COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > Monsieur le Président...

GAZA : A Angoulème, une solidarité claire et lucide envers les Palestiniens

Monsieur le Président...

Lettre ouverte à M Nicolas Sarkozy, à M Bernard Kouchner et à Mme Rama Yade

mercredi 7 janvier 2009, par Comité Valmy


Angoulème le 7 janvier 2009

à Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République,

à M Bernard Kouchner, Ministre des Affaires Etrangères et européennes,

à Mme Rama Yade, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Affaires étrangères et européennes, chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’homme

Monsieur le Président,

Aujourd’hui nous sommes le mercredi 7 janvier 2009. A Gaza, depuis le 27 décembre dernier, l’offensive israélienne a déjà fait plus de 500 morts et le manque de médicaments empêche de soigner les quelque 3000 blessés qui emplissent les hôpitaux. Parmi les victimes, beaucoup d’enfants- les bombardements intensifs ayant commencé le premier jour à 11 heures, heure de sortie des écoles à Gaza. L’émotion, l’indignation et le sentiment de révolte qui nous étreignent risquent de prendre dans certaines régions du monde des proportions effrayantes. Il faut arrêter le carnage, stopper l’agression et mettre fin à l’occupation, source de tous les conflits.

Depuis 1967, Israël occupe la Cisjordanie et la Bande de Gaza, y installe des colonies – y compris pendant les négociations. L’Etat d’Israël porte atteinte arbitrairement à la dignité du peuple palestinien, entrave la liberté de circulation des personnes et des biens ruinant ainsi toute chance de création d’un État palestinien. Depuis septembre 2000 Israël a détruit l’ensemble de l’infrastructure et de l’économie de la Palestine, démoli près de 8000 maisons, tué plus de 6000 palestiniens et en a blessé plus de 6 200 autres.

À Gaza, le blocus est quasi total depuis 2006, avec pénurie d’eau potable et d’électricité, chômage : selon les chiffres de l’ONU, plus d’un Palestinien sur deux est en dessous du seuil de pauvreté. Faut-il s’étonner que le Hamas ait obtenu la majorité lors des élections législatives de janvier 2006 ? Cependant les USA, l’Europe dont la France ne cessent pas de diaboliser le peuple palestinien pour son choix. Le gouvernement israélien se permet de détenir arbitrairement 11 000 Palestiniens dans ses prisons dont plus de 50 députés et joue la vie des civils gazaouis pour des enjeux électoraux.

La France, rongée depuis la Shoa par la mauvaise conscience -entretenue par la propagande sioniste- a toujours témoigné d’une indulgence coupable envers l’État israélien. Votre gouvernement a, Monsieur le Président, poussé très loin cette indulgence :

* Sur l’initiative de la France, les Ministres des Affaires Étrangères de l’Union Européenne, contre l’avis du parlement européen, ont décidé le 8 décembre de « rehausser » les relations avec l’État d’Israël, lui accordant quasiment le statut et les privilèges d’Etat membre. Ce« rehaussement » n’a –t-il pas été un blanc seing donné au présent massacre ?

* Vous avez reçu officiellement Madame Tzipi Livni, et lui avez permis de justifier, avec de grands sourires, l’inqualifiable carnage dont elle est en partie responsable – avec Ehud Olmert et Ehud Barak.

* Vous vous êtes rendu lundi 5 et mardi 6 janvier au Proche-Orient pour y rencontrer, au Caire le Président égyptien Moubarak, à Ramallah Mahmoud Abbas, président de l’Autorité Palestinienne et à Jérusalem Ehud Olmert, Premier ministre de l’État d’Israël. Mais, pour que votre voyage ne se réduise pas à une vaine agitation vous auriez dû rencontrer tous les représentants légalement élus par les Palestiniens. Vous faites preuve d’une complicité extrême vis à vis de l’Etat israélien. Les Etats européens, dont la France, bien sûr, disposent pourtant de moyens pour contraindre celui-ci à négocier. Nous, organisations solidaires des populations civiles, demandons avec force, Monsieur le Président : . * l’arrêt immédiat de tout acte de guerre,

* La levée totale et définitive du blocus (permettant le passage des convois médicaux et des vivres) : mise en route d’un mouvement d’aide humanitaire d’urgence,

* La reconnaissance de tous les représentants élus palestiniens comme interlocuteurs pour l’ouverture de négociations immédiates en vue de la mise en œuvre intégrale des résolutions de l’ONU :

 Le retrait inconditionnel de l’armée et des colons de tous les territoires occupés

 La création d’un Etat Palestinien viable

 L’application de la résolution n° 194 de l’ONU sur le droit au retour et de négociations pour sa mise en œuvre

 Un statut de Jérusalem accepté par tous.

* La suspension immédiate des accords d’association entre l’Europe et Israël jusqu’au respect par ce dernier des Conventions de Genève et des résolutions de l’ONU

* L’envoi de toute urgence de casques bleus afin de protéger les populations civiles

* La mise en place d’une commission d’enquête internationale sur les crimes commis

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’assurance de notre lutte indéfectible pour une paix juste et durable.

Signataires :

Charente Palestine Solidarité, AC ! ATTAC-16, BAOBAB, GREF, Comité Valmy 16, Ligue des Droits de l’Homme, Mouvement Jeunes Communistes, FSU, CGT, Solidaires-SUD, LCR-NPA, PCF, Les Verts 16.

2 Messages de forum


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette