COMITE VALMY

Accueil du site > - L’UNION de la RESISTANCE, le CNR, son programme, NOS REFERENCES. > ORIENTATION STRATEGIQUE Résistance républicaine, patriotique et sociale - (...) > Une pensée pour la femme de chambre par Clémentine Autain

Une pensée pour la femme de chambre
par Clémentine Autain

dimanche 22 mai 2011, par Comité Valmy


J’ai regardé les informations à haute dose depuis qu’a été rendue publique l’arrestation de DSK. A vrai dire, je suis stupéfaite par le consensus qui ressort des commentaires : tout le monde, ou presque, a une pensée pour “l’homme qui traverse une épreuve”, sa femme Anne Sinclair, sa famille, ses proches, les militants socialistes…

Qui a une pensée pour la femme de chambre ? Pas grand monde, et cela me scandalise. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé dans la suite du Sofitel New-Yorkais. Mais la femme de chambre a peut-être subi une agression sexuelle et une tentative de viol. Elle n’est peut-etre pas folle (Jean-Marie Le Guen évoquait sur France Inter ce matin des hallucinations possibles de la jeune femnme), elle n’a peut-être pas été achetée en vue d’un complot (hypothèse souvent suggérée et clairement énoncée par Michèle Sabban) mais elle est peut-être tout simplement une femme meurtrie, traumatisée, qui a subi un acte odieux et a touvé l’aide comme le courage nécessaires pour déposer une plainte - acte fort difficile dans ce type de crimes et délits.

J’entends partout l’appel à la décence. La décence, c’est aussi de ne pas oublier la femme de chambre, qui traverse aussi une épreuve et a une famille qui doit vivre un sale moment. Dans tout ce que j’entends, je perçois à la fois une lecture de classe, qui invisibilise la femme de chambre et prends soin du dirigeant du FMI, et une lecture peu féministe de l’événement.

Je veux dire l’omerta qui pèse sur les violences faites aux femmes, la suspiscion qui règne sur celles qui osent parler, les récits courants - livrés dans le secret de la confidence - de femmes qui sont harcelées et maltraitées par des hommes de pouvoir. Car le rapport de domination est une arme pour les agresseurs. Quelque soit la réalité de l’affaire DSK et les résultats du travail de la justice, je pense à toutes les femmes qui sont harcelées, agressées, humiliées, violées, tuées.

16 mai 2011

2 Messages de forum

  • C’est vrai que nous avions tendances à défendre DSK dans cette affaire.Parce-que il y a avant tout la présomption d’innocence,(plus souvent,pour les politiques,que pour le simple citoyens) et à ce moment,il faut attendre que la justice fasse la lumière.Mais,je suis d’accord qu’il y avait aucune parole pour cette jeune femme.Et,tout ce que les médias,ont pù dire,ainsi que d’autres personnalités,ont ne savaient rien ! Et,j’avais l’impréssion d’être au temps des Romains dans une arènne,où les spectateurs demande la mise à mort du gladiateur,en retournant le pouce,et là,c’était Strauss Kahn,et, il y a quand même 57 % des Francais qui pensés que c’est un complot.D’autre-part ,concernant,Clémentine Autain et son groupe"Osez le Féminisme" je les trouves bien hypocrites.Il a fallu,l’affaire DSK pour les entendrent,je ne savais même pas que cela existé,mais Madame AUTAIN,avant il n’y avait pas de problèmes d’harcèlements sexuels en France,en politique,dans le milieu hospitalier,partout où il y a des gens de pouvoir ? Ont ne vous entendez pas,et les problèmes d’ avant DSK étaient aussi graves ,s’il y en a eù,et aprés et vous le savez bien.Par-contre vous avez des personnes qui utilisent leurs charmes pour atteindre les sommets de l’échelles sociale où politique .Les victimes de ces actes criminels doivent recevoirs tout notre soutien nécéssaire et notre respects pour ce reconstruires s’y elles y arrivent.
    • Warzao : êtes-vous homme ou femme ? C’est un point intéressant à connaître. En ce qui concerne Clémentine Autain, vous êtes bien mal renseigné, il y a longtemps qu’elle communique sur ce sujet, mais fallait-il encore l’écouter ...

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>