COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > Kofi Annan s’ entretient de la Syrie avec le ministre iranien des Affaires (...)

Kofi Annan s’ entretient de la Syrie avec le ministre iranien des Affaires étrangères

dimanche 1er juillet 2012, par Comité Valmy


Téhéran.Irna. 30 Juin 2012.

L’émissaire spécial de l’ONU pour la Syrie, Kofi Annan s’est entretenu par téléphone vendredi avec le chef de la diplomatie iranienne Ali Akbar Salehi au sujet de la Syrie et des dernières évolutions liées aux pourparlers de Genève tout en soulignant le rôle de l’Iran dans la recherche d’une solution.

Kofi Annan a mis en avant les derniers éléments de la réunion de Genève sur la Syrie qui devrait se tenir aujourd’hui en Suisse avant de mettre l’accent sur la place et l’importance du rôle de l’Iran dans les évolutions syriennes.

Ali-Akbar Salehi pour sa part a rappelé les positions de principe et transparentes de l’Iran envers le peuple vigilant de la Syrie et évoqué le plan des réformes de Bashar Assad, tout en saluant les efforts de Kofi Annan.

Le chef de la diplomatie iranienne a a émis l’espoir que la réunion de Genève aboutisse à des résultats qui permettront d’assurer la paix et la sécurité en Syrie voire dans toute la région.

Dénonçant les ingérences étrangères en Syrie ainsi que les actes terroristes ourdies contre le peuple syrien, le chef de la diplomatie iranienne a souligné que l’issue de la crise syrienne passe uniquement par la voie diplomatique, refusant l’imposition irrationnelle de diktats de pays étrangers.

Au cours de sa conversation téléphonique avec Kofi Annan, le chef de la diplomatie iranienne a exposé clairement les positions de l’Iran sur le sujet qui consistent à soutenir les réformes d’Assad et les revendications légitimes du peuple syrien et à rejeter toute violence terroriste.

"La solution ne peut qu’être que politique et venir de l’intérieur de la Syrie", a-t-il dit.

L’Iran pourrait user de son influence pour résoudre la crise syrienne en raison de son poids dans la région, a affirmé vendredi l’ambassadeur iranien à l’ONU Mohammed Khazaî.

Genève accueille ce samedi des pourparlers qui devraient permettre de franchir un pas dans le règlement de la crise syrienne.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>