COMITE VALMY

Accueil du site > COMITE VALMY ANALYSES ET PROPOSITIONS - > LE COMITE VALMY

UNE ORGANISATION METHODIQUEMENT OCCULTEE ET CENSUREE :

LE COMITE VALMY

POUR UNE EUROPE DES PEUPLES ET NATIONS SOUVERAINES

vendredi 10 mars 2017, par Comité Valmy

Les fondateurs du Comité Valmy sont souvent issus du Comité pour une Autre Europe, créé en 1991 afin de militer pour le NON au référendum de 1992 sur le traité de Maastricht et qui déjà était pluraliste.
Aprés la courte victoire du oui (51, 05%), certains animateurs du comité, notamment Yvon Grinda et Claude Beaulieu dans les Alpes Maritimes, ainsi que Michel Lafarge à Toulouse, ont créé une nouvelle structure à vocation nationale : Le Comité pour une Europe des Peuples et Nations Souveraines, qui en 1998 est devenu le Comité Valmy. Il rassemble des militants et des personnalités de diverses sensibilités de l’"Arc républicain" : communistes, comme Claude Beaulieu, Francis Crémieux (journaliste aujourd’hui décédé), Pierre Lévy, Directeur de la Lettre de BRN, Jean Lévy (CGT) ; des gaullistes tels Gilles Bachelier, François Lardeau, Yvonne Bollmann, de l’Académie du gaullisme, ou Jean Narquin, ancien résistant FTP et ex-Député RPR (aujourd’hui décédé) ; des républicains progressistes comme André Bellon, ancien Député PS et ex-Président de la Commission des Affaires Etrangères, Alexandre Dorna, universitaire, Jean Claude Ramos, ancien député socialiste, etc...


Voir en ligne : Propositions du Comité Valmy

Le Comité Valmy est une organisation républicaine, laïque et progressiste. Sa démarche stratégique et ses objectifs sont également patriotiques, internationalistes et anti-impérialistes.

Son origine se situe dans le combat républicain et pluraliste mené contre la ratification du Traité de Maastricht. Il rassemble des militants issus de différentes sensibilités de l’arc républicain et notamment des gaullistes, des communistes, des chevènementistes, des socialistes, des radicaux, des écologistes, d’autres républicains et, d’une manière générale, des militants hostiles à la mondialisation, au néolibéralisme et à l’Europe supranationale qui en découle. Ce rassemblement est facilité par l’approbation commune d’un texte fondateur : le Manifeste Républicain ; il est renforcé par un travail de réflexion politique et stratégique permanent ainsi que par une action militante régulière.

Le Comité Valmy considère que la nation, aujourd’hui, n’est pas historiquement dépassée, que la vie politique internationale de ces dernières années a même démontré bien au contraire, que l’Etat-Nation restait face à la mondialisation, un rempart nécessaire à la vie démocratique et citoyenne. De plus, à notre époque la nation est dévenue un obstacle pour la bourgeoisie financière et face à la globalisation capitaliste. Clinton au pouvoir affirmait que dans le monde il n’y avait de place que pour une seule nation, celle des états-unis. En France nous estimons que le peuple et la nation forment une entité indivisible, irréductible. Nous parlons de peuple-nation. L’état-nation républicain demeure aussi un instrument encore irremplaçable dans le développement du combat pour la paix dans le monde, face à la menace américaine et aux partisans occidentalistes vassalisés, d’un monde unipolaire menant au choc des civilisations.

Le Comité Valmy est hostile à toute « constitution » européenne supranationale. Par exemple, une Europe fédérale majoritairement pro-américaine et inféodée à l’OTAN aurait rendu impossible le rôle que la France, approuvée par tous les peuples du monde, a tenu à l’ONU, en faveur d’un monde multipolaire et contre la guerre coloniale et d’agression américaine contre le peuple irakien.

Le Comité Valmy observe que non seulement l’Europe fédérale détruirait à court terme la France en tant que Nation, mais qu’elle se traduirait aussi par l’élimination de la République une, indivisible et laïque. Cette Europe néo-libérale poursuivrait la remise en cause de plus d’un siècle de conquêtes sociales et démocratiques.

La volonté acharnée des euro-intégristes de constituer, à marche forcée, une Europe fédérale des régions, exprime en effet une volonté délibérée d’éliminer la République française, son unité et ses principes. (laïcité, justice sociale, égalité et refus du communautarisme, souveraineté populaire et nationale…). Prétendant rendre leur « construction européenne » irréversible, ils s’opposent de manière totalitaire au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et à la démocratie.

