COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > Solidarité avec le peuple syrien Le comité national pour l’unité des (...)

Solidarité avec le peuple syrien
Le comité national pour l’unité des communistes syriens change de nom, le "Parti de la Volonté Populaire"

samedi 3 décembre 2011, par Comité Valmy


Damas / Le secrétaire du comité national pour l’unité des communistes syriens, Qadri Jamil, a indiqué que la région est aujourd’hui confrontée au risque d’une explosion globale à l’ombre des tentatives de l’impérialisme américain et occidental, et du sionisme mondial, d’y provoquer une série de guerres pour mettre la main sur ses sources naturelles dont l’énergie.

S’exprimant lors d’une réunion extraordinaire du comité national, M. Jamil a noté que la crise financière et sociale aux Etats-Unis et dans les pays occidentaux a conduit ces derniers à penser que la guerre sur le sol d’autrui est devenue une nécessité inévitable pour contrôler les ressources pétrolières et gazières.

Il a dit que l’escalade de la violence à l’étranger soutenue par des groupes terroristes armés à l’intérieur de la Syrie, le recul des manifestations pacifiques, et l’émergence de nouveaux alignements à l’intérieur de la société exigent de prendre des mesures destinées à améliorer la défense de la patrie.

"Des mesures sont nécessaires pour protéger l’unité nationale, à savoir l’éradication des groupes terroristes armés, l’option vers un programme démocratique socio-économique et l’entame d’un dialogue national global", a-t-il ajouté.

De son côté, Ahmed Abou Fouad, membre du bureau politique du FPLP a jugé que le dialogue national sur la base de l’unité nationale est susceptible de faire sortir la Syrie de la crise qu’elle traverse.

Il a insisté sur le soutien du FPLP au programme de réformes annoncé par la direction syrienne et le rejet de toute forme d’ingérence étrangère dans les affaires intérieures du pays, soulignant la nécessité de déjouer toute tentative d’imposer l’hégémonie du sionisme sur le monde arabe.

Pour sa part, le secrétaire général de la Confédération internationale des syndicats arabes, (CISA), Rajab Maatouq, s’est dit étonné des décisions de la Ligue arabe contre la Syrie, soulignant la nécessité de lutter contre toute tendance vers l’ingérence étrangère dans les affaires intérieures des pays arabes.

Ali Haydar, chef du Parti syrien nationale social, a déclaré que l’un des moyens les plus importants pour sortir de la crise en Syrie est de former un gouvernement d’union nationale et de lancer le dialogue national global, de manière à satisfaire les revendications légitimes du peuple.

A la fin de la conférence, les participants ont convenu de remplacer le nom du comité par celui du "parti de la volonté populaire".

A.A. & T. Slimani


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>