COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > L’euro est "en train de se décomposer" pour l’ancien président de la (...)

L’euro est "en train de se décomposer" pour l’ancien président de la Fed

jeudi 25 août 2011, par Comité Valmy


WASHINGTON - L’ancien président de la banque centrale américaine (Fed) Alan Greenspan a estimé mardi à Washington que l’euro était "en train de se décomposer" et que cela expliquait les difficultés de l’économie américaine à retrouver du rythme. "L’euro est en train de se décomposer", a déclaré M. Greenspan lors d’un forum à Washington.

Selon lui, les banques européennes sont en difficulté car elles détiennent des titres de dette de pays comme la Grèce.

"La raison pour laquelle nous sommes si lents (à croître aux Etats-Unis) est le niveau d’incertitude" provoqué par cette situation, a-t-il estimé.

M. Greenspan a présidé la Fed de 1987 à 2006.

Agé de 85 ans, il a été l’un des principaux instigateurs de la déréglementation financière aux Etats-Unis ayant contribué au déclenchement de la dernière crise et a toujours rejeté les accusations des économistes pour qui la politique de taux ultrabas menée par la Fed de 2003 à 2005 porte une lourde responsabilité dans la bulle immobilière ayant précédé son éclatement.

Par AFP


BERLIN, 17 septembre 2007 (Reuters) - L’euro pourrait remplacer le dollar américain comme monnaie de réserve mondiale primaire, selon le magazine allemand Stern, citant l’ancien président de la Réserve fédérale, Alan Greenspan.

Greenspan a déclaré à Stern qu’il était « absolument concevable que l’euro remplace le dollar comme monnaie de réserve, ou seront négociées comme une monnaie de réserve tout aussi importante", le magazine a déclaré dans un aperçu de l’édition de cette semaine.

Le dollar n’a plus beaucoup d’avance sur l’euro, a t-il dit, ajoutant que la Banque centrale européenne avait "développé en une force économique mondiale à prendre au sérieux."

Greenspan, dont les mémoires "The Age of Turbulence : Adventures in a New World" hits étagères lundi, a précisé que la zone euro avait profité de la solidité de la monnaie unique européenne.

Son utilisation comme monnaie de réserve avait conduit à une baisse des taux d’intérêt de la zone euro et "sans doute contribué à l’expansion économique actuelle », at-il ajouté.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>