COMITE VALMY

Accueil du site > UNION DU PEUPLE DE FRANCE - Arc Républicain de Progrès > Abstention citoyenne ! Boycott militant ! Confirmons notre rejet populaire (...)

Élections européennes - 7 juin 2009 - APPEL PLURALISTE

Abstention citoyenne ! Boycott militant ! Confirmons notre rejet populaire de l’Europe supranationale, vassalisée, néolibérale, antisociale et atlantiste !

Faire du 9 mai et des autres jours, des fêtes du rejet populaire de l’UE

samedi 15 mars 2014, par Comité Valmy


L’Europe supranationale a été préparée pendant la guerre par les services américains et leurs agents dans la Résistance. Il s’agissait de contrer l’alliance entre les gaullistes, les communistes et d’autres républicains, au sein d’un CNR qui ouvrait des perspectives démocratiques, nationales et progressistes dont les dirigeants étatsuniens ne voulaient pas. Dès cette époque, la construction d’une Europe fédérale avait pour but de priver les nations du droit à disposer d’elles-mêmes. Il s’agissait d’ancrer l’hégémonie US sur le monde en développant un processus de vassalisation que renforcera en 1949 la création de l’OTAN.

Malgré l’opposition des communistes, du monde du travail et des forces patriotiques à cette politique, cette soumission euro-atlantique n’a jamais cessé depuis la Libération, en dehors des années où le Général de Gaulle fut à la tête de l’Etat. Quelques personnalités, tel Pierre Mendès France, furent seules capables, au niveau du pouvoir politique, de tenir compte, en dehors de ces années de France libre, de l’intérêt national en ce domaine.

Depuis cette époque, par étapes, l’État européen est construit contre les peuples auxquels il s’agit d’imposer une Europe fédérale des régions, calquée sur le modèle de l’Allemagne et exigée par les dirigeants de celle-ci comme par ceux des USA. L’Union européenne est devenue une véritable prison néolibérale et antisociale, atlantiste et belliciste, dominée par la « concurrence libre et non faussée ». En France, il s’agit prioritairement, de « défaire méthodiquement le programme du CNR », de détruire le tissu démocratique, républicain et laïque du pays, de liquider un siècle de conquêtes sociales et même de s’attaquer au français que de prétendues élites euro américanisées veulent remplacer par le « tout anglais ».

Le caractère antidémocratique de la construction européenne s’est notamment manifesté par l’annulation illégitime, puisque constitutionnellement le souverain est le peuple, du Non majoritaire des Français au TCE le 29 mai 2005, par des parlementaires félons réunis en congrès à Versailles. Ce viol de la démocratie est également confirmé par le refus de l’oligarchie eurocrate de respecter le Non des Néerlandais et des Irlandais, ces derniers se voyant imposer un nouveau référendum. Il est peu probable que les Irlandais se renient. Mais quel que soit leur vote, tous les traités européens, depuis le traité de Rome de 1957, sont rendus caducs, illégaux en terme de Droit international par le Non français. Cette caducité a aussi été confirmée par le Non des Néerlandais, celui des Irlandais et par la décision anglaise de suspendre la ratification du TCE. C’est ce que veulent masquer ceux qui espèrent sauver l’État fédéral européen en construction à travers ces élections européennes.

En effet, le 7 juin 2009, l’élection des eurodéputés signifiera, nous devons en prendre conscience, une négation de la souveraineté populaire déjà manifestée De manière masquée, les tenants de l’eurodictature voudraient amener les peuples à se renier. À travers ces élections européennes, ils espèrent ressusciter une « Union Européenne » légalement morte, et lui redonner l’apparence du rétablissement de la légalité que la souveraineté populaire a brisée. Le refus citoyen de ce simulacre électoral mettra d’autant mieux en échec cette manœuvre que l’abstention populaire et militante sera massive, comme ce fut le cas en 2004.

Alors que la colère monte dans le peuple et tend à se généraliser, que le mouvement social est en essor, ces élections constituent, encore, une diversion à la seule issue qui vaille : l’offensive de la Résistance sociale, républicaine, patriotique et civique. Une fois détruit définitivement le carcan de l’Europe fédérale, en Europe et dans le monde, les peuples et les nations libres, souverains et égaux pourront construire de nouvelles coopérations débarrassées de toute hégémonie.

Dans ce contexte, le peuple de France peut et doit confirmer son rejet franc et massif de cette Europe dictatoriale en refusant cette parodie démocratique ! Oui, l’abstention des républicains, des progressistes et des patriotes va compter !

APPEL DU 9 mai 2009

Élections européennes - 7 juin 2009

Abstention citoyenne ! Boycott militant ! Confirmons notre rejet populaire de l’Europe supranationale, vassalisée, néolibérale, antisociale et atlantiste !

Signataires :

NB : Il est possible de signer cet appel directement, en répondant sur son forum ci-après ou par courriel adressé à info@comite-valmy.org

Les organisations citées comme la plupart des signataires de ce texte sont rassemblées dans l’Arc Républicain de Progrès.

Daniel Antonini - secrétaire international du PRCF

Jean François Autier - ancien cheminot, communiste

Marcel et Thérèse Baratte républicains, gaullistes, Comité Valmy

Claude Beaulieu - président du Comité Valmy

Gérard Bellebeau - républicain Comité Valmy

Geneviève Blache - Résistance et renouveau gaulliste

Armand Boileau - communiste , fils de fusillé par les nazis .

Frédérik Brandi - républicain, membre du Comité Valmy

Serge Cattet - syndicaliste Comité Valmy

Alain Chancogne - Militant du Communisme.Ex adhérent dirigeant et élu du PCF.33

Christophe Chastanet - Gaulliste

Robert Clavijo - écologiste

Bernard Colovray, - ouvrier du Livre, syndicaliste

Michel Connangle - communiste

Guy Constant - syndicaliste , retraité EDF-GDF .

Alain Corvez - Résistance et renouveau gaulliste

Thierry Delbos - gaulliste

Aurélien Djament - chercheur au CNRS

Alexandre Dorna - républicain, universitaire, Comité Valmy

Georges Gastaud - philosophe, secrétaire du Pôle de Renaissance Communiste en France

Claude Gaucherand

Marc -Olivier Gavois - professeur d’histoire-géographie, PRCF

Paul Génestie - communiste, Comité Valmy

Charles Gilbert - enseignant de philosophie retraité

Yvon Grinda - co-fondateur du Comité Valmy, chevènementiste

John Groleau - républicain, Comité Valmy

Jean Pierre Hemmen - dirigeant du PRCF, fils d’un commandant FTPF fusillé par les nazis

Vincent Flament - rédacteur en chef d’Initiative Communiste

Dr Jacques Lacaze - militant syndicaliste, conseiller municipal de Liévin

Annie Lacroix-Riz, - historienne, Paris VII, militante du PRCF

Léon Landini - ancien FTP de la Main d’œuvre Immigrée, officier de la Légion d’honneur, Médaille de la Résistance, président délégué du PRCF

Philippe Lecreux - gaulliste, Comité Valmy

André Le Floch - vétéran du PCF

Armand Legay - ancien militant communiste, Comité Valmy

Jean Lévy - syndicaliste CGT Comité Valmy

Pierre Lévy - journaliste responsable de BRN

Antoine Manessis - dirigeant du PRCF

Monique Nivet Douai -PRCF 59

Jacky Omer - ex secrétaire général CGT des cheminots d’Ivry sur Seine, responsable fédéral, militant associatif et sportif

Gaston Pellet - miltant gardois du non à la constitution européenne

Michel Peyret - ancien Député communiste de la nation Gironde

Bernadette PIFFRE citoyenne

Marie-Claude Piris - militante laïque et républicaine Comité Valmy

Serge Portejoie - communiste, Comité Valmy

Pierre Pranchère, - ancien Franc-Tireur et Partisan, ancien membre du CC du PCF, député honoraire de la nation, ancien eurodéputé, dirigeant du PRCF

Aline Quéant, militante associative, petite-fille de l’écrivain et Résistant Jean Prévost.

Jean Claude Ramos - ancien député PS de la nation Comité Valmy

Christian Reinkingen - militant Cgt, retraité SNCF

Marie RIBBENS militante PRCF 59500 DOUAI Retraitée de la fonction publique Contrôleur du travail

Bernard Robinet - ancien maire adjoint communiste du Havre Comité Valmy

Albert Salon, - ancien Ambassadeur, gaulliste

Régis SAPHORES -retraité , militant syndical .

Philippe SAVIGNAN - ancien adhérent du PCF et secrétaire du PRCF-Val-de-Marne

Gérard Schmitz - ancien résistant, communiste, Comité Valmy

Jack Simonnet - Ancien miltant du MdC - Comité Valmy

Nicolas Terver - gaulliste Comité Valmy

Claude-Emile Tourné - médecin, Renaissance communiste 66

Danielle Tronche - employée de la Fonction Publique, (secrétaire administrative et technique de la fédération du PCF de la gironde de 1976 à 2001).

Marie Christine Vendeville - Comité Valmy

Isabelle Voltaire - syndicaliste, militante laïque et républicaine, Comité Valmy

Luc WAJS - président d’association de tourisme social, militant syndical, responsable PRCF 13

59 Messages de forum

  • Les signataires de l’appel sont d’authentiques patriotes ,mais je pense qu’il faut des voix qui défendent l’idée de nation dans l’enceinte méme du parlement européen de plus quand les patriotes arriverons au pouvoir en France (j’éspére voir ce jour la) rien ne nous empéchera de quitter l’union Européenne si necessaire.

    Vive la REPUBLIQUE Vivent LA FRANCE ET L’ALGERIE

    • Réponse à MARAT EL MOKRANIT 9 mai 2009 18:19, par Georges Nuyssen
      D’accord pour l’idée de défendre la nation jusque dans l’antre de la bête (le parlement européen) mais pour cela il aurait fallu pouvoir constituer des listes aux européennes sur la base de "Sortir de l’Europe"... Compte tenu des contraintes matérielles que cela suppose et du blocage de notre système politique, cela n’a été possible ni pour le comité Valmy, ni pour l’UPR, ni pour le PRCF, ni pour une quelconque coordination de ces organisations. La seule voie (voix ?) qui reste aux patriotes et aux républicains pour se faire entendre est donc celle du taux d’abstention. Ne pas aller voter le 7 juin montrera le rejet populaire de l’Europe supranationale. L’Europe n’est pas modifiable, la France doit en sortir.
    • apres le oui passé de justesse a maastrich,ayant voté non,je me suis abstenu a toute election.LA victoire du non au traité constitutionnel,ma fait penser a ce que la FRANCE reprenait les choses en mains.JE N’ai pas voteé sarkozy,le détricotage du programme du C-N-R ce monsieur est en train de le vider de sa subtance sans que le peuple,puis les syndicats ne prennent vraiment la mesure de ce qui est en train de se passer.pour ce qui est de l’abstention aux européennes,etes vous surs que vous ne retomberez pas dans l’anonymat dont vous avez réussi a sortir .pour mon compte je voterais pour les listes de N-D-A et de debout la republique.salutations gaullistes.
    • Oui, je le pense aussi il faut de plus en plus de voix, il faut de plus appeler à mobiliser l’opinion à l’image de nos frères du Venezuela et de toute l’Amérique-Latine. La démonstration est faite grâce à eux qu’une Révolution est possible par le Suffrage Universel. Il n’est pas vrai que le Suffrage Universel ne peut servir que le capitalisme à condition de faire vivre la démocratie participative sur des revendications fondamentales et susceptibles de rassembler une large majorité. L’économie capitaliste qui se meurt doit nous y aider.
    • je pense qu’il faut des voix qui défendent l’idée de nation dans l’enceinte méme du parlement européen

      Comment pourrait on défendre l’idée de Nation en sefaisant élire dans un "machin" qui est un des outils de leur destruction ?

      C’est comme si , pour qu’ils y défendent le Droit des Enfants, on envoyait ses gosses dans une colonie de vacances dirigée et animée par des pédophiles !

      Ce Parlement n’a aucune légitimité depuis le rejet du Traité de lisbonne.. Et lorsqu’il en avait une, c’était pour se consacrer à extirper de ce continent toute idée "subversive" de souveraineté nationale sans laquelle il n’y a pas de possible construction de Communisme, ..

      Quand les peuples auront vraiement la parole, on verra quelles formes de coopérations , de solidarités, de véritable UNION ils décideront.

      On ne se baigne pas dans une mare qui pue. Le 7 je reste sur la berge.

      NB : Ou peut on signer l’appel au boycott que j’ai relayé sur mon Forum Bistro svp ?

