COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > Le Patriarche Lahham : Nous refusons l’ingérence étrangère… Les Syriens sont (...)

Le Patriarche Lahham : Nous refusons l’ingérence étrangère… Les Syriens sont capables de régler leurs problèmes

mercredi 14 décembre 2011, par Comité Valmy


Damas/ Le Patriarche Grigorios III Lahham, patriarche d’Antioche et de Tout l’Orient pour les Grecs catholiques, a affirmé que l’allégeance première et dernière est à la Syrie qui est capable de régler ses problèmes et ses différends d’une manière civilisée.

Lors de la prière de Noël et du nationalisme effectuée ce soir à l’Eglise al-Zeitoun avec la participation des chefs des églises en Syrie et donnée à la Syrie et à ses victimes tombés martyrs, le patriarche Lahham a indiqué que l’église syrienne est avec la Syrie pour qu’elle demeure ferme, solidaire, développée et indépendante, précisant que les Chrétiens syriens savent bien comment œuvrer en faveur de leur pays.

Il a appelé à préserver l’unité nationale pour dépasser l’épreuve, à surmonter les blessures et à œuvrer pour une société où se réalisent nos espoirs en le droit et la justice.

S’entretenant avec deux délégations égyptienne et slovaque, le patriarche Lahham souligne que la lucidité du peuple syrien est la riposte décisive au complot

Damas / Le Patriarche Grigorios III Lahham, patriarche d’Antioche et de tout l’Orient pour les Grecs catholiques, a affirmé que la Syrie vit une unité nationale agréable et que tous ses citoyens vivent en coexistence.

Lors de sa rencontre aujourd’hui avec les deux délégations égyptienne et slovaque dans l’église Zeitoun à Damas, Lahham a appelé à la solidarité avec la Syrie face aux campanes hostiles menées à son encontre.

Il a évoqué les réformes mises en vigueur dans plusieurs domaines, affirmant que la lucidité du peuple syrien était la riposte décisive à la campagne médiatique tendancieuse menée contre le pays.

Les membres des deux délégations ont, pour leur part, affirmé qu’ils allaient transmettre dans leurs pays l’image de la coexistence qu’ils avaient constatée au cours de leur visite en Syrie.

Le chef du parti communiste slovaque a dit dans ce contexte : "Nous voudrions dire au peuple syrien qu’il n’est pas seul dans son combat pour l’instauration de la paix mais aussi de la loi internationale". Il a fait noter que le système capitaliste mondial cherche à exporter sa crise actuelle en revenant à ses anciennes politiques colonialistes.

K.W. / Raghda Bittar

Source : http://www.sana.sy/fra/51/2011/12/13/388092.htm


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>