COMITE VALMY

Accueil du site > - L’UNION de la RESISTANCE, le CNR, son programme, NOS REFERENCES. > ORIENTATION STRATEGIQUE Résistance républicaine, patriotique et sociale - (...) > Ophelia, la femme de chambre noire et DSK, le patron du capitalisme (...)

Ophelia, la femme de chambre noire et DSK, le patron du capitalisme international
par Hervé Fuyet

dimanche 22 mai 2011, par Comité Valmy


Un crime et deux présomptions d’innocence !

Le crime, c’est soit une dénonciation frauduleuse, soit une tentative de viol avec violence et de séquestration. D’un côte une femme de chambre noire étasunienne qui porte plainte pour tentative de viol. En face, un patron du capitalisme international (Fonds Monétaire International FMI), français et blanc, qui est accusé. Ils ont tous les deux des droits égaux à la présomption d’innocence et d’honnêteté.

Et pourtant en France, ministres d’État, hommes politiques en vue, de droite comme de gauche, crient au complot contre leur bon ami Strauss-Kahn qui serait un séducteur invétéré, mais pas un prédateur sexuel.

On ne donne guère le bénéfice du doute à cette modeste femme de chambre noire de trente-deux ans, qui, si elle est sincère, a eu l’immense courage de porter plainte contre un puissant de ce monde, avec tous les dangers que cela comporte ! Et si cette femme de chambre dit la vérité ! Et si le gros patron ment ! Ce sera alors une femme de chambre étasuniennes noire qui aura sauvé par son courage la France du déshonneur et de l’humiliation ; Tout un symbole ! Et cela avant qu’il ne soit trop tard, avant que DSK ne soit candidat à la présidence du pays, ou même président de la France.

Selon les renseignements dont nous disposons actuellement, il s’agit d’une femme modeste, respectable et respectée. Le parcours de DSK, par contre, est une suite de démêlés avec la justice portant soit sur sa probité, soit sur ses rapports avec "les femmes" pour employer son choix de mots ! Il est vrai que DSK s’en est toujours sorti, sinon innocenté, du moins "blanchi" jusqu’à présent.

Il faut donc, je crois, respecter de notre mieux cette double présomption d’innocence, celle de la femme de chambre noire et du patron capitaliste blanc. Donnons à la justice le temps de faire éclater la vérité ! Souhaitons qu’elle y parvienne. DSK a les meilleurs avocats. Qu’en est-il de la femme de chambre noire. Jean de La Fontaine disait dans sa fable "Les Animaux malades de la peste" : "Selon que vous serez puissant ou misérable ; les jugements de cour vous rendront blanc ou noir".

Rien n’est simple. Comme le pensait Frantz Fanon, l’esclavage est aboli, mais les attitudes esclavagistes ne le sont pas encore... C’est cela la Peste, et la justice est un combat !

lundi 16 mai 2011, par Hervé Fuyet


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>