    • D’une manière générale, nous estimons que le vote blanc peut être une bonne solution. Dans le cas de ces élections européennes nous pensons que ce n’est pas la meilleure des possibilités. Le spectre qui hante l’Europe de la finance aujourd’hui c’est de voir les peuples refuser de jouer un jeu dans lequel ils ont compris ne pouvoir être, dans l’état actuel des choses, que perdants. Le caractère massif des abstentions, ainsi que leur progression régulière, sont les éléments les plus évidents auxquels s’ajouteront les votes blancs et nuls. Fraternellement, Fleurus
    • Vote blanc : en vain 9 mai 2009 23:00, par GN
      Attention ! Les votes blancs ou nuls ne servent ici à rien. Ils sont comptabilisés dans la participation, dont ils font monter le taux, et contribuent ainsi à légitimer ce scrution illégitime. En revanche ils sont retirés du décompte final des pourcentages, seuls les votes sur les diverses listes (toutes collabos) sont comptabilisés pour faire le total de 100% publié. Seule l’abstention voit son taux publié (à part) et la montée de cette abstention est ici la seule manière pour le peuple d’exprimer son refus de l’Europe supranationale. La commission européenne a d’ailleurs fait part de son inquiétude face à cette indice de défiance vis à vis des institutions européenns. Ne lui donnons pas tort : "Pas une voix dans les urnes le 7 juin !"
    • Jusqu’au référendum qui a rejeté la pseudo-constitution européenne, j’avais utilisé le vote blanc ou plutôt nul (bulletin exprimant vigoureusement ma pensée du refus de "l’Europe").

      Depuis ce rejet de l’Europe par le peuple français, le vote blanc à une élection "européenne" est parfaitement vide de sens car c’est cette "élection" qui, plus que jamais, est une incohérence politique majeure : ceux qui iront voter ne seront plus que des fantômes d’électeurs allant élire des fantômes de députés embarqués sur le vaisseau fantôme d’une République impossible.

      Face à ce simulacre de"consultation" électorale, la seule cohérence pour un/e citoyen/ne de la République française s’affirme alors dans le refus de vote qui, même s’il est condamné à tomber dans le sac poubelle ramasse-tout de "l’abstention", exprime brutalement la volonté du peuple.

      Si nous sommes dix pour cent à refuser de voter cette mascarade, nous serons au moins les phares et balises éclairant les égarés dans la nuit de la République.

      Si nous sommes trente pour cent à clamer notre refus, nous deviendrons les avant-garde des francs-tireurs partisans attaquant l’ennemi sur ses arrières.

      Mais si nous passons à plus de cinquante pour cent de refus de vote, alors NOUS sommes la majorité et c’est tout le château de carte de l’illusion européenne qui s’effondre. Il nous restera donc à pousser tous les traîtres vers la sortie... Vaste programme !

      • ??? 10 mai 2009 11:17, par dandolo
        comment vous prouvez que vous êtes la majorité, ou que les 50 % d’abstentionnistes le font pour les mêmes raisons que vous ou similaires puisqu’ils n’ont rien dit justement ? Pas très démocratique ni républicain cette façon de récupérer la "majorité silencieuse"
        • ??? 11 mai 2009 23:14, par carlo

          Une majorité silencieuse d’électeurs qui "votent" le silence à plus de cinquante pour cent, produit un silence si assourdissant que le trouillomètre des eurocrates l’enregistre parfaitement.

          Admirez leur bourrage de crânes sur L’ABSTENTION ce péché mortel ! Votez blanc, votez noir, mais votez, entrez dans la nasse, c’est tout ce qu’ils vous demandent, car vous leur prouverez ainsi que vous croyez encore à leur carnaval électoral.

          "L’Europe" est juridiquement morte avec le rejet de la "Constitution européenne" par les peuples français,néerlandais et irlandais.

          Passons à autre chose : la reconstruction de la République.

          carlo

        • ??? 20 mai 2009 00:49, par Sybille
          Il est tout aussi difficile d’interpréter un vote (ni blanc, ni nul), ex ceux qui vote contre Sarko, contre la turquie, contre le traité lisbonne, pour l’euro, pour l’europe fédérale, pour l’europe des nations, contre Barroso, etc... Dans ce cas, c’est la démocratie ?
    • Non, le fait même d’aller voter implique la reconnaîssance de cette Europe . ABSTENSION ! c’est la seule réponse (gifle) valable !
  • Les champions de la liste , vous ne manquez pas de souffle , non seulement vous gênez , tromper la population et troublez les électeurs , sans pour autant résoudre le fond du problème . Ils vous appartient de vous engager , comme le dit un mail plus haut , faire une liste pour sortir la France de l’Europe .Prôner l’abstention ,nous sommes loin de la volonté des valeurs sociales et humanistes que Monsieur Jean Moulin à mis en oeuvre par l’exemple . Le courage et la responsabilité vous manque , l’audace de recommander l’abstention ne va servir que la droite , tout comme en 1940 , . Un citoyen responsable ne peut participer à vos errements dilatoires sans aucune valeur sociétale . Je prend la Liberté de vous condamner , et osé vous considérer comme des irresponsables.

    Pour moi je voterai pour le "Front de Gauche " .

    Le pouvoir de voter, c’est de la Démocratie , si chèrement payé par le sang.

    Rosay. à +

    Voir en ligne : Le pouvoir de voter

    • Tout d’abord ;je rejoind la position du vote massif pour le FRONT DE GAUCHE................ J’AI 57 ANS,JE SUIS Né dans les ardennes,mon baptéme républicain à été Mai68 militant syndical,et responsable au PCF ?J’AI TOUJOURS proné l’unité d’action ! Cette année 2009 est une année riche de lutte .Alors je vous le demande ;croyez-vous que l’heure soit au renoncement,à courber l’échine,à laisser le terrain libre à la droite et au PS ? CERTAINS DE VOUS DOIVENT REFLECHIR(l’OTAN) le peuple ou vous situez-vous ,réflexion ! J’EN APPEL A VOTRE CONSCIENCE ? UN CITOYEN ...... PATRICK.COFFIN.
  • Quelle erreur de ne pas aller voter car il y aura de toute manière le 8 juin, 72 députés élus représentant la France au parlement européen. Un homme incarne le gaullisme aujourd’hui et de plus en plus de personnes le rejoignent. C’est la seule expression possible le 7 juin pour dire qu’on ne veut plus de cette Europe mais d’une autre Europe au service des citoyens de chacune des nations qui la composent. cet homme est Nicolas DUPONT-AIGNAN. Alors il s’agit de savoir si vous voulez avoir de nouveau le 8 juin pour 5 ans des députés européens qui bafouent la démocratie de notre pays et ne respectent pas le vote des français du 29 mai 2005. J’ai choisi et le 7 juin je n’attendrais pas tranquillement dans mon fauteuil que les choses se passent et que les autres décident pour moi. Je voterai DLR.
  • LAISSONS DONC L’UMP GAGNER

    Car eux ils vont voter !!!

    Et ce que l’on retiendra c’est le pourcentage de vote pour parmi les votants

    L A M E N T A B L E

    Vive la France qui se débine Si c’est cela les résitants gaullistes, on comprend tout

    vous êtes de quel côté ????

  • Lisez cet article ahurissant :

    Les salaires minimum légaux, dont disposent 20 des 27 Etats membres de l’Union Européenne, varient dans une proportion de 1 à 17, selon l’office statistique Eurostat. Le Luxembourg accorde le plus haut salaire minimum, à 1570 euros par mois. La Bulgarie dispose du plus bas, à 92 euros par mois.

    Toutefois, si l’on considère les parités de pouvoir d’achat pour tenir compte du coût de la vie, les écarts entre les Etats membres se réduisent, passant de 1 à 7. C’est alors la Roumanie qui offre le salaire minimum le plus bas.

    http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/les-salaires-minimum-varient-de-1-a-17-dans-l-union-europeenne_121573.html

    Conclusion : si la France reste dans l’Union Européenne, la désindustrialisation de la France va être terrible.

    Les entreprises multinationales fermeront leurs usines en France, et elle iront embaucher dans des usines en Roumanie, dans des usines en Bulgarie, etc.

    Conclusion numéro 2 : votons pour des listes qui veulent VRAIMENT que la France sorte de l’Union Européenne. Par exemple (ce n’est qu’un exemple) le P.O.I.

  • En l’absence de listes prônant la sortie de l’Union Européenne, je ne vois pas d’autre alternative que l’abstention, ne serait-ce que pour montrer aux listes se recommandant d’une Europe plus sociale ou anticapitaliste que nous ne sommes pas dupes de cet écran de fumée qui s’efforce de cacher la réalité : une telle Europe est impossible dans le cadre des traités actuels et des pressions atlantistes.
  • C’est quand même incroyable.

    Pour les élections européennes, il n’y aura aucune liste républicaine qui aura comme programme la sortie de l’Union Européenne ?

    Aucune ?

  • Non merci. Le 7 juin, j’essaierai, avec beaucoup d’autres, d’affaiblir au maximum Sarkozy et le Medef. Enseignant et communiste, au moment où les boîtes ferment les unes après les autres pour le plus grand profit du capital et où on recrute par exemple des enseignants par petites annonces pour des CDD d’un mois, j’entends me faire entendre. Je voterai Front de gauche et je continuerai mon combat syndical et politique. Fraternellement quand même... Roger Martin ( PCF, Vaucluse)
  • On les voit les courageux !! Des millions de gens sont morts pour acquérir le droit de vote !! Vous appelez à l’abstention ......Sous marins de la droite car en fait ,vous et vos dires n’allez que les renforcer mais c’est pas mal joué On vous croirait presque révolutionnaires !! l’autre du NPA mais en mieux de lâcheté, de servitude, espérez vous un poste dans le futur gouvernement du petit roi ...... ? Il doit bien y avoir une raison pour prôner une telle attitude

    Vos idéaux sont proches de ceux que vous semblez critiquer C’est vrai moins les gens seront impliqués dans quelque vote que ce soit, plus la droite aura beau jeu.....

    "Semez le trouble , il en restera toujours quelque chose" !!!! (si vous ne comprenez pas révisez votre histoire et plus particulièrement ce que la droite a apporté aux peuples ( guerre, misère et autres )

    Je ne peux pas vous saluer tant je vous méprise .

    • A l’attention de Jacques Maillard,

      C’est une excellente idée de signer l’appel. Cependant nous devons pour pouvoir prendre en compte une nouvelle signature, avoir au minimum une adresse courriel. Merci de me la communiquer. Fleurus info@comite-valmy.com

      • Cela vaut il plus la peine de se masturber la cervelle sur le pourquoi de certaines candidatures aux élections européennes ?

        Après un déni de démocratie qui crève les yeux.

        Après tout ce que les uns font subir à la terre entière et que les autres cautionnent, parce que le courage et l’honnêteté n’est pas leur point fort.

        La seule motivation qu’ils ont à se présenter ou se représenter à l’élection d’un parlement dont les lois, sensées en définir la gestion sont caduques, c’est tout simplement que la place est bonne !!!!

        Pour certains, cela va leur permettre d’affirmer leur autorité, leur pouvoir et leur assise sociale et pour d’autres cela va leur permettre d’obtenir quelques privilèges. Y compris s’ils se sont prononcés en faveur de l’abolition des privilèges.

        Qui de Mélenchon ou du candidat UMP en passant par les Socs peut me démontrer l’inverse dans ses faits et actes, dans sa façon de vivre et de se comporter avec les êtres humains ?

        LA PLACE EST BONNE, LE RISQUE EST MOINDRE, pour le reste, ils n’en n’ont rien à cirer du chômeur ou du précaire, quelques BA par ci par là et après on ne les voit sur le terrain que pour les places ou les bonnes occasions.

        ABSTENTION C’EST TOUT CE QUE CELA MERITE

        D’autres combats, d’autres luttes sont tellement nécessaires pour se libérer de l’emprise d’un capital qui ne conduit qu’à la précarité et à la mort.

        C’est à ceux qui subissent de décider de leur sort et de celui qu’ils réservent à leurs bourreaux et à leurs complices.

        Pour les uns ils se sont largement abstenus au cours des précédentes élections Européennes, démontrant le peu d’intérêt qu’ils portaient à cette instance trop autoritaire et lointaine.

        Pour les autres, ceux qui ont voté ils ont disqualifié par le Non, un parlement qui n’en n’est donc plus un.

        L’Europe c’est quoi ? Qui en veut ? Est ce que la délocalisation en Inde de quelques salariés pour un salaire de 69 €, fait parti des règles de l’Europe ? Est-ce dans cette instance que l’on a fait avancer les règles sociales ? Sur quel continent se trouve le boulot délocalisé ? Asie, Afrique, Amérique du sud ou Europe ? Quel poids ont nos élus actuels ?

        Nous a-t-on plus écouté après le NON ? Que c’est il passé à Lisbonne ? De la prestidigitation !!!

        Oui à un traité de paix entre les peuples d’Europe et au-delà, Non à l’Europe de l’exploitation des peuples, Non à cette Europe que le peuple de France a déjà rejeté, et « abstentionné » et cela peut s’obtenir à partir de chaque Nation.

        C’est plus facile de palabrer et de proposer des solutions déconectées de la réalité des souffrances issues de cette Europe quand on en vie qu’une partie. Tant que le pouvoir UMPPS Européen vous ont encore laissé de quoi vivre. Eux, ça va !!!

        Il serait de meilleur goût de vouloir remédier par la lutte, au mal créé par l’Europe et la mondialisation du capital, dans des instances (entreprises, communes, pays) au plus prêt des exploités, que de vouloir mettre en place un pouvoir central qui éloigne du commun du mortel la possibilité de prendre toutes décisions en bonne connaissance de cause.

        Heureusement que certaines activités, menées par ceux qui veulent réellement sortir du règne du capital relève plus du bénévolat émanant de leur conviction à la lutte que de la volonté d’obtenir une place au soleil dans un parlement ou un instance de sommet.

        Malheureusement membre du PCF, mais fier d’être communiste, je sais entre autre que ce front de gauche n’est pas l’émanation d’une réflexion de la base, puisque la majorité des communistes n’a pas été consultée et surtout que cette alliance n’a pas fait l’objet d’un débat démocratique, sur ne serait ce que le contenu.

        Est-ce à partir de tels comportements de mépris envers la base que l’on va construire ?

        Est-ce uniquement à partir de cet appareil de sommet créé de toute pièce pour poursuivre la liquidation du PCF et obtenir quelques chefaillons politicards élus dans un parlement qui n’existe plus ?

        Est-ce que c’est pour cette mascarade que nos aînés ont péris en se battant pour le droit de vote ?

        J’ai beaucoup trop de respect pour les gens qui lutent et qui se sont battus parfois au prix de leur vie mais sur d’autres bases que celle de la lutte des places.

        Je n’irai pas souiller les urnes avec un bulletin portant le nom d’une liste qui ne représente qu’elle-même.

        Je préfère garder mes forces et ma conviction pour aider à regagner la confiance.

        J’en profite pour vous rappeler qu’une réunion du comité de soutien aux salariés de COUACH en liquidation est organisée le mardi 12 mai à 18 h 30 Salle st exupéry prés de la gare à GUJAN MESTRAS

        Michel CONNANGLE Progresiste Communiste Français

  • Les deux partis dominants, l’UMP et le PS, qui veulent à tout prix imposer aux peuples le traité de Lisbonne, resucée du TCE, en foulant aux pieds le vote des peuples français, hollandaios et irlandais, peuvent remercier les signataires de l’appel.Avec des positions aussi irresponsables, le néolibéralisme européen a encore de beaux jours devant lui ! Les signataires ignoreraient-ils, autant que les grands medias, l’existence du front de gauche, dont les propositions alternatives en réfèrent exclusivement à la souveraineté populaire ?
    • Réponse à Evelyne Ternant 12 mai 2009 11:28
      Chère Evelyne, Plutôt que de poursuivre une polémique stérile, je vous invite à (re)lire la déclaration du comité Valmy exposant de manière apaisée les raisons qui motivent le lancement de cette campagne pour le boycott : http://www.comite-valmy.org/spip.php ?article187 Vous y verrez que selon nous le choix de l’abstention est au contraire la seule attitude responsable dans le contexte de ces élections illégitimes, compte tenu d’une part de l’instance visée, le parlement européen, organe antidémocratique, et d’autre part du caractère non modifiable et non amendable de l’Union européenne. Il est inutile et pervers d’envoyer des députés au parlement de Strasbourg dans le but de "changer l’Europe". La France doit quitter l’Union européenne, aucune politique de gauche ne pourra être menée tant que notre pays sera prisonnier de ce piège. Les responsables de la gauche européenne (GUE, PGE, Front de gauche, etc.) qui ne sont pas des idiots sont donc des menteurs lorsqu’ils prétendent que leur action au sein de l’UE vaut mieux qu’un simple alibi légitimant ce système hideux.

      Voir en ligne : Communiqué Valmy sur l’abstention

      • Réponse à Evelyne Ternant 22 mai 2009 11:20, par LEANDRI Luc
        Mais c’est bien parce que l’Union Européenne est telle que vous la décrivez qu’il est important d’aller voter... Et c’est bien parce que l’Histoire nous démontre le combat acharné pour l’obtention du droit de vote de chaque citoyen que nous n’avons pas le droitde le fouler ainsi au pied ! Parce que l’objectif des libéraux est bien que les peuples n’aillent plus voter car ils ne veulent plus de contre-pouvoir politique et c’est bien parce que nous voulons une Europe politique expression de la souveraineté populaire que nous nous battons encore ! Votre discours est celui de la renonciation et de la résignation... à défaut d’appeler au Grand soir révolutionnaire ! Je suis profondément déçu de votre démarche... que des républicains appellent à l’abstention... C’est prendre une direction fort dangereuse et je m’inquiète sur vos prochaines prises de position aux autres échéances électorales !
  • En fermant son site de 1120 salariés, l’équipementier CONTINENTAL poursuit une stratégie « de délocalisation rampante » vers les pays low cost. C’est ce que prouve l’expert mandaté par le Comité Central d’Entreprise.

    En annonçant la fermeture de son usine de Clairoix (1120 salariés), au prétexte d’un marché européen en surproduction, le géant du pneu CONTINENTAL poursuit bien une stratégie de « délocalisation rampante » vers les pays low cost, décidée en 2005.

    En 2009, selon le cabinet SECAFI, « la fermeture du site de Clairoix permettrait à celui de Timisoara (Roumanie), de Otrokovice (République tchèque) et de Püchov (Slovaquie) de reprendre une croissance mise entre parenthèses ces six derniers mois. »

    http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Fermeture-de-Continental/Le-rapport-accable-Continental

    Cette délocalisation montre le vrai visage de l’Union Européenne :
      les entreprises multinationales ferment de plus en plus leurs usines en France ;
      les entreprises multinationales embauchent de plus en plus dans d’autres pays de l’Union Européenne ;
      l’Union Européenne place les salariés français en concurrence directe avec les salariés, roumains, bulgares, etc.
      l’Union Européenne provoque la désindustrialisation de la France.

    Lisez cet article :

    Les salaires minimum légaux, dont disposent 20 des 27 Etats membres de l’Union Européenne, varient dans une proportion de 1 à 17, selon l’office statistique Eurostat. Le Luxembourg accorde le plus haut salaire minimum, à 1570 euros par mois. La Bulgarie dispose du plus bas, à 92 euros par mois.

    Toutefois, si l’on considère les parités de pouvoir d’achat pour tenir compte du coût de la vie, les écarts entre les Etats membres se réduisent, passant de 1 à 7. C’est alors la Roumanie qui offre le salaire minimum le plus bas.

    Voir en ligne : http://www.lexpansion.com/economie/...

  • Je m’associe à votre appel : TRONCHE Danielle, employée de la Fonction Publique, (secrétaire administrative et technique de la fédération du PCF de la gironde de 1976 à 2001).
  • par principe je suis pas trop pour l’abstention, mais il faut reconnaître qu’il n’y a strictement aucune liste souverainiste républicaine pour ces élections.

    DLR veut toujours nous faire croire qu’on peut "changer l’Europe" et le Front de Gauche souhaite une "Europe souveraine" (donc adieu la France souveraine).

    en l’absence de liste POI, il ne reste plus que l’abstention !!

  • Pour votre info, ce billet (Une abstention mûrement réfléchie) paru le même jour que celui du Comité Valmy (les grands esprits...) et également en ligne sur Rue89 sous le titre Européennes : pourquoi, en, conscience, je ne voterai pas le 7 juin.

    Un constat : ici ou ailleurs, beaucoup, beaucoup de commentaires enflammés !

    Voir en ligne : http://yetiblog.org

  • Merci mille fois pour votre appel ! Je suis trop contente ! Je n’attendais que ça, un groupe qui, tout comme moi, prône l’abstention totale. Car ce vote, tout comme l’europe actuelle (je ne parviens même plus à mettre de majuscule à cette europe qu’on nous impose...), sont totalement illégitimes. C’est ce que je me suis dit en rentrant de Versailles, le 4 février 2008 au soir, après la manif. Plus jamais je ne voterai pour un scrutin sur l’europe. Car ce scrutin et tous ceux qui seront élus au sein du parlement, sont illégitimes.

    Je fais partie de ceux qui ont, en vain, porté plainte contre le gouvernement français devant la cour européenne de justice.

    J’aimerais que nos abstentions soient vraiment commentées partout, que leur motivation ne puisse laisser aucun doute. Comment faire ? Avez-vous des documents à distribuer dans les boites aux lettres ou quelque chose comme ça ?

    Tous mes encouragements. Je me sens moins seule et je signe votre appel des 2 mains.

    Je vous autorise à mettre mon commentaire sur vote appel,

  • La contraction de l’activité dans la zone euro pire qu’aux Etats-Unis au premier trimestre : - 2,5 %.

    La zone euro s’est enfoncée un peu plus dans la récession au premier trimestre, avec un recul de 2,5 % du PIB moyen des 16 pays qui la composent, par rapport au trimestre précédent, selon une estimation publiée vendredi 15 mai par l’organisme européen des statistiques, Eurostat.

    Cette baisse est sans précédent depuis l’harmonisation des statistiques sur cette zone en 1995.

    Cette baisse s’avère pour la première fois supérieure au repli du PIB des Etats-Unis au premier trimestre 2009, chiffré à 1,6 %.

    http://www.lesechos.fr/info/inter/4865147-la-contraction-de-l-activite-dans-la-zone-euro-pire-qu-aux-etats-unis-au-premier-trimestre.htm

    La zone euro s’effondre encore plus que les Etats-Unis !

    Message transmis aux naïfs qui croient encore que « La monnaie unique nous protège. »

    Message transmis aux naïfs qui croient encore que « L’euro nous protège. »

    En réalité, l’euro ne nous protège de rien du tout.

    Voir en ligne : http://www.lesechos.fr/info/inter/4...

    • Bonjour,

      Je vous fais parvenir le texte ci-aprés que je vous ai envoyé la semaine passée. Ne pouvant imaginer qu’il s’agisse de l’effet de la censure s’il n’apparaît pas je me permets de renouveler mon envoi.

      Cordialement.

      Gérard GAUTIER Saint-Brieuc le 26 mai 2009

      Pour de trop nombreuses raisons les abstentionnistes n’ont pas tort !

      En effet dans une démocratie le vote est une expression qui permet à l’électeur de donner une délégation de pouvoirs, de responsabilités à un ou à des élus. Encore faut-il que les « contrats passés » aient été honorés et que l’électeur puisse avoir confiance pour donner à nouveau « son » mandat.

      Or les partis et les porteurs de mandats, trop souvent cumulards, ont abusé, la plupart du temps, de la confiance des citoyens et « ont confisqué la démocratie » à leur unique profit et dans leur seul intérêt !

      Depuis plus de 30 ans « le même personnel politique » traite les conséquences sans se préoccuper des causes des problèmes de la Société…dont ils sont souvent, de plus, eux-mêmes responsables.

      L’abstention volontaire, réfléchie, délibérée - à côté de celle qui peut procéder de l’incivisme ou du désintérêt pour la vie publique, de la négligence ou d’un statut social démobilisateur - peut donc être considérée et respectée comme l’expression légitime du refus de ce qui est inacceptable et ne peut plus être accepté !

      Sauf que « l’abus de l’abstention est dangereux ! »

      Pour les prochaines européennes comme pour tous les autres scrutins, les partis se moquent du nombre des abstentions !

      Ils ont intégré cela depuis longtemps dans leurs stratégies. Pour eux l’important est d’être élus ! *

      Le vote est un DROIT ** c’est aussi un DEVOIR !

      Cela doit le rester !

      Il ne faut pas qu’il devienne OBLIGATOIRE !

      Plus grave, il ne faut pas qu’il soit un jour supprimé car non utilisé et « remplacé » par celui « de grands électeurs ! »

      Ne cautionnez pas les politiciens qui n’ en veulent qu’à votre mandat !

      NE VOUS ABSTENEZ EN AUCUN CAS !

      Ne faites pas le jeu des politiciens… Le vote blanc est un choix - Un vote responsable !

      PARTICIPEZ A L’ OPERATION « LA REVOLTE BLANCHE »

      VOTEZ BLANC… MAIS VOTEZ ! * La preuve est que, pour leur financement, la loi de 1995 qu’ils ont eux-mêmes votée, leur a permis de "faire une OPA » et main basse sur la vie politique et la démocratie en France, et de décider que les "mannes publiques" c’est à dire nos impôts serviraient. En effet ce financement s’établit sur le nombre des inscrits et non sur le nombre des votants !