Conséquence et instrument de la mondialisation, une Europe supranationale dans le contexte historique actuel, ne peut être que néolibérale, une construction atlantiste, impérialiste et totalitaire, communautariste, anti-laïque, belliciste et hostile aux peuples. Le Comité Valmy est favorable à des alliances entre nations libres et peuples souverains, dépassant le cadre de l’Europe. Il s’est prononcé au départ en faveur d’une réflexion démocratique et populaire, sur la pertinence ou non d’un projet d’Europe confédérale, réflexion qui n’a jamais eu lieu. Aujourd’hui, nous considérons que l’Union européenne est intrinsèquement perverse et devenue historiquement inamendable.

Elle ne sera jamais ni sociale ni démocratique car elle est la dictature du capitalisme financier, mondialisé et de plus en plus barbare. La vie démontre et confirme depuis la libération, que cette démarche d’intégration euro- atlantique conduit par étapes à la catastrophe que nous expérimentons au fil du temps, avec une brutalité toujours plus grande. Le peuple de France comme chaque autre peuple d’Europe, doit reconquérir son droit à disposer de lui-même et se libérer de ce carcan.

Pour participer à la construction en France d’une alternative politique réaliste, le Comité Valmy souligne que le caractère crucial de la situation actuelle, appelle à s’inspirer de la Résistance patriotique progressiste et antifasciste, ainsi que de l’esprit du programme républicain, patriotique, progressiste et démocratique du Conseil National de la Résistance, véritable projet de compromis historique.

Mis en ligne : Janvier 2005

Pour rejoindre le Comité Valmy :
MANIFESTE REPUBLICAIN
Pour l’union du peuple de France

9 Messages de forum

  • LE COMITE VALMY

    24 août 2007 11:55, par POUR
    Bonjour "le Comité Valmy propose l’élaboration d’une Charte Nationale et Républicaine ainsi que la convocation d’Assises de la République." je suis de tout coeur avec ce projet. Tous les républicains aspirent a ce projet je pense, en tout cas beaucoup sur la toile, lancent le même appel que vous. Je penses que le Comité Valmy a toute sa place et légitimité pour lancer ce mouvement. Mais il va falloir les organiser ces assises maintenant, concretement !
  • LE COMITE VALMY

    29 août 2007 22:41, par le canard républicain

    Je suis de tout coeur avec le Comité Valmy, mais maintenant il est temps de passer à l’action...Action bien entendu pacifique, mais efficace. Il me semble que la première étape consiste à obtenir un référendum sur le prochain traité européen. A vous de passer à l’action pour l’obtenir...

    " Max, pur et bon compagnon de ceux qui n’avaient foi qu’en la France. A su héroïquement mourir pour elle. " Charles de Gaulle

    Max étant bien entendu Jean Moulin, premier Président du Conseil National de la Résistance.

    Voir en ligne : http://sauvonslademocratie.neufblog...

  • LE COMITE VALMY

    23 octobre 2007 23:45, par Alain Raynaud
    Salut et fraternité au Comité Valmy. Je place votre site en lien sur mon blog Indépendances

    Voir en ligne : http://alainindependant.canalblog.cm

  • LE COMITE VALMY

    24 octobre 2007 07:44, par UN CITOYEN DE FRANCE
    VIVE LA FRANCE LIBRE
  • LE COMITE VALMY

    24 octobre 2007 18:10, par Le Mammouth

    On peut avoir des noms et l’origine politique des principaux fondateurs ? Merci Salut et fraternité

    Le Mammouth Manchois Enervé

    Voir en ligne : http://lemammouth.over-blog.com/

    • LE COMITE VALMY 24 octobre 2007 18:54

      Bonsoir,

      Oui, peut-on avoir les noms des personnalités qui sont à l’origine du comité Valmy et qui souscrivent donc aux appels lancés sur ce site ?

      Merci.

  • LE COMITE VALMY

    7 juillet 2008 00:18, par Manu
    J’adhère au principe mais place à l’action, la nation se meure.
  • LE COMITE VALMY--- lutter par la loi du peuple

    11 juillet 2008 04:02, par MOVIMIENTO DE SANEAMIENTO POLITICO Y SOCIAL

    POUR EN TERMINER AVEC CETTE EUROPE ANTI-SOCIALE, ANTI-REPUBLICAINE ET NEOLIBERALE, UNE SEULE VOIE, TOUT AU MOINS POUR LES FRANÇAIS : LA LOI. QUE LE PEUPLE SOUVERAIN ELABORE ET VOTE LES LOIS QUI LES EN LIBERERA. EN D’AUTRES TERMES, CE PEUPLE DOIT DISPOSER DE L’INITIATIVE POPULAIRE.

    LE POUVOIR ANTIDEMOCRATE EN PLACE A TENTE DE CACHER SA VERITABLE IMAGE, POUR CE FAIRE IL A FAIT UN SIMULACRE DE DEMOCRATISATION EN FAISANT ADOPTER UNE REVISION DE LA CONSTITUTION QUI INSTAURE CE QU’IL APPELLE LE REFERENDUM D’INITIATIVE POPULAIRE. ON EN RIT. VOICI UN ARTICLE QUI EN PARLE AVEC HUMOUR :

    Aux Urnes Citoyens !

    Citoyens français : votez ! Votez pour un président, des députés, indirectement des sénateurs, tous ceux qui disent être vos représentants, vos élus, et qui non contents de ne pas vous représenter, en adoptant plein de lois qui vous défavorisent vous enlèvent le peu qui vous reste de pouvoir. Et en plus ils se rient de vous, ils vous prennent pour des crétins ! Vous en voulez la preuve ? La voici :

    Vous vous rappelez que notre Superstar Analphabète et Ridicule Kafkaïen Opportuniste Sans Yacht, bling-bling pour les amis, avait promis avant son élection, plus de pouvoir démocratique aux français. Il avait, le jour de son investiture (Voir la vidéo http://www.election-presidentielle.fr/ ?p=984) déclaré que le Français est : « un citoyen qui ne veut pas renoncer,(…), ne veut plus que l’on décide à sa place, que l’on pense à sa place“ . Eh bien, chers ciyoyens-électeurs, il a tenu parole ! Une fois n’est pas coutume ! En effet, lui, son gouvernement, son Assemblée Nationale et son Sénat on pondu et adopté, il y a à peine quelques jours ,une magnifique révision de la Constitution. Bien sûr sans consultation populaire. Ils instaurent ce qu’ils nomment en grande pompe le Référendum D’Initiative Populaire. Nous avons là une clique au pouvoir amoureuse de la démocratie diriez-vous ! Bravo ! Applaudissements dans les chaumières !

    Seulement voilà, il faut y regarder d’un peu plus près. Comme vous le savez peut-être, le Référendum d’Initiative Populaire ou Référendum d’Initiative Citoyenne est comme son nom l’indique un référendum dont l’initiative vient directement des citoyens et non de leurs représentants pipos. Un tel référendum peut porter sur l’adoption ou l’abrogation d’une loi ou sur une révision de la Constitution. Voir le site www.ric-france.fr

    Pour qu’il ait lieu, soit pour que l’initiative soit effective, il faut qu’un certain nombre de citoyens le demandent. Et c’est là où on rigole ! Le Référendum d’Initiative Populaire existe dans d’autres pays : la Suisse, l’Italie, l’Uruguay, beaucoup d’Etats du Brésil et des Etats-Unis. Voici quelques exemples du nombre de signatures exigées : Italie : 500.000 Suisse : 50.000 Californie : 400.000 environ Uruguay : 100.000 environ, etc.

    En France, ne riez pas SVP, ils ont dit qu’il en faut 4 millions ! Plus même, 10% des inscrits ! Ça doit faire 4,4 millions de signatures !

    Attendez, c’est pas fini, il faut aussi plus de 180 députés et sénateurs !

    Voilà le beau geste démocratique du président bling-bling et de ses sbires ! Dire merci n’est pas interdit. Vous pouvez le faire sur le site de l’Elysée courrier.president@elysee.fr , celui de l’AN infos@assemblee-nationale.fr et celui du Sénat communication@senat.fr et notices-senateurs@senat.fr et aussi directement à chacun de vos députés par un petit message de reconnaissance du genre :

    "Merci d’avoir donné aux français un Référendum d’Initiative Citoyenne impossible à réaliser. C’est un beau cadeau. On ne l’oubliera pas !

    Un citoyen reconnaissant."

    • LE COMITE VALMY--- lutter par la loi du peuple 22 juillet 2008 22:08, par Germinal
      Il paraît aussi que le parlement aurait plus de pouvoirs ! Là encore, merci monsieur le Président ! Comme il n’avait plus de pouvoir puisqu’il n’est plus qu’une chambre d’enregistrement des directives de Bruxelles, je ne vois pas ce qu’il peut faire de plus sinon en enregistrer davantage . Mais qu’à cela ne tienne notre cher président se pare ainsi d’une aura démocratique quelque peu ternie par son manque de respect pour les NON français et irlandais (c’est tout bénéfice !). Les français ne se laisseront pas prendre, la ficelle est trop grosse ! Vive la REPUBLIQUE UNE, LAIQUE et INDIVISIBLE !

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette