COMITE VALMY

Accueil du site > - DESINFORMATION, MANIPULATION MEDIATIQUE et LIBERTE DE LA (...) > Propagande de guerre : appel au meurtre en Libye ? Hurler avec les loups, (...)

Propagande de guerre : appel au meurtre en Libye ?
Hurler avec les loups, nouvelle déontologie du journalisme ?

mardi 21 juin 2011, par Comité Valmy



Appel au meurtre en Libye ?

Hurler avec les loups, nouvelle déontologie du journalisme ?

La Charte d’Ethique Professionnelle des journalistes, du SNJ (mise à jour mars 2011) ne prévoit pas qu’hurler avec les loups permette d’appeler au meurtre. Tout au contraire, elle précise :

...« C’est dans ces conditions qu’un journaliste digne de ce nom :

Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles, mêmes anonymes ;

- Respecte la dignité des personnes et la présomption d’innocence ; Tient l’esprit critique, la véracité, l’exactitude, l’intégrité, l’équité, l’impartialité, pour les piliers de l’action journalistique ; tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, l’altération des documents, la déformation des faits, le détournement d’images, le mensonge, la manipulation, la censure et l’autocensure, la non vérification des faits, pour les plus graves dérives professionnelles ; …

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge. »

Charte professionnelle du SNJ dont Jean Guisnel n’est certes pas nécessairement membre

Le magazine « Le Point » daté du mardi 21 juin 2011 publie dans sa rubrique "Défense ouverte" un article signé Jean Guisnel dont la conclusion ressemble fort à un appel au meurtre de Mouammar Kadhafi.

Libye : la Royal Air Force lance un cri d’alarme

Les capacités militaires britanniques ne sont pas extensibles à l’infini. Déjà engagée en Afghanistan, l’armée s’inquiète d’un enlisement en Libye.

C’est un véritable cri d’alarme que le numéro deux de la Royal Air Force, l’Air Vice-Marshal Simon Bryant, vient de lancer aux députés britanniques, repris ce matin par le Daily Telegraph.

Il estime que la capacité de la RAF à conduire des opérations inopinées serait "érodée" si la campagne de Libye devait se poursuivre après le mois de septembre. "Deux opérations simultanées [Afghanistan et Libye] imposent de lourdes contraintes aux équipements et aux personnels", poursuit l’officier, qui ajoute : "Le moral demeure fragile." Il appuie là où ça fait mal, en affirmant qu’il existe "des préoccupations sur ce qui est perçu comme un manque de direction stratégique, qui réduit la confiance dans les autorités supérieures".

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/jean-guisnel/libye-la-royal-air-force-lance-un-cri-d-alarme-21-06-2011-1344321_53.php

Une situation périlleuse

Il paraît aujourd’hui acquis que si la victoire ne survient pas rapidement, c’est-à-dire si le colonel Kadhafi n’est pas ravi d’une façon ou d’une autre à l’affection des siens, les armées britanniques, mais aussi françaises, vont se trouver en posture difficile. Tout est possible, bien sûr, y compris que les militaires fassent des efforts démesurés pour faire marcher la machine de guerre. Mais tout a une limite, y compris leur bonne volonté.

Commentaire :

Jean Guisnel mérite t-il sa carte de presse ?

Bien sûr, animé d’une véritable déontologie il pourrait dénoncer :

- les centaines de missiles Tomahawk contenant chacun 300 kgs de produits radioactifs lancés sur les civils tripolitains par les USA en dehors de toute procédure constitutionnelle,

- les crimes contre l’Humanité perpétrés par l’OTAN, comme l’assassinat de trois jeunes enfants, qui n’avaient commis qu’une seule faute, celle d’être les petits-enfants du Colonel Kadhafi.

- le millions de personnes déplacés, dont 540.000 recensés par l’ONU, entassés dans des camps de fortune au Sud tunisien, sans vivres, sans moyens médicaux, où des épidémies de tuberculose, de gale, de dysenterie et de SIDA se répandent.

Simplement parce que l’OTAN veut absolument créer un nouvel état, une belgique africaine détentrice les puits de pétrole, à côté d’une zone chaotique où tester ses armes de destructions massives sur les flux de migrants, tout en créant un psychose en Europe qui aboutirait à faire applaudir les populations effrayés des hordes africaines que l’OTAN serait seul à tenir hors d’Europe.

Mais Jean Guisnel, à défaut d’informer, ferait bien de s’informer : OBAMA est sous le coup d’une procédure de destitution pour n’avoir pas d’autorisation parlementaire d’engager les USA dans cette guerre, des procédures pour crimes contre l’Humanité sont pendantes devant plusieurs juridictions, etc.

Pour rester du côté du manche, ne devrait-il pas envisager un peu de retenue, si jamais il devait, peut-être bientôt, retourner discrètement sa veste ?


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>