COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Projet de loi français sur la reconnaissance du génocide arménien : Erdogan (...)

Projet de loi français sur la reconnaissance du génocide arménien :
Erdogan menace Sarkozy
Chine nouvelle

dimanche 18 décembre 2011, par Comité Valmy


ANKARA, 16 décembre (Xinhua) — Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a mis en garde vendredi le président français Nicolas Sarkozy contre un projet de loi français reconnaissant la mort des Arméniens en 1915 comme "génocide", déclarant que ce projet de loi aura "de graves conséquences" sur les relations bilatérales, a rapporté l’agence de presse semi-officielle Anatolie.

"Je veux exprimer cela clairement", a déclaré M. Erdogan, dans une lettre envoyée à M. Sarkozy, poursuivant : "Ces mesures conduiront à des conséquences graves pour les relations culturelles, économiques et politiques entre la France et la Turquie, et la responsabilité de ces conséquences retombera sur ceux qui ont initié ces mesures".

L’Assemblée nationale française devrait voter la semaine prochaine sur ce projet de loi, qui reconnait le caractère de " génocide" et prévoit des amendes pour ceux qui le nient publiquement.

Les officiels turcs ont indiqué jeudi que si le projet de loi français était adopté, Ankara rappellerait son ambassadeur en France et procèderait au gel des relations bilatérales.

La Turquie et l’Arménie n’entretiennent aucune relation diplomatique ni économique depuis que l’Arménie a déclaré son indépendance en 1991. Les deux pays sont coincés dans une querelle sur la mort d’Arméniens pendant la 1ère Guerre mondiale, sous le règne Ottoman. Pour l’Arménie, ces Arméniens ont fait l’objet d’un "génocide", alors que la Turquie nie cette accusation et affirme qu’ils ont été victimes d’un chaos généralisé et d’une vaste opération gouvernementale car l’Empire Ottoman s’est effondré avant que la Turquie moderne ne soit créée.

La Turquie et l’Arménie ont signé des protocoles pour normaliser leurs relations et ouvrir les frontières l’année dernière, mais ces accords doivent être approuvés par les parlements des deux pays avant d’entrer en vigueur.

http://french.news.cn/monde/2011-12/17/c_131311606.htm

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>