      Une étude à laquelle je viens de procéder sur le sujet démontre que malgré l’abstention grandissante de 4%, au premier tour des législatives entre 2002 et 2007, les deux partis majoritaires qui sont pourtant les responsables de la crise actuelle (en dehors de celle directement financière) se partagent plus de 75% du pactole soit une augmentation pour eux de plus 3% ...

      ** Il faut rappeler qu’en 1815, sous la Restauration, le suffrage universel masculin « limité » instauré en 1799 a été aboli et que le suffrage censitaire a été rétabli. Ce n’est que le 5 mars 1848 que la République l’a adopté « définitivement »

      Il ne faut pas oublier que ce n’est que le 21 Avril 1944, qu’une ordonnance a accorde le droit de vote aux femmes françaises. Saint-Brieuc le 26 mai 2009

      Voir en ligne : Abstention citoyenne ! Boycott militant ! Confirmons notre rejet populaire de l’Europe supranationale

  • NON A L’EUROPE DU CAPITAL

    26 mai 2009 16:53, par MARAT EL MOKRANI
    Finalement aprés avoir longuement hésité,car j’ai toujours voté PCF,etant Communiste mais aussi Gaulliste je m’abstiendrais.Ce qui m’a fait basculer c’est mon regret d’avoir voté une fois Miterrand et une fois Royal,l’absence de la qualité de membre du PCF sous le portrait de le Hyarick,le Fait également que Mélanchon se découvre antinucléaire. Si les candidats du Front de Gauche avaient dit qu’il défendraient la Nation au parlement Européen les choses auraient été différents. VIVE LA REPUBLIQUE, VIVENT L’ALGERIE ET LA FRANCE
  • Il y a quatre ans presque jour pour jour, le 29 mai 2005, le peuple français votait NON à la Constitution Européenne, à 54,67 % des suffrages. Et aujourd’hui, que voit-on ?

    Comme d’habitude, les télévisions font de la propagande en faveur des partisans du OUI.

    L’émission de Yves Calvi « Mots Croisés » était très révélatrice : huit invités étaient présents sur le plateau. Comme par hasard, c’était huit partisans du OUI.

    Comme d’habitude, les radios font de la propagande en faveur des partisans du OUI.

    Comme d’habitude, l’écrasante majorité de la presse écrite fait de la propagande en faveur des partisans du OUI.

    Bref : la classe médiatique est pour le OUI.

    De même, la classe politique qui est au pouvoir depuis 35 ans (de gauche comme de droite) est pour le OUI.

    Conclusion :

    Taux d’abstention aux élections européennes : entre 61 % et 65 % selon un sondage Ipsos.

    A deux semaines du scrutin, l’institut Ipsos évoque une abstention supérieure à 60 %.

    Au niveau des intentions de vote, le PS n’est plus crédité que de 20 %, son score le plus bas depuis le début de la campagne.

    Plus la date du scrutin approche, et moins les électeurs semblent avoir envie de se déplacer jusqu’aux urnes.

    C’est en tout cas ce que révèle un sondage Ipsos pour SFR/LePoint/20minutes rendu public mardi, qui prévoit un taux de participation situé entre 35 % et 39 % pour le 7 juin, soit deux points de moins en seulement une semaine.

  • Sylvie Goulard est membre du parti de François Bayrou, le MoDem. Sylvie Goulard est la tête de liste du MoDem dans la circonscription Ouest pour les élections européennes. Sur le site du MoDem, on peut lire que Sylvie Goulard est « présidente d’association ».

    http://europe.lesdemocrates.fr/liste-des-candidats-de-la-region-ouest/

    Depuis la fin 2006, Sylvie Goulard est la présidente du Mouvement européen.

    Vous connaissez le Mouvement européen ?

    A partir des années 1950, pour lutter contre le communisme, le gouvernement des Etats-Unis donne de l’argent à des Français partisans de l’Europe fédérale, dans le plus grand secret.

    Par exemple, la Central Intelligence Agency (CIA) verse clandestinement des dizaines de milliers de dollars au Mouvement européen.

    Voici un extrait du livre de Vincent Jauvert, L’Amérique contre de Gaulle :

    Fin 1951, un organisme secret est créé à Washington, le « Psychological Strategy Board ». Sa mission est de coordonner les opérations de guerre psychologique contre le Kremlin partout dans le monde. Le premier plan vise à « réduire l’influence du Parti communiste en France ». Nom de code : « Cloven », puis « Midiron ». Le programme est très détaillé. Des extraits, en vrac : « Aider à détruire la respectabilité du Parti communiste : discréditer ses efforts dans la Résistance ; faire connaître des scandales impliquant des leaders communistes ; réduire l’implantation de la CGT chez Renault au niveau de celui chez Citroën. » Et aussi : « Assister et si nécessaire endoctriner les Français connus qui ont un temps été communistes et qui peuvent devenir des propagandistes anticommunistes. Produire des films anticommunistes par le biais de sociétés françaises de façade [c’est-à-dire contrôlées par la CIA] ».

    Conséquences pratiques : des groupes anticommunistes, tel « Paix et liberté » de Jean-Paul David, reçoivent des subsides importants de l’Agence. Le « Congrès pour la liberté de la culture » et la revue Preuves également. L’« Institut d’histoire sociale », des journaux socialistes de Léon Blum et de Guy Mollet, des partis de la troisième force, ceux de Pleven et autres, aussi. Et puis la CIA aide le Mouvement européen de Jean Monnet. Et l’USIA [United States Information Agency] gère en sous-main une agence de presse qui fait publier incognito des articles dénonçant la dictature stalinienne. Elle est aussi derrière des maisons d’édition qui publient des livres anticommunistes ou pro-américains, et des maisons de production qui tournent des films favorables à Washington. Quand de Gaulle revient au pouvoir en 1958, l’Amérique contrôle des pans entiers de la vie politique, sociale et même culturelle de la France. 

    (Vincent Jauvert, L’Amérique contre de Gaulle, édition Seuil, page 209)

    Pendant des années, le Mouvement européen a été financé par la CIA. Le Mouvement européen existe encore aujourd’hui. Sa présidente est Sylvie Goulard. Je me demande si le Mouvement européen continue à recevoir de l’argent des Etats-Unis.

    Il faudra poser la question à Sylvie Goulard.

    Voir en ligne : http://www.telegraph.co.uk/news/wor...

    • le 25 mai 2009 sur votre site ,un appel citoyen au peuple de FRANCE et a ses représentant élus.MES CHERS COMPATRIOTES CECI EST UN MESSAGE DE RESISTANCE ET D’ESPOIR.a lire et a faire passer aux 181 députés et senateurs qui ont votés non au congres de versaille.cet appel pour depot de plainte sur,L’ADOPTION DU TRATE DE LISBONNE EST ANTICONSTITUTIONNELLE par nicolas FONTCLAIR.qu’elle est la position du comité valmy a ce sujet,quel homme politique de gauche osera porter plainte que se soit d-l-r,melanchon, j.p chevenement ou d’autres souverainistes.merci de me tenir au courant.salutations gaullistes.
  • REPRENDRE LE FLAMBEAU CNR EN COHERENCE JE PERSISTE ET JE SIGNE VOTRE APPEL AUX A.M.E.S CITOYENS ! LEPERS DEJEHANSART Françoise " EnJeux/Pass-Ages=Ré-Conciliation "
  • Le 25 mars 1957, le traité de Rome annonce les principes que doit respecter l’Europe : l’abolition des frontières, la mise en concurrence directe des ouvriers français et des ouvriers européens à bas salaires, la concurrence libre et non faussée.

    Première partie : les principes. Article 3 :

    Aux fins énoncées à l’article précédent, l’action de la Communauté comporte, dans les conditions et selon les rythmes prévus par le présent traité :

    a) l’élimination, entre les États membres, des droits de douane et des restrictions quantitatives à l’entrée et à la sortie des marchandises, ainsi que de toutes autres mesures d’effet équivalent,

    b) l’établissement d’un tarif douanier commun et d’une politique commerciale commune envers les États tiers,

    c) l’abolition, entre les États membres, des obstacles à la libre circulation des personnes, des services et des capitaux,

    d) l’instauration d’une politique commune dans le domaine de l’agriculture,

    e) l’instauration d’une politique commune dans le domaine des transports,

    f) l’établissement d’un régime assurant que la concurrence n’est pas faussée dans le marché commun,

    http://mjp.univ-perp.fr/europe/1957rome1.htm#1

    52 ans plus tard, ces principes ont une conséquence concrète pour les Français : la désindustrialisation de la France, les usines qui ferment en France, les délocalisations vers les pays européens à bas salaires (Roumanie, Bulgarie, etc.).

    1- Entreprise Continental à Clairoix, dans l’Oise :

    Qualifiant pour sa part la fermeture de Continental Clairoix de « nécessaire », la direction avait évoqué des surcapacités de production de pneus en Europe et le coût trop important du site de Clairoix. Cette fermeture permettrait à des usines du groupe à Püchov (Slovaquie), Timisoara (Roumanie) ou Otrokovice (République tchèque) « de reprendre une croissance mise entre parenthèses ces six derniers mois ».

    2- Entreprise Faurecia à Brières, dans l’Essonne :

    L’équipementier automobile envisage de supprimer 405 des 1 200 emplois sur son site de Brières-les-Scellés. A Brières, Clotilde est chargée de décrocher de nouveaux contrats : « Le service est décapité. On est huit, il ne va rester qu’un chef. Récemment, on a obtenu un marché pour une nouvelle gamme de sièges. On a remporté le boulot grâce à notre travail, mais c’est la Pologne qui va faire le développement. »

    3- Entreprise Merlin Gérin à Alès, dans le Gard :

    L’entreprise alésienne qui fabrique des disjoncteurs se trouve confrontée, dans le cadre d’une gestion prévisionnelle des emplois, à un plan de réduction d’effectif de 108 salariés, soit le quart de l’effectif global des CDI. Selon la CGT, ce plan s’explique par la délocalisation de la partie montage de la nouvelle gamme d’appareils vers la Bulgarie.

    4- Entreprise Anoflex à Lyon, dans le Rhône.

    Anoflex délocalise sa production : 157 emplois en moins à Lyon. Les élus du personnel délivrent des informations en tout point concordantes : 157 personnes seront cette fois-ci concernées par la perte de leur emploi, sur un effectif total de 500 à 600 salariés. Soit un tiers de la production actuelle, qui partira, dès le mois de juin prochain, vers Timisoara, en Roumanie, ou dans un autre pays à bas coût de main-d’œuvre.

    5- Délocalisation dans le secteur de l’automobile : - 117.000 emplois en 6 ans en Europe de l’Ouest (entre 2002 et 2007).

    Point besoin de chercher d’explications fumeuses, la technique des vases communicants est avérée. Elle laisse toutefois apparaître quelques ’fuites’ dans le transfert d’emplois puisque ce sont "seulement" 90.000 emplois qui ont été créés dans le même temps dans l’Est de l’Europe (République Tchèque, Bulgarie, Hongrie, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Slovénie).

    Conclusion : il faut sortir de l’Union Européenne.

  • Invités dans l’émission A VOUS DE JUGER ce soir sur France 2 : 1- Xavier BERTRAND Secrétaire général de l’UMP 2- Martine AUBRY 1ère secrétaire du PS 3- Daniel COHN-BENDIT Tête de liste Europe écologie 4- François BAYROU Président du Modem 5- Olivier BESANCENOT Porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) 6- Philippe de VILLIERS Président du Mouvement pour la France (MPF) Liste Libertas 7- Jean-Luc MELENCHON Liste Front de Gauche 8- Marine LE PEN Vice-présidente du Front National 9- Brice TEINTURIER Directeur général adjoint de TNS Sofres

    Livres cités lors de cette émission :
    - Dictionnaire historique de l’Europe Unie, de Gérard Bossuat et Thierry Grosbois sous la direction de Pierre Gerbet chez André Versaille Editeur
    - L’Europe pour les Nuls de Sylvie GOULARD chez First.

    - Le livre L’EUROPE POUR LES NULS sera cité dans cette émission. C’est un livre écrit par une certaine Sylvie GOULARD. Qui est Sylvie GOULARD ?

    C’est la candidate du Modem, tête de liste pour la région ouest.

    C’est la présidente du Mouvement Européen, mouvement financé par la CIA à partir des années 1950.

    http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/1356047/Euro-federalists-financed-by-US-spy-chiefs.html

    Voir en ligne : http://www.telegraph.co.uk/news/wor...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette