sont bien plus pessimistes que les précédents pronostics puisque la Commission européenne tablait en novembre sur une stagnation de l’économie française en 2009 (0,0 %), puis sur une croissance de 0,8 % en 2010.

        L’inflation est prévue à 0,8 % en 2009 et à 1,5 % en 2010.

        Voir en ligne : http://www.latribune.fr/actualites/...

        • Les journaux de Nicolas Sarkozy commencent à s’inquiéter. Lisez cet article :

          Avec la crise, la contestation gagne en Europe.

          Après la Grèce, les pays Baltes, l’Islande et la Bulgarie connaissent des mouvements sociaux qui inquiètent l’Union européenne.

          La peur d’une insurrection populaire nourrie par la crise commence à s’insinuer dans les esprits des dirigeants européens. Pour l’heure, elle est irrationnelle.

          La contestation ne touche actuellement que les marges de l’Union. Dans les pays Baltes, en Islande et en Bulgarie, les mouvements sociaux et la colère de foules toutefois se multiplient. Les raisons de la révolte sont d’abord nationales. Mais aucune solution n’étant vraiment discernable, ce mouvement contestataire ne risque-t-il pas de gagner, à mesure que la crise s’approfondit, l’Europe tout entière ?

          Chefs d’État et de gouvernement européens ont déjà connu une grande frayeur. Réunis le 12 décembre dernier à Bruxelles, ils ont perçu la détresse de leur homologue grec, Costas Caramanlis, débordé par la révolte d’une jeunesse mettant à feu et à sang les rues d’Athènes.

          À Berlin et Paris, des groupuscules ont alors tenté d’importer le conflit. Des responsables politiques, tel le socialiste Laurent Fabius, ont aussitôt suggéré que « ce que l’on voit en Grèce n’est pas du tout malheureusement hors du champ de ce qui peut arriver en France. Quand vous avez une telle dépression économique, avait ajouté l’ancien premier ministre, une telle désespérance sociale, il suffit qu’il y ait une allumette qui se mette là-dedans et tout part, surtout qu’on a quand même un gouvernement qui vis-à-vis de la jeunesse ne montre pas de compréhension. » De retour du Conseil européen de Bruxelles, Nicolas Sarkozy avait prudemment repoussé la réforme de l’éducation nationale, qui à l’époque attisait la colère lycéenne.

          Après être retombée pendant la trêve des confiseurs, la fièvre connaît actuellement quelques nouvelles poussées. Mercredi, le premier ministre islandais, Geir Haarde, s’est retrouvé coincé dans sa limousine, bombardée de canettes et d’œufs. Comme la veille, la police antiémeute a utilisé les gaz lacrymogènes, défendant et arrêtant les plus énervés parmi les 2 000 manifestants qui se massaient autour du Parlement. La colère populaire ne semble toutefois pas devoir de sitôt s’apaiser dans cette petite île, dont la prospérité reposait jadis sur les opérations financières d’un secteur bancaire désormais en faillite.

          Jusqu’à peu encore, les pays Baltes s’enorgueillissaient également de beaux taux de croissance. Plongeant désormais dans la récession, la Lettonie et la Lituanie viennent de connaître les plus importantes manifestations de rue depuis que ces deux pays ont secoué le joug soviétique en 1991. À Riga, quelque 10 000 personnes se sont rassemblées vendredi dernier aux abords du Parlement letton. Là encore, la pression ne paraît pas devoir retomber. « Nous ne sommes qu’au début des protestations », prédit Nils Muiznieks, politologue de l’université de Lettonie. Parmi ses collègues, les médias commencent à dénicher celui qui promet un « printemps chaud », et celui, plus ambitieux ou désespéré, qui entrevoit déjà un « nouveau mai 1968 ».

          Pour clore une liste qu’aucun gouvernement ne souhaite voir s’étendre, la Bulgarie bouge elle aussi. À la faillite économique s’ajoute encore et toujours la corruption des élites.

          Évidemment, plus le peuple souffrira, moins il supportera les rémunérations, avantages et passe-droits des gens d’« en haut ». Alors que les prévisions de la Commission européenne sont particulièrement sombres, les gouvernants, qui multiplient les plans de relance et nationalisent le crédit, sont désormais en première ligne, à la manœuvre. C’est à eux que la rue demandera des comptes.

          Voir en ligne : http://www.lefigaro.fr/internationa...

          • Flash spécial. Information de dernière minute.

            Nicolas Sarkozy a tenté de s’enfuir ; il vient d’être arrêté à Varennes.

            • Le 24 avril 2004, aux Etats-Unis, le ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie Nicolas Sarkozy prononce un discours devant l’organisation American Jewish Committee :

              « Certains en France m’appellent Sarkozy l’Américain. J’en suis fier. Je suis un homme d’action, je fais ce que je dis, et j’essaie d’être pragmatique. Je partage beaucoup des valeurs américaines. »

              Le 4 avril 2009, Sarkozy l’Américain replacera la France dans les structures militaires intégrées de l’OTAN.

              Lisez cet article :

              La France parachève son retour dans l’OTAN.

              Voir en ligne : http://www.lemonde.fr/archives/arti...

  • Ce qui vient à l’ordre du jour en 2009, c’est : 1- La destitution de l’occupant de l’Elysée par la mise en œuvre -parlementaire ou populaire- de l’article 68 de la Constitution. 2- L’élection et l’installation de l’Assemblée Constituante. 3- La proclamation de la VIème République. 4- La dénonciation de tous les traités iniques et, donc, l’expulsion de "l’Union Européenne et de l’OTAN du territoire national.

    Autant dire que ce programme radical est une déclaration de guerre au Capital mondial, mais dans le combat qui s’annonce, 1- la République française n’est plus seule et 2- "les maîtres du monde" ont les pieds de plus en plus fragiles. 2009 sera, depuis 1944, l’année la plus terrible pour la République, d’où l’importance, pour le peuple, de se fixer des objectifs clairs, précis, et décisifs. 2009 doit être l’année du rétablissement de la souveraineté du peuple sur la totalité de sa vie. Que les éclaireurs du Comité Valmy et de l’Arc Républicain continuent à ouvrir la route de la libération aux troupiers de la République.

    • 13 mai 1964, Alain Peyrefitte parle avec De Gaulle au sujet du retrait des officiers de marine français de l’OTAN.

      Alain Peyrefitte : « Attendez-vous quelque chose de la session de l’OTAN ?

      De Gaulle. – Que voulez-vous que j’en attende ? L’OTAN ne sert à rien : il ne peut rien s’y passer ! Tout ça, c’est zéro, zéro, zéro. C’est fait pour faire vivre des fonctionnaires internationaux qui se font payer grassement à ne rien faire, sans verser d’impôt.

      Alain Peyrefitte. – On ne reviendra pas sur le retrait de nos officiers de marine de l’OTAN ?

      De Gaulle. – Pourquoi voulez-vous qu’on revienne là-dessus ? Il n’y avait aucune raison pour qu’ils y restent. C’était une anomalie qu’ils soient là. Bien sûr, ils se faisaient payer plus cher que s’ils étaient restés dans la marine française. Ces organismes internationaux sont bons pour y attraper la vérole. Nos représentants oublient le devoir d’obéissance à l’Etat. Ils y perdent le sentiment national.

      Alain Peyrefitte. – La chose a été rendue publique à partir de l’Allemagne. Nous les avions prévenus de notre intention, dans le cadre des consultations prévues par le traité de l’Elysée ?

      De Gaulle. – Non. Je ne crois pas. Pourquoi voulez-vous qu’on les prévienne ? Non. Il fallait bien que ça se sache un jour ou l’autre.

      Alain Peyrefitte. – C’est le journal Die Welt qui a fait la fuite.

      De Gaulle. – Les Anglais, qui sont des maîtres dans l’art de manipuler, ont colonisé la presse allemande. Adenauer était le premier à s’en plaindre. Les Allemands sont liés par leur presse aux mains des Anglo-Saxons. Vous savez ce que ça veut dire, la supranationalité ? La domination des Américains. L’Europe supranationale, c’est l’Europe sous commandement américain. Les Allemands, les Italiens, les Belges, les Pays-Bas sont dominés par les Américains. Les Anglais aussi, mais d’une autre manière, parce qu’ils sont de la même famille. Alors, il n’y a que la France qui ne soit pas dominée. Pour la dominer aussi, on s’acharne à vouloir la faire entrer dans un machin supranational aux ordres de Washington. De Gaulle ne veut pas de ça. Alors, on n’est pas content, et on le dit à longueur de journée, on met la France en quarantaine. Mais plus on veut le faire, et plus la France devient un centre d’attraction. Vous nous voyez avaler la supranationalité, nous ? La supranationalité, c’était bon pour les Lecanuet !

      Alain Peyrefitte. – On dit que vous allez recevoir Jean Monnet.

      De Gaulle. – Pourquoi ne le recevrais-je pas ? Je l’ai toujours reçu quand il me l’a demandé. Il a été mon ministre. Ce n’est pas parce qu’il est devenu l’inspirateur des supranationalistes, c’est-à-dire des antinationaux, que je dois lui fermer ma porte. »

      (Alain Peyrefitte, C’était De Gaulle, Fayard, tome 2, page 216-217)

      • Irlande : la guerre idéologique a commencé.

        La Commission Européenne utilise bien les impôts des contribuables français.

        Le budget « Communication » de la Commission Européenne était en 2008 de 2,4 milliards d’euros !

        En 2008, la Commission Européenne a dépensé 2,4 milliards d’euros en propagande pour expliquer aux 27 peuples européens que l’Union Européenne les protégeait, que l’euro les protégeait, etc.

        2,4 milliards d’euros pour la propagande !

        L’année 2009 démarre encore plus fort pour la propagande de la Commission Européenne. Son objectif : convaincre le peuple irlandais de voter OUI au deuxième référendum sur le traité de Lisbonne !

        Lisez cet article :

        « Une campagne de propagande de l’Union Européenne vise les Irlandais qui avaient voté NON au traité de Lisbonne.

        La Commission Européenne dépense 1,8 million d’euros dans une stratégie de communication qui vise les femmes irlandaises, les jeunes irlandais, et les familles pauvres.

        Participation sur les blogs, spots de publicité dans les cinémas, à la radio, dans la presse féminine, dans les magazines pour les jeunes, font partie de la campagne de propagande de l’UE, qui vise spécialement la partie du public irlandais ayant voté en grand nombre contre le traité de Lisbonne.

        Voir en ligne : http://www.irishtimes.com/newspaper...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette