COMITE VALMY

Accueil du site > - ENVIRONNEMENT > OGM : Rendements médiocres, impact sanitaire catastrophique, le mirage (...)

Source : Les mots ont un sens 15 avril 2009

OGM : Rendements médiocres, impact sanitaire catastrophique, le mirage s’estompe...par Napakatbra

vendredi 1er mai 2009, par Comité Valmy


Rendements médiocres aux Etats-Unis, impact sanitaire catastrophique en Argentine, interdiction du MON810 en Allemagne... Tout cela en 24 heures : un mardi noir pour les OGM. D’autant que ces révélations font suite à une longue série de mauvaises nouvelles. Quand la citrouille redevient fléau...

Des maïs OGM victimes d’un bug en Afrique du Sud, et dont la récolte est anéantie. Des gènes de maïs génétiquement modifié qui contaminent des variétés sauvages à grande échelle, au Mexique. Des OGM (dont certains interdits en Europe) qui se retrouvent dans l’assiette du gentil consommateur belge, y compris dans l’alimentation biologique. Des scientifiques qui s’insurgent contre l’obstruction des firmes semencières, aux Etats-Unis. 2009 commence mal pour les OGM. Et le flot des mauvaises nouvelles ne se tarit pas : hier, mardi, pas moins de quatre informations de première importance ont filtré.

Céréales Killers, les OGM aux rendements médiocres

Mardi, une étude américaine réalisée par l’Union of Concerned Scientists (institut indépendant regroupant 250 000 membres scientifiques et citoyens) révélait que les cultures OGM ne contribuent guère à améliorer les rendements agricoles. Au contraire, favorisant la prolifération des mauvaises herbes résistant aux herbicides, elles tendraient de plus en plus à freiner la production. Les malotrus vont même jusqu’à déclarer que l’amélioration des techniques de sélection traditionnelle et d’autres pratiques agricoles classiques seront plus efficaces dans la stimulation de la production. "Malgré 20 ans de recherche et 13 ans de commercialisation, précisent-ils, la technologie génétique a échoué a accroître les rendements agricoles américains". Chou blanc pour Monsanto, Syngenta et autres Dow Chemical...

L’Argentine se meurt de son soja transgénique

Mardi (aussi), La Croix publiait un article relatant l’épopée argentine d’un soja transgénique résistant au Roundup. Deux productions Monsanto. La culture couvre aujourd’hui la moitié des terres agricoles du pays. Sacrée performance. Sauf que pour le coup, l’usage massif et irraisonné de l’herbicide "100% biodégradable", selon le slogan de la firme plusieurs fois condamnée pour publicité mensongère, fait des ravages dans la population.

Cancers des intestins, tumeurs au cerveau, leucémies... Sur les 5 000 habitants du village de Ituzaingo Anexo, en banlieue de Cordoba, à 700 km au nord-ouest de Buenos Aires, plus de 200 cas de cancers ont été recensés. Un exemple parmi d’autres. La justice vient de reconnaître la responsabilité des cultivateurs de soja et des épandeurs de Roundup, sans toutefois édicter de règles préventives. Autre sujet en suspens : la toxicité du Roundup, et son impact sur la qualité des eaux, des sols et des cultures qu’il contamine.

Le Roundup 100% toxique

Mardi (encore), à ce sujet, une nouvelle étude scientifique argentine était publiée, qui confirme que le glyphosate (composant chimique du Roundup) est hautement toxique et provoque des effets dévastateurs sur des embryons d’amphibiens. Le laboratoire à l’origine de l’étude (la faculté de médecine Conicet) a ainsi montré qu’à des doses jusqu’à 1500 fois inférieures à celles utilisées dans les traitements agricoles, des troubles intestinaux et cardiaques, des malformations et des altérations neuronales étaient constatés.

Le Professeur Séralini de l’Université de Caen avait déjà publié en avril 2007 les résultats de recherches qui ne laissaient guère de place au doute. Même à des doses infinitésimales, le Roundup tue les cellules de cordon ombilical humain en quelques heures. Plusieurs composants du produit sont mis en cause, pas seulement le glyphosate. Ce phénomène est manifestement ignoré par les autorités.

Interdiction du MON810 en Allemagne

Mardi (enfin), l’Allemagne décidait d’interdire la culture du maïs OGM MON810 sur son territoire "dans l’intérêt de l’environnement". L’Allemagne est le sixième pays européen à prendre une telle mesure, contraire à l’avis de la Commission européenne. Cette décision intervient un mois après celle de l’Autriche et de la Hongrie, mais quelques jours seulement après que l’AFSSA ait réitéré pour la énième fois sa position favorable au MON810, et quelques semaines avant que la France n’examine une éventuelle levée de sa clause de sauvegarde.

Le mirage s’estompe.

9 Messages de forum

  • Les ravages en question sont dûs au Round Up, et à l’emploi capitaliste des techniques OGM, ils ne condamnent absolument pas les OGM en soi, il ne faudrait pas se laisser entrainer dans une campagne obscurantiste à la Bové. lequel on le voit maintenant est parfaitement eurocompatible.

    amicalement GQ

    Voir en ligne : attention aux amalgames : Monsanto ce n’est pas les OGM

  • Bonjour, vous êtes en train de vous faire complètement ballader par la propagande anti-ogm ; libres à vous de faire confiance aux communiqués des premières associations venues et de contribuer, vous aussi, au démantèlement du service public de l’expertise scientifique mais vous êtes en train de faire du sale travail ! en plus d’un point de vue simplement de logique vous mélangez tout pour jeter l’opprobre sur les "ogm" ; les "ogm" ne sont pas bons en général, ni mauvais en général, comme les champignons en général ne sont ni vénéneux ni comestibles ; c’est le grand n’importe quoi ; en ce qui concerne l’argentine ce qui est dénoncé depuis des années c’est la monoculture : c’est elle qui fait des ravages ! et c’est bien parce que les agriculteurs y trouvaient leur compte et que cela n’a pas été régulé qu’ils sont partis en monoculture ; en ce qui concerne l’allemagne et le maïs Mon810, ce qui est parfaitement comparable à la france, vous oubliez qu’une pétition lancée par les scientifiques allemands a recueilli en quelques jours 1600 signatures de chercheurs dénonçant que la science est prise en otage de l’idéologie en allemagne : si vous-mêmes vous commencez à croire aux mirages des décroissants réactionnaires que sont les Bové et compagnie, il n’y a plus rien à faire...
    • Ce n’est pas Bové qui a caché les résultats des études sur les rats nourris aux O.G.M. 

      Quand quelqu’un exprime publiquement une opinion personnelle sur les O.G.M. (ou sur autre chose), il faut d’abord se demander ce qu’il y gagne, qui le paie. Qu’a gagné Bové dans ses campagnes anti O.G.M. ? de la prison. Et la plupart de ses contradicteurs ? Beaucoup de sous donnés par les semenciers. As-tu entendu parler de Christian Vélot ? chercheur en génétique et opposé aux O.G.M. EN PLEIN CHAMP car c’est principalement ça le problème.

      • OGM : Opinion Gravement Manipulée 4 mai 2009 02:22, par Aline Quéant, petite-fille de l’écrivain et Résistant Jean Prévost

        Merci à « Naurouze » Pour une crainte fondée (contre « l’obscure-hantise ») je recommande, donc, le livre de cet homme courageux qu’est Christian Vélot, Docteur en Biologie, Maître de Conférences en Génétique Moléculaire et membre du Conseil d’Administration de Fondation Sciences Citoyennes, livre intitulé "OGM Tout s’explique". Voir aussi le DVD « Les OGM Qu’est ce que c’est ? »

        www.resogm.org/spip.php ?article118


        Une mauvaise herbe impossible à éliminer. Et les USA ? Pourront-ils longtemps encourager leur macabre entreprise ? Faut-il rappeler que Barack Obama a choisi parmi ses conseillers scientifiques Gilbert Ommen, un ancien directeur de Monsanto ! Voir sur >> nemesisnom.unblog.fr/2009/03/ En Georgie, 5 000 hectares de soja OGM ont été abandonnés par les agriculteurs et 50 000 autres sont gravement menacés par ...

        www.france24.com/.../20090419-super-mauvaises-herbes-menace-patrie-monsanto-etats-unis-environnement-og...

        Monsanto – OGM : la menace des « super mauvaises herbes » s’amplifie de Jean Etienne - 24 avril 2009 –


        Et …en bonus, une affaire atomique ! Près de 3000 variétés de 170 espèces différentes obtenues à partir de mutations incitées sont recensées par l’AIEA (Agence Internationale de l’Energie Atomique).

        http://www.bastamag.net/spip.php ?article477

        Guy Kastler : des plantes ayant subi des mutations sont déjà dans nos assiettes 11 mars 2009 OGM de deuxième génération, plantes mutées à coup de radiations, semences de synthèse dont les gènes seront numérisés et privatisés... Guy Kastler nous décrit ce que préparent les multinationales de l’industrie génétique et agroalimentaire. Le délégué général du Réseau semences paysannes explique également comment nous, jardiniers paysans ou simples citoyens urbains, pouvons empêcher cette destruction programmée du vivant. Guy Kastler, délégué général du Réseau semences paysannes, chargé de mission pour Nature et Progrès, membre de la Confédération paysanne et de la commission Biodiversité de Via Campesina, s’entretient avec Sophie Chapelle pour BastaMag.

  • Je vois que ce site est très pro-OGM. Je réponds d’abord à gilles questiaux que les OGM commercialisés par Monsanto ont presque tous une caractéristique commune : celle d’être résistants au Roundup, que lui-même condamne, et qui est produit par Monsanto. Et que donc ils permettent à Monsanto de gagner et sur les OGM commercialisés, et sur le Roundup qui va avec, et dont je me demande bien comment il se fait qu’après avoir perdu son procès contre l’Agence de bassin des Pays de Loire il n’a pas été interdit, mais a simplement remplacé la mention mensongère "100% biodégradable" par "Sans classement toxicologique" ? Sans commentaire...

    Puis à Napakatbra : je ne sais pas qui fait de la propagande anti-OGM qui décervèle le bon peuple (pas TF1 en tout cas !), mais je sais bien que le lobby pro-OGM est extrêmement puissant à Bruxelles (et ailleurs) et qu’il vient nous tirer les larmes tous les ans lors de cette sinistre pitrerie qu’est le Téléthon pour nous expliquer qu’on empêche de trouver ce qui pourrait guérir les petits myopathes. Depuis plus de vingt ans qu’on y déverse des tonnes d’or, le résultat est bien maigre pour les malades, mais bien gras pour les semenciers OGM. Et encore plus pour les malheureux handicapés non-génétiques et ceux qui les soignent.

    Et aux deux : ce n’est pas parce que Bové est un de ceux à qui les médias ont fat perdre la tête que tous ceux qui mènent le combat contre l’agro-alimentaire industriel (en ce qui me concerne, bien avant que quiconque en France et moi en particulier ait su que Bové existait) sont des cons ou des vendus. Rappelez-vous la candidature de René Dumont aux présidentielles de 1974 !

    Bien amicalement, la mère d’une accidentée grabataire depuis 18 ans.

    • A l’attention de "jamais d’accord" :

      Notre site n’est en rien favorable aux OGM... Fleurus

      • Tant mieux. Je n’en avais pas eu l’impression. Et toutes mes excuses à Npakatbra : c’est bien sûr à Daniel qie je répondais. Je précise que je n’ai rien contre la recherche génétique. Mais beaucoup contre le n’importe quoi.
        • Pour moi l’article de Npakatbra est un très bon article. Il ne faut pas confondre recherche scientifique indépendante des financiers qui est non seulement à encourager mais à soutenir (la recherche dite fondamentale en général) et la recherche des laboratoires privés dont la seule finalité est le profit.

          Effectivement les pays d’Amérique souffrent tous d’une agriculture dopée dont les effets sont déjà dévastateur pour les populations.

          Exemple, parmi d’autres, chez nous en France, faire pousser le maïs (même non OGM) dans des régions plutôt non humide oblige à pomper les nappes phréatiques avec quelques dégats.

          Il ne s’agit pas de militer pour une décroissance mais pour une autre croissance prenant en compte à la fois les intérets des populations et ceux de l’environnement, c’est à dire l’intérêt des générations futures.

  • J’ai toujours un a priori défavorable pour tout ce qui provient des USA. Un pays qui fonde tout sur le profit, dont la constitution est basée sur le droit et le crédit c’est à dire la raison du plus fort "concurrence" ne peut être démocratique. J’ai vu débarquer leur came-lotte après la guerre, certain pensaient qu’ils venaient nous aider, mais ils venaient nous envahir ! Les dégâts causés en Amérique du nord en seulement deux siècles par ces gens là indique leurs formidable capacité de nuisance. Pourquoi voudriez-vous qu’ils changent. Ils ne le feront que sous la contrainte si non ils détruiront la planète et peut-être l’humanité. RM

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>