COMITE VALMY

Accueil du site > - ANALYSES et DOCUMENTS GAULLISTES, patriotes et républicains > Pierre Lefranc : Déclaration à l’occasion du sommet de l’OTAN -3 et 4 avril (...)

Source : Objectif-France Magazine

Pierre Lefranc : Déclaration à l’occasion du sommet de l’OTAN -3 et 4 avril 2009 à Strasbourg

Pierre Lefranc, ancien chef de Cabinet du Général de Gaulle

mardi 14 avril 2009, par Comité Valmy


L’OTAN, débordant de sa mission d’origine, devenue la cinquième colonne de l’impérialisme américain, obscurcit le jugement de nos dirigeants civils et militaires.

La subordination de nos moyens de défense à un commandement étranger motivé par des considérations et poursuivant des objectifs qui ne sont pas les nôtres, représente l’abdication de notre indépendance, élément essentiel de toute politique étrangère libre.

Quel rôle mondial de détente, d’entente et de coopération peut, dans ces conditions, jouer notre pays qui ne manquera pas d’être entraîné dans quelque folle aventure.

De surcroît notre force de dissuasion qui nous a coûté tant d’efforts et d’investissements, garantie de notre survie, ainsi enchaînée voit se perdre sa crédibilité.

Consultés, nos concitoyens auraient dit NON à cet abandon que rien ne justifie.

Alerte ! Cette décision inconsidérée voulue au plus haut niveau et acceptée par une majorité aux ordres, constitue un renoncement déshonorant et inacceptable qui porte une profonde atteinte à la liberté historique de la France.

3 Messages de forum

  • La vassalisation de la France sous bannière étasunienne dans l’OTAN est un crime de haute trahison.

    Sarkozy est un traître à la solde des anglosaxons et de l’oligarchie financière internationale. Il aura la fin des traitres.

  • En parlant de traîtres, voici des nouvelles d’André Glucksmann, de Nicolas Sarkozy, de Bernard Kouchner, de Bernard-Henri Lévy :

    André Glucksmann décoré par Nicolas Sarkozy.

    André Glucksmann, "l’intellectuel de gauche" qui a ouvertement soutenu Nicolas Sarkozy pendant sa campagne, s’est vu remettre par le président de la République les insignes d’officier de la légion d’honneur, mercredi 15 avril.

    "Je vais te créer de nouveaux ennuis", a commencé le président. Leur "amitié", "franchement, c’était pas écrit", a-t-il dit.

    Lui qui a fait de la "rupture" son slogan s’est trouvé un point commun avec l’ancien "nouveau philosophe", le militant maoïste changé en anti-totalitariste à la lecture de Soljenitsyne dans un milieu dominé par la culture marxiste.

    Le chef de l’Etat l’a remercié de son "monumental article" paru dans Le Monde avant l’élection et intitulé : "Pourquoi je choisis Nicolas Sarkozy". "Ca m’a bien aidé", a dit M. Sarkozy.

    Le décoré, militant des droits de l’homme, atlantiste et anti-Poutine, a remercié le président pour sa "volonté d’agir" : "Peut-être que la seule chose qui restera de l’Europe sous présidence française est que tu aies réussi à arrêter le déferlement des chars russes."

    Son ancien compagnon de route auprès des "Boat people", Bernard Kouchner, et l’ancien "nouveau philosophe", Bernard-Henri Lévy, l’ont embrassé.

    Voir en ligne : http://www.lemonde.fr/politique/art...

  • Merci cent fois merci ! Il était temps qu’une réaction de cette envergure se manifeste. Nous vivons une triste période historique, qui ressemble à bien des égards à celle des années trente. La haute trahison de la France était alors en marche sous la direction à peine clandestine de la "synarchie" et la crise financière était en fait moins grave que celle d’aujourd’hui. Si se drame se reproduit dans notre pays c’est qu’il est frappé d’un mal pire que la peste, l’indifférence ! C’est aussi du fait que les traîtres d’hier n’ont pas été punis comme ils le méritaient. Oui les traîtres doivent être punis !!! et ils le seront !!!

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>