COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > Grossière manipulation sarkoziste éventée : Gilles Jacquier a été tué par (...)

Grossière manipulation sarkoziste éventée : Gilles Jacquier a été tué par l’opposition armée syrienne
Par Gilles Munier

samedi 21 janvier 2012, par Comité Valmy

Aprés l’annonce de la mort de Gilles Jacquier et en apprenant que celui-ci était entré en Syrie avec l’aide de soeur Agnès Mariam de la Croix, j’ai fait part à certains de mes amis du caractère probablement délibéré de cet asassinat par les tueurs des escadrons de la mort au service de l’OTAN. J’ai émis l’hypothèse qu’ils avaient eu l’intention de donner une leçon aux journalistes obtenant des visas par l’intermédiaire de la religieuse de Qara qui défend la cause des chrétiens de Syrie. Les assassins vassaux des occidentalistes ne veulent pas de témoins de leur barbarie. Avertissement délibéré ou bavure selon la terminologie de la presse alliénée ? Si bavure il y a, elle se situe manifestement dans le choix de la cible.

Claude Beaulieu



Grossière manipulation sarkoziste éventée : Gilles Jacquier a été tué par l’opposition armée syrienne

Par Gilles Munier

Samedi 21 janvier 2012

Un article de Georges Malbrunot, paru dans Le Figaro du 20 janvier*, à mis un terme à l’instrumentalisation nauséabonde de la mort de Gilles Jacquier, grand reporter de France 2, tué à Homs par un obus de mortier.

Dès l’annonce de son décès, Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et quelques journalistes aux ordres ont accusé - sans preuves à l’appui - le « régime de Bachar al-Assad » d’être le commanditaire de cet « acte odieux » : « les responsables syriens étaient seuls à savoir qu’un groupe de journalistes occidentaux visitait Homs ce jour-là, et dans quel quartier il se trouvait », disait-t-on à l’Élysée qui sommait les autorités syriennes de faire « toute la lumière sur la mort d’un homme qui ne faisait que son métier : informer ».

Aujourd’hui, l’acte est toujours aussi odieux, mais il s’avère que le journaliste a été tué par l’Armée syrienne libre qui voulait « donner une leçon aux miliciens pro-Assad ». L’information était connue dès le lendemain de l’attaque. Le responsable de l’organisation des droits de l’Homme à Homs, à l’origine de la nouvelle, est prêt à témoigner devant une commission d’enquête.

Fermer le bureau de l’ASL à Paris

Le représentant de l’Armée syrienne libre (ASL) à Paris a déclaré que son organisation ne dispose pas de mortiers. Il ment effrontément. On sait maintenant qui a manipulé l’opinion publique, et ce n’est pas Bachar al-Assad… Y aura-t-il un candidat à l’élection présidentielle ou un parlementaire pour interpeller Nicolas Sarkozy sur la présence d’un bureau de l’ASL sur le sol français, exiger sa fermeture et l’ouverture d’une enquête sur ses activités ? Les officiers de la DGSE qui - selon Le Canard Enchaîné du 23 novembre dernier - forment en Turquie et au nord du Liban des déserteurs syriens à la guérilla urbaine, seront-ils rappelés ? Il faut absolument mettre un terme aux tentatives de déstabilisation de la Syrie par la France.

* Jacquier aurait été victime d’une bavure des insurgés, par Georges Malbrunot http://www.lefigaro.fr/international/2012/01/20/01003-20120120ARTFIG00667-jacquier-aurait-ete-victime-d-une-bavure-des-insurges.php

Source :http://www.france-irak-actualite.com/article-grossiere-manipulation-sarkoziste-eventee-gilles-jacquier-a-ete-tue-par-l-opposition-armee-syrienn-97606456.html


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>