COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > Ahmed Jibril (FPLP) : Nous, le Hezbollah et l’Iran combattrons aux côtés de (...)

Ahmed Jibril (FPLP) : Nous, le Hezbollah et l’Iran combattrons aux côtés de la Syrie en cas d’agression

vendredi 6 juillet 2012, par Comité Valmy


04-07-2012

Le Secrétaire général du Front Populaire pour la Libération de la Palestine, Ahmed Jibril, a affirmé dans une interview télévisée diffusée sur la chaîne satellitaire arabe Mayadine, que « les factions palestiniennes, le Hezbollah et l’Iran participeront avec la Syrie dans un conflit armé en cas d’une « agression extérieure » contre Damas.

Et de souligner : « le régime en Syrie est fort, mais en cas d’agression extérieure, nous avons discuté de cette question avec les Frères (en Syrie) et avec le Secrétaire général du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah au Liban et avec nos frères en Iran, nous ferons partie de cette bataille ».

« S’il y a une tentative d’une escalade militaire turque, européenne et ou de la part de l’OTAN, nous descendrons dans la rue et nous nous battrons avec tous nos honorables frères syriens » at-il ajouté.

Le responsable palestinien a affirmé qu’ « il a rencontré Sayyed Nasrallah le président iranien Mahmoud Ahmadinejad et le président syrien Bachar al-Assad », ajoutant que « Sayyed Hassan lui a assuré qu’il ferait partie de cette bataille en cas d’agression extérieure », ajoutant que « les dirigeants iraniens ont affirmé qu’il n’était pas question de laisser la Syrie exposée à une agression sans riposte », et ils ont ajouté « nous avions prévenu les Turcs plus d’une fois de ne pas jouer avec le feu et que toute intervention militaire contre la Syrie est une ligne rouge ».

Jibril a indiqué que « son mouvement de résistance, le Hezbollah et les régimes syrien et iranien sont dans un même axe », ajoutant que « nous avons ressenti qu’il y avait une entente entre nous sur ce qui se passe en Syrie, qu’il ne s’agit pas d’un mouvement populaire interne, mais plutôt une tentative de renversement de la structure de cette région au bénéfice d’un nouveau Moyen-Orient ».

Et de conclure : « La bataille pour défendre le régime syrien est celle qui déterminera l’avenir de la région. »


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>