COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > Chine : Le projet de résolution des Occidentaux est partial et il perturbe (...)

Chine : Le projet de résolution des Occidentaux est partial et il perturbe les efforts d’Annan

samedi 21 juillet 2012, par Comité Valmy


Le projet de résolution proposé par des pays occidentaux est « sérieusement problématique », avec un contenu partial qui vise à faire pression sur une seule des parties en Syrie, a estimé jeudi au siège des Nations unies à New York le représentant permanent de Chine à l’ONU Li Baodong, après avoir opposé son veto à ce projet de résolution.

« L’expérience a montré qu’une telle pratique n’aiderait pas à résoudre la question syrienne, mais la ferait seulement dérailler de la voie du règlement politique », a déclaré M. Baodong. Il a ajouté que « non seulement elle aggravera les troubles, mais elle entraînera également une propagation du problème aux autres pays de la région, minera la paix et la stabilité régionale, et nuira sur le long terme aux intérêts des citoyens en Syrie et dans la région en son ensemble ».

La Russie et la Chine, deux membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU, ont usé de leur pouvoir de veto pour rejeter un projet de résolution proposé par l’Occident, menaçant de sanctions non-militaires en citant le chapitre VII de la Charte des Nations unies « si le gouvernement ne retire pas ses troupes et ses armes lourdes des zones résidentielles ». Cette résolution a été rejetée avec onze voix favorables, deux voix opposées et deux abstentions. M. Baodong a souligné que ce projet de résolution risquait « d’éroder sérieusement la confiance et la coopération internationales » sur la question syrienne.

Il a affirmé que les efforts de médiation de l’envoyé commun de la Ligue arabe et de l’ONU Kofi Annan constituent « une issue importante et réaliste » pour une résolution politique du problème syrien. « Le communiqué adopté par les ministres des Affaires étrangères du Groupe d’action sur la Syrie a établi un consensus entre les principales parties et ouvert une opportunité de règlement adéquat à la crise syrienne », a-t-il poursuivi.

« À présent, les efforts de M. Annan pour mettre en œuvre les conclusions de cette réunion sont à un point critique », a dit Li Baodong. « Ce projet de résolution, en revanche, est fondamentalement contraire au consensus formé par la réunion de Genève, et il a gravement perturbé le nouveau round d’efforts de médiation de M. Annan ».

De son côté, l’Agence de Presse Xinhua (Chine nouvelle) a estimé que la responsabilité de l’échec du projet de résolution sur la Syrie incombe sur les diplomates occidentaux dans le siège de l’ONU, qui ont proposé « des projets non équilibrés, qui ne présentent pas de pressions suffisantes sur les groupes d’opposition contre le régime syrien ».

« Les diplomates occidentaux ont fait preuve d’arrogance et d’inflexibilité dans leurs réponses aux inquiétudes des autres membres du Conseil durant les négociations, conduisant finalement à l’échec de leurs efforts pour voir leur texte adopté », a déclaré l’agence de Presse Xinhua. Elle a ajouté que le projet de résolution n’exerce pas de pression suffisante sur les groupes d’opposition qui deviennent de plus en plus violents. « L’appui occidental au projet de résolution a présenté un message disant que les dirigeants à Londres et à Washington ne sont intéressés qu’à ligoter les mains de Damas, en fermant les yeux sur les violences commises par l’opposition », a-t-elle poursuivi.

Source :
www.french.moqawama.org


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette