COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > Syrie : Washington compte contourner le Conseil de sécurité de (...)

Syrie : Washington compte contourner le Conseil de sécurité de l’Onu

jeudi 31 mai 2012, par Comité Valmy


NEW YORK (Nations unies), 31 mai - RIA Novosti

Les Etats-Unis doutent que le plan de paix pour la Syrie élaboré par Kofi Annan soit réalisé et envisagent d’agir "en dehors" du Conseil de sécurité de l’Onu, a déclaré mercredi Susan Rice, ambassadrice américaine auprès des Nations unies.

"Si le plan de règlement pacifique est torpillé, le deuxième scénario consistera à effectuer une pression de la part du Conseil de sécurité. Il s’agit notamment de sanctions, auxquelles la Russie et la Chine sont hostiles", a annoncé aux journalistes Mme Rice.

"En l’absence de ces deux scénarios, il semble qu’il n’y ait qu’une alternative et c’est le pire des cas (…). C’est celui de l’escalade de la violence, de l’extension et de l’intensification du conflit", a estimé la diplomate américaine, avant d’indiquer que cette issue était "la plus probable".

Pour riposter, "les membres du Conseil de sécurité et de la communauté internationale n’auraient d’autre choix que d’envisager une action en dehors du cadre du plan Annan et de l’autorité du Conseil", a insisté l’ambassadrice américaine.

Vitali Tchourkine, délégué permanent russe auprès des Nations unies, a à son tour déclaré aux journalistes que "la réalisation du plan Annan était le meilleur moyen d’éviter une catastrophe. Tout le monde doit faire des efforts en ce sens".

Si ce n’est pas le cas, les conséquences pour l’ensemble de la région "extrêmement fragile" seront terribles, a insisté le diplomate russe.

Craignant une réédition du scénario libyen, la Russie et la Chine, pays détenteurs du droit de véto au Conseil de sécurité de l’Onu, ont bloqué deux résolutions prévoyant des sanctions contre Damas.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette