COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > IRAN : CIA, MOSSAD ET NED (National Endowment for democracy) ENTRE TULIPES, (...)

Au fil des jours et des lectures n°48 - 17.06.2009

IRAN : CIA, MOSSAD ET NED (National Endowment for democracy) ENTRE TULIPES, ROSES, JEANS ET AUTRES COULEURS

Pietro Ancona le 14 Juin 2009 -http://eurasia.splinder.com -

mardi 10 avril 2012, par Comité Valmy


Traduction COMAGUER

Qui sait quel nom de code et quelle couleur a donné la Cia à la « révolution » iranienne. En Géorgie, pour chasser Chevardnadze et mettre à sa place un Saakashvili beaucoup plus servile que l’orgueilleux ex-Ministre des Affaires Etrangères de Gorbatchev, on donna vie à une opération dénommée "Révolution des Roses". En Ukraine, l’opération Cia s’appela " révolution orange" et on voyait à la télé d’énormes campements de couleur des « oranges », habités de manifestants vêtus d’orange, qui agitaient des étendards orange. Ici, comme en Géorgie, la mayonnaise a pris et le candidat pro-occidental a obtenu de nouvelles élections et la victoire. Il y a eu une révolution des " tulipes" au Kirghizstan, elle-même couronnée du succès du pro-occidental lequel s’est ensuite installé au pouvoir avec quatre-vingt-dix pour cent des votes (non contrôlé par personne). Cependant la mayonnaise n’a pas pris en Birmanie où les moines bouddhistes ont été encadrés et mobilisés contre un régime qui ne permet pas la pénétration des intérêts américains. Nous avons aussi eu la répétition du même scénario en Biélorussie avec la révolution des « Jeans » en Mongolie et en Serbie, partout où les américains et leurs alliés se sont fait un devoir de déstabiliser des gouvernements et des nations considérés non pas comme de véritables états-voyous mais tout au moins pas assez favorables à la domination impériale. En Chine l’an passé à l’occasion des Jeux Olympiques la mobilisation des disciples de la Dallai Lama fut très intense pour priver la Chien d’un succès international et pour déstabiliser le Tibet qui fut le théâtre de pogroms de moines armés par la Cia contre les civils chinois.

Les théories et les manuels sur cette stratégie adoptée par les Usa comme alternative aux bombardements et aux occupations militaires qui parfois se révèlent trop coûteuses, existent. Des théoriciens comme Gene Sharp ont écrit des manuels qui proposent et analysent les séquences d’une déstabilisation qui va de la dénonciation des fraudes à la désobéissance civile et à des manifestations de rue devant les sièges des Parlements et des Gouvernements. La justification des mouvements de refus du verdict électoral et de dénonciations des fraudes et de la demande soit de nouvelles élections soit de l’immédiate reconnaissance du leader de la " révolution" est toujours la même : défense de la démocratie et de la liberté, lutte contre le ou les tyrans, renouvellement dans un sens pro-occidental de l’État. Si nous analysons les conséquences de la réussite de ces mouvements nous y voyons d’une part la pénétration massive de multinationales et d’intérêts étrangers et d’autre part la vente des ressources locales au marché oligopolistique.

En Iran l’opération CIA-Mossad a été exécutée maladroitement par Moussavi. Celui—ci, les urnes encore ouvertes, s’est autoproclamé victorieux et a donné le signal d’une violente agitation de ses disciples qui ont attaqué des magasins, des banques et mis le feu sur les places publiques. Une véritable insurrection contre le verdict électoral, insurrection manquée mais qui sera largement exploitée par le très puissant appareil mass médiatique occidental pour crier haro contre le régime qui a du sang sur les mains de sang et qui organise la répression. Les protestations contre la fraude électorale ne sont pas convaincantes et les fraudes ne sont pas invoquées par un grand nombre de journalistes occidentaux qui se limitent à souligner la déception voire la déconfiture d’Obama face à la réélection d’Ahmadinejad et combien cette réélection peut porter tort au régime iranien. Israël a déjà réaffirmé au monde entier sa proