COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > A propos d’Occupy Wall Street par Lloyd Blankfein, président de Goldman (...)

A propos d’Occupy Wall Street
par Lloyd Blankfein, président de Goldman Sachs

mercredi 19 octobre 2011, par Comité Valmy


Cher investisseur,

Jusqu’à présent, Goldman Sachs a été silencieux au sujet du mouvement de protestation connu sous le nom de « Occupy Wall Street ». Toutefois, cela ne signifie pas qu’il n’était pas bien présent dans nos esprits. Quand des milliers de gens se sont rassemblés dans le Lower Manhattan, exprimant passionnément leur profond mécontentement face au statu quo, nous avons pris bonne note de ces protestations. Et nous nous sommes posé cette question :

Comment pourrions-nous faire de l’argent avec eux ?

La réponse est le tout nouveau Fonds d’investissement Goldman Sachs Global Rage, dont l’objectif est de monétiser les manifestations de rue « Occupy Wall Street » qui se propagent à travers le monde. Chez Goldman Sachs, nous reconnaissons que le système capitaliste est un étranglement, mais aussi qu’il y a beaucoup d’argent à faire pendant cette agonie.

Le fonds Global Rage recherchera des occasions d’investir dans des produits sur le point de bénéficier de la propagation des protestations, comme des matraques, des barricades, des pistolets paralysants et des bandages. Par ailleurs, comme les affrontements entre policiers et manifestants deviennent de plus en plus violents, nous faisons des paris significatifs sur les entreprises qui apportent des solutions d’urgence pour les fenêtres cassées et les voitures renversées, ainsi que les matières premières nécessaires à la construction et l’incinération des effigies.

Il serait tentant, à un pareil moment, de dire « Ils veulent du pain ? Donnez leur des brioches ! ». Mais chez Goldman Sachs, nous cherchons activement à accaparer le marché à terme de la brioche. Nous prévoyons que par nos manipulations agressives des cours, le prix d’un morceau de brioche va quadrupler d’ici la fin de 2011.

N’hésitez pas à contacter votre représentant Goldman Sachs pour un prospectus complet. Alors que le monde s’enfonce dans un remake darwinien de la série « le Prisonnier », le fonds Goldman Sachs Global Rage est un excellent moyen pour dire aux manifestants : « Occuper ceci, occupez cela ! ».

Nous n’avons jamais senti aussi bien quelque chose depuis que nous avons vendus nos âmes.

Cordialement,

Lloyd Blankfein, Président, Goldman Sachs


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>