COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > Lavrov à Chine nouvelle : Les relations sino-russes au plus (...)

Lavrov à Chine nouvelle :
Les relations sino-russes au plus haut

dimanche 3 juin 2012, par Comité Valmy


Les relations sino-russes au plus haut, selon le chef de la diplomatie russe (INTERVIEW)

Publié le 2012-06-03 19:03:09 | French. News. Cn

MOSCOU, 3 juin (Xinhua)

Les relations entre la Russie et la Chine sont parvenues à des sommets jamais atteints auparavant, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, lors d’une interview écrite accordée à l’agence de presse Xinhua, à l’approche de la visite en Chine du président Vladimir Poutine.

Lors de cette visite d’Etat qui aura lieu du 5 au 7 juin, les dirigeants des deux pays devraient discuter du développement de la coopération bilatérale dans divers domaines, a indiqué M. Lavrov.

Depuis que la Russie et la Chine ont signé le Traité de bon voisinage, d’amitié et de coopération en 2001, les relations bilatérales ont connu de remarquables avancées, s’est réjoui M. Lavrov.

Le chef de la diplomatie russe a énuméré certaines de ces avancées, notamment le règlement complet des questions frontalières, un niveau record de 80 milliards de dollars échangés dans le cadre du commerce bilatéral en 2011, la coopération stratégique dans le secteur de l’énergie, une coordination étroite sur les dossiers internationaux, sans oublier les lancements des Années de la Chine en Russie et de la Russie en Chine ainsi que des Années mettant à l’honneur les langues russe et chinoise.

Lors de la visite de M. Poutine, un communiqué conjoint sur les relations bilatérales sera signé et des entrepreneurs des deux pays passeront un certain nombre d’accords, a fait savoir M. Lavrov.

Les deux pays chercheront également à développer encore davantage leurs relations commerciales et économiques, en s’efforçant notamment de trouver des moyens d’optimiser la structure de leur commerce bilatéral, d’assurer une utilisation rationnelle et la protection des ressources en eau transfrontalières, et d’effectuer des inspections conjointes à la frontière, a ajouté le ministre russe.

Depuis que les dirigeants des deux pays ont décidé d’établir un partenariat de coopération stratégique global, basé sur l’égalité, la confiance, le soutien mutuel, la prospérité commune et l’amitié durable, les deux pays ont agi de façon concertée pour faire avancer leurs relations, a encore noté M. Lavrov.

Sur le front politique, les deux pays ont convenu de continuer à renforcer la confiance mutuelle, à promouvoir les échanges de haut niveau et à s’apporter soutien mutuel en ce qui concerne le maintien de leur souveraineté, de leur unité et de leur intégrité territoriale respectives. Et sur le plan économique, les deux pays se sont fixé pour objectif, en matière de commerce bilatéral, d’atteindre 100 milliards de dollars en 2015 et 200 milliards de dollars en 2020, a rappelé M. Lavrov.

Par ailleurs, la Russie et la Chine n’ont pas ménagé leurs efforts pour stimuler les échanges culturels et les échanges entre les deux peuples, ainsi que pour approfondir leur coopération militaire, a indiqué le ministre.

Dans le même temps, Moscou et Beijing ont mené une coopération étroite dans le cadre des instances internationales et régionales, telles que les Nations Unies, l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), le Groupe des 20 (G20) ou encore le groupe des BRICS, a souligné M. Lavrov.

Les deux pays se sont également étroitement coordonnés sur les points chauds au niveau mondial, notamment sur les situations au Moyen-Orient et en Afrique du Nord ainsi que sur la question nucléaire de la péninsule coréenne, a-t-il ajouté.

La coopération entre la Russie et la Chine à tous les niveaux dans les affaires internationales peut servir de modèle aux autres pays en leur montrant l’intérêt d’harmoniser leurs positions pour résoudre les problèmes mondiaux les plus compliqués, a déclaré M. Lavrov.

Les deux pays, qui ont des positions similaires sur de nombreux dossiers internationaux, ont mené une coordination étroite pour répondre aux changements profonds survenus dans le monde sur les plans géopolitique et économique, a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères.

"La Russie et la Chine ont des intérêts fondamentaux communs. Ils ont des positions similaires sur les changements profonds en cours dans le monde et des approches semblables face aux nouveaux défis", a souligné M. Lavrov.

"La Russie et la Chine soutiennent la construction d’un monde multipolaire, la mise en place d’un système politique et économique mondial plus juste et plus démocratique, et le renforcement du rôle central de l’ONU pour ce qui est de la coordination sur les questions internationales délicates et leur résolution", a encore précisé le ministre russe.

La coopération sino-russe sur la scène internationale a contribué à la paix et la stabilité du monde, a-t-il poursuivi.

En ce qui concerne la 12e réunion du Conseil des chefs d’Etat des pays membres de l’OCS qui va avoir lieu tout prochainement et à laquelle M. Poutine participera, M. Lavrov a souligné que cette rencontre revêtait une grande importance pour le renforcement de la coopération entre les pays membres de l’OCS.

Selon M. Lavrov, les dirigeants devraient adopter plusieurs textes et examiner la possibilité d’accepter l’Afghanistan en tant qu’Etat observateur et la Turquie en tant que partenaire de dialogue.

Ce n’est qu’en unissant leurs efforts que les pays peuvent contrer les menaces à la sécurité régionale, a estimé M. Lavrov, soulignant que l’OCS est devenue un facteur clé pour préserver la sécurité et la stabilité au niveau régional.

L’expansion de l’OCS "renforcerait le potentiel de l’organisation et élèverait son prestige international. Du sang neuf apporterait un supplément d’énergie à l’OCS", a-t-il estimé.

Créée le 15 juin 2001 à Shanghai, l’OCS est une organisation internationale intergouvernementale qui regroupe la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizstan, l’Ouzbékistan, la Russie et le Tadjikistan. A ce jour, il y a quatre Etats observateurs, à savoir l’Inde, l’Iran, la Mongolie et le Pakistan, et deux partenaires de dialogue qui sont la Biélorussie et le Sri Lanka.

La 12e réunion du Conseil des chefs d’Etat des pays membres de l’OCS aura lieu à Beijing les 6 et 7 juin.

French. News. Cn


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>