COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > « Il ne s’agit pas seulement de la Hongrie, la Hongrie n’est qu’un test (...)

« Il ne s’agit pas seulement de la Hongrie, la Hongrie n’est qu’un test témoin. Il s’agit de l’Europe »
Eva Maria Barki

jeudi 9 février 2012, par Comité Valmy


Chers amis de Hongrie !

Les attaques contre la Hongrie prennent une dimension dramatique. Après les attaques médiatiques et des condamnations politiques qui n’ont aucun fondement juridique, il y a le chantage financier du FMI qui suit maintenant, en harmonie avec l’UE, avec un soutien massif de la part des USA.

La semaine dernière, un programme en cinq points a été présenté par Charles Gati, depuis des années conseiller en chef du ministère des Affaires étrangères et responsable d’Europe de l’Est et d’Eurasie, disant comment le gouvernement Orban peut être renversé. Ce programme mentionne les méthodes utilisées en Grèce et en Italie, et le retour du Premier ministre précédent (socialiste) Gordon Bajnai est exigé, lequel est adepte d’une « démocratie selon le modèle de l’ouest ». Sinon, Gati s’attend à une guerre civile ( !) en Hongrie « si les citoyens réalisent que le contenu de la souveraineté mentionnée à plusieurs reprises est un truc vide au XXIe siècle » (interview Heti Válasz du 12/1/12).

De son côté, l’ancien ambassadeur américain en Hongrie Mark Palmer pense que l’on peut empêcher le retour à des conditions pré-démocratiques en Hongrie « autrement » qu’avec des élections démocratiques (sic !) (interview de Mark Palmer Népszabadság du 2/1/12) (Remarque : cela implique qu’on écarte le gouvernement élu démocratiquement par les deux tiers de la majorité !)

Le président de la commission européenne Barroso a dit le 5 janvier 2012 à Copenhague : « Nous utiliserons tout notre pouvoir pour assurer que la Hongrie respecte le droit européen et nos (sic !) valeurs. »

Il ne s’agit pas seulement de la Hongrie, la Hongrie n’est qu’un test témoin. Il s’agit de l’Europe. La renationalisation doit être empêchée par tous les moyens, le centralisme de Bruxelles doit être consolidé par un gouvernement économique central qui est équipé de véritables moyens dictatoriaux. La Hongrie perturbe ce processus, toute imitation doit être empêchée.

L’appel suivant « Hungaria semper libera » (Remarque : Un article de la constitution de la Bulla Aurea hongroise de l’année 1222) se réfère à la Hongrie, il est pourtant valable au-delà de ce pays. Soutenez la Hongrie, s’il vous plaît, le pays a besoin de votre aide ! Nous serons les prochains et en fin de compte l’Europe entière. Opposez-vous aux commencements !

Les versions allemandes et hongroises peuvent être téléchargées ici :

www.petitionen24.com/selbstbestimmung_und_souverenitat_ungarns

www.peticiok.com/signatures/magyarorszag_onrendelkezese_es_szuverenitasa/

Avec la demande de transmettre cet appel à toute personne intéressée et avec des salutations distinguées, mais inquiètes et désespérées

Eva Maria Barki

Source :
http://www.horizons-et-debats.ch/index.php ?id=3113


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>