COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > VERS UN TOURNANT DIPLOMATIQUE ? André Aubry

VERS UN TOURNANT DIPLOMATIQUE ?
André Aubry

mercredi 19 octobre 2011, par Comité Valmy


Cet été 2011 a été marqué par une intensification du dialogue et des échanges diplomatiques autour de la péninsule coréenne. Fin août, suite à la rencontre, en Russie, entre le dirigeant de la République populaire démocratique de Corée Kim Jong-il et le président de la Fédération de Russie Dmitri Medvedev, Moscou et Pyongyang ont décidé de travailler de concert à la réalisation d’un gazoduc entre la Sibérie et le sud de la péninsule coréenne. S’il se concrétise, un tel projet tripartite – impliquant également la Corée du Sud – renforcera la stabilité, les échanges et la paix en Asie du Nord-Est. À son retour de Russie, le dirigeant Kim Jong-il a effectué une visite dans le Nord-Est de la Chine, la seconde en l’espace de trois mois, témoignant ainsi de la solidité de l’amitié entre la RPD de Corée et la République populaire de Chine.

Ces avancées majeures dans la coopération entre la RPDC et la Russie et entre la RPDC et la Chine ont été le point d’orgue d’un dialogue particulièrement riche : fin juillet, Kim Kye-gwan, premier vice-ministre des Affaires étrangères de la RPD de Corée, a été invité aux États-Unis, laissant espérer une reprise des pourparlers sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne réunissant les deux Corée, les États-Unis, la Chine, la Russie et le Japon. Quelques jours plus tôt, une rencontre à Bali,

en marge du forum de l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est, entre les négociateurs du Nord et du Sud aux pourparlers à six, Ri Yong-ho et Wi Sung-lac, avait marqué la première rencontre bilatérale entre les deux Corée sur la question nucléaire depuis près de trois ans. Dans ce contexte, il convient de prendre toute la mesure de la nomination d’un nouveau ministre de la Réunification à Séoul, Yu Wooik, en remplacement du très conservateur Hyun I n-taek dont l’intransigeance vis-à-vis de la Corée du Nord avait été critiquée jusque dans son propre camp.

Dans cette nouvelle situation internationale riche de promesses, le ministère français des Affaires étrangères a annoncé, le 12 juillet, l’ouverture à Pyongyang du bureau de coopération dont la mise en place était attendue depuis la fin de l’année 2009 et qui est devenue effective Vers un au début de ce mois d’octobre. Ainsi, pour la première fois, la République française bénéficiera d’une représentation permanente en République populaire démocratique de Corée. L’Association d’amitié franco-coréenne salue l’ouverture de ce bureau français, en espérant qu’elle sera la première étape vers ’établissement prochain de relations diplomatiques complètes entre nos deux pays.

Ce sont donc de nouvelles tâches historiques qui incombent à chacune et à chacun d’entre nous, pour porter haut le flambeau de l’amitié et de la coopération entre la France et la Corée. Je ne doute pas que toutes et tous y êtes plus que jamais attachés, quelles que soient les vicissitudes du combat que nous menons en France pour la réunification de la Corée, et malgré les attitudes traduisant l’ignorance de qui nous sommes et de ce que nous faisons pour la paix et l’amitié franco-coréenne.

Gardons la ferme conviction que les causes justes finissent toujours par triompher.

André Aubry,

Président de l’AAFC. ( Association d’amitié franco-coréenne )

www.amitiefrancecoree.org


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette