COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > Alain Juppé tombera…Par Louis Denghien

Alain Juppé tombera…Par Louis Denghien

jeudi 16 février 2012, par Comité Valmy


Alain Juppé : si les événements me donnent tort, ils ont tort !

Dans un effort pathétique pour conjurer son impuissance sur le dossier syrien – pour se griser sans doute aussi de ses paroles – Alain Juppé s’est affairé mercredi 15 février à battre le rappel des partenaires européens, les exhortant à soutenir la dernière initiative en date des ennemis de la Syrie indépendante, ce groupe « des Amis de la Syrie » qui a vocation à réunir tout ce qui aspire à la subversion de ce pays, en Europe, en Amérique et dans le monde arabe. La réunion « de lancement » des Amis de la Syrie est prévue pour le 24 février à Tunis.

D’ici là, Alain Juppé espère réunir non seulement les 13 Etats membres du Conseil de sécurité ayant soutenu le dernier projet de résolution « arabo-onusien », mais l’ensemble des 27 membres de l’Union européenne et, bien sûr, la Turquie, sujet particulièrement « méritant », à qui Juppé fait miroiter un renforcement du dialogue avec l’U.E, à défaut d’intégration à l’Europe.

Et puis le responsable de l’alignement de la diplomatie française sur la Maison Blanche et l’OTAN a relancé son gadget diplomatique des « couloirs humanitaires« , moyen à peine détourné d’imposer des zones d’exclusion aérienne en Syrie, mais voué par l’opposition de la Russie et de la Chine à rester une gesticulation.

« Bachar al-Assad tombera ! » a prédit le mage Juppé devant la commission des Affaires étrangères du Parlement européen. « Il devra rendre compte du massacre de son peuple« . Les semaines passent, la présence et la nuisance de groupes armés radicaux sunnites sont admises – du bout des lèvres – par la majorité des médias, mais Alain Juppé, semblable en cela d’ailleurs à ces mêmes médias, s’accroche à sa fiction hollywoodienne d’un peuple désarmé martyrisé par les soudards d’un dictateur isolé. Ce déni de réalité ne peut s’expliquer selon nous que par la morgue d’un homme qui fait passer les convictions ou les analyses après son équation personnelle. Alain Juppé a trahi – il n’est pas le premier – le gaullisme diplomatique, il n’est qu’un néo-conservateur – sans doute plus d’opportunité que de conviction – qui a fait le pari que l’Amérique et ses satellites européens parviendraient in fine à reformater le monde arabe, en attendant le monde tout court. Eh bien nous, nous faisons le pari que Juppé et son patron tomberont (bien) avant Bachar !

le 15 février 2012


http://www.infosyrie.fr/actualite/alain-juppe-tombera/


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>