COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Euro-OAT Futures : le nouveau Manifeste de Brunswick ? La bourse allemande (...)

Euro-OAT Futures : le nouveau Manifeste de Brunswick ?
La bourse allemande organise la spéculation contre la France

jeudi 12 avril 2012, par Comité Valmy


Retour de Varennes. Arrivée de Louis Seize à Paris, le 25 juin 1791 - par Jean DUPLESSI-BERTAUX (Centre historique des Archives nationales)

Le 21 mars, la Deutsche Börse [1] annonçait discrètement le lancement pour le 16 avril 2012 - soit six jours avant le 1er tour des élections présidentielles - d’un produit dérivé visant à spéculer sur la dette française, cette spéculation ayant éventuellement pour effet de déclencher artificiellement un mouvement de panique, autant destructeur pour le pays que bénéfique pour les spéculateurs... Cette annonce passait inaperçue jusqu’à ce que François Fillon et Nicolas Sarkozy, puis NKM et consorts, menacent ouvertement les électeurs d’un chaos « à la grecque » s’ils n’étaient pas reconduits dans leurs fonctions.P/>

Ce contrat spéculatif , permettant d’indécents bénéfices aux spéculateurs qui miseraient sur l’écroulement de l’économie française, est une création de l’Eurex, le plus grand marché à terme du monde par le nombre de contrats traités, exploité conjointement par la Deutsche Börse AG, majoritaire, et Six Swiss Exchange.

Il n’aurait pu être mis en place et être accessibles aux spéculateurs - français en droit mais anti-français en actes - sans l’accord de l’AMF qui a pour mission de veiller à la PROTECTION des épargnants, directement impactés par cette arme économique contre la dette française et par ricochet, tirant à la baisse tous les produits d’épargnes financiers, présentés comme les plus sûrs par tous les établissements financiers.

Dans ces conditions, la réaction la plus pertinente semble être celle de Jean-Luc Mélenchon qui, par référence à l’article 410-1 du Code Pénal [2], menace de poursuites judiciaires les plus graves, tous ceux qui auront trempés dans cette basse manœuvre politique, au détriment des intérêts supérieurs de la Nation.

Cette menace vise t-elle plus particulièrement Jean-Pierre Jouyet [3], le président de l’AMF qui aurait autorisé la manoeuvre, celui qui déclarait, dès septembre 2011, que « le candidat socialiste (était) le plus compétent, le plus capable de changer les choses, quelqu’un qui a été très sérieux dès le départ sur la nécessité de réduire les déficits, l’endettement », Jean-Pierre Jouyet qui ajoutait que « face à la crise, il était important que l’on trouve des compromis droite-gauche » et qui évoquait « la création d’un gouvernement d’union nationale » ?

Derrière ce contrat, il est ni plus ni moins question que d’imposer le choix des banquiers aux Français , sous la menace de précipiter la France dans une spirale destructrice visant à l’amener à brader à vil prix ce qu’il reste du patrimoine national.


En 1792, le Duc de Brunswick avait menacé de mort les révolutionnaires s’ils ne se soumettaient pas à leur roi, traître pour avoir tenté de rejoindre les armées européennes en lutte contre le Peuple de France. En 2012, si les armes et les apparences ont changé, les mêmes causes produisent les mêmes effets, la bourse allemande menace de ruiner la France.

Oeuvrons pour que l’Histoire continue dans cette logique : sans cet état de légitime défense, jamais la bataille de Valmy n’aurait galvanisé le peuple et son armée jusqu’à cette victoire qui précéda d’un jour la proclamation de la République !


Reproduction autorisée avec ce lien : La bourse allemande organise la spéculation contre la France


Documents officiels de l’Eurex :

Eurex Exchange va offrir un nouvel avenir aux obligations du gouvernement français

Date de lancement le 16 Avril 2012

21 mars 2012

Le marché des dérivés Eurex internationale Exchange a annoncé aujourd’hui qu’il lancera un contrat à terme de nouveaux taux d’intérêt basé sur les notionnels à long terme des obligations émises par la République française (Obligations Assimilables du Trésor - OAT) le 16 Avril 2012.

Les contrats à terme euro-OAT élargit l’offre existante de contrats à terme de référence sur les obligations d’État allemandes (Euro-Buxl, Euro-Bund, Bobl et euro-Euro-Schatz à terme) et les court, à moyen terme et à long terme sur les obligations d’État italiennes (Euro-BTP Futures) a lancé entre 2009 et 2011.

Les futures sur les taux d’intérêt des obligations d’État françaises représentent un ajout important à la gamme des instruments efficients et efficaces de couverture sur le marché obligataire européens. "Avec l’introduction de ce nouveau contrat, nous répondons à l’intérêt manifesté parmi les participants au marché de solutions de couverture plus personnalisée », a déclaré Mehtap Dinc, Chef du développement des produits, d’Eurex. "En outre, le marché des obligations du gouvernement français est susceptible de tirer parti des possibilités étendues dans la base et les opérations de pension."

Les nouveaux contrats à terme sont structurés de manière similaire aux contrats à terme Euro-Bund, offrant aux participants un instrument de couverture approprié et permettant la propagation efficace de négociation entre les trois contrats à terme à revenu fixe, les contrats sur les obligations publiques à 10 ans. La durée restante des OAT livrables sera de 8,5 - 10,5 ans avec une échéance maximale à l’émission de 17 ans. Le coupon notionnel sera six pour cent et la valeur du contrat de 100.000 euros.

La taille minimale tique sera fixé à 0,01 pour cent (10 euros par tick) - en ligne avec les tailles de tiques de l’Euro-Bund et l’Euro-BTP Futures. Les heures de négoce sera de 8h00 à 19h00 CET. Les deux entreprises buy-side et sell-side ont indiqué un intérêt significatif dans le nouveau contrat. Eurex change sera donc désigné pour offrir un programme market-making visant à fournir une liquidité suffisante dès le départ. Diverses parties, y compris Barclays et Morgan Stanley, ont déjà manifesté leur intérêt pour la tenue de marché.

À la fin de Janvier 2012, Eurex change euro-BTP Futures dépassé cinq millions de contrats négociés depuis son lancement. Les clients italiens et espagnols en particulier sont des utilisateurs actifs de dérivés de BTP. La majorité de la négociation est dans les contrats à long terme à terme euro-BTP (FBTP), pour lesquels le volume quotidien moyen en 2011 était 9.287 contrats, soit une augmentation d’année en année de 70 pour cent. L’intérêt ouvert pour les trois euro-BTP Futures combinés s’élève à près de 40.000 contrats.

Eurex Exchange va offrir un nouvel avenir aux obligations du gouvernement français

Document officiel de l’Eurex : e u r e x c ir cul a r 0 52/1 2

Notes

[1] La Deusche Börse a une filiale à Paris, soumise au droit français

[2] Code pénal - LIVRE IV : Des crimes et délits contre la nation, l’Etat et la paix publique - TITRE Ier : Des atteintes aux intérêts fondamentaux de la nation - Article 410-1 : « Les intérêts fondamentaux de la nation s’entendent au sens du présent titre de son indépendance, de l’intégrité de son territoire, de sa sécurité, de la forme républicaine de ses institutions, des moyens de sa défense et de sa diplomatie, de la sauvegarde de sa population en France et à l’étranger, de l’équilibre de son milieu naturel et de son environnement et des éléments essentiels de son potentiel scientifique et économique et de son patrimoine culturel. »

[3] Jean-Pierre JOUYET, auparavant secrétaire d’état chargé des affaires européennes de Sarkozy, est devenu président de l’AMF en 2008 après avoir été invité de la réunion annuelle des Bilderberg


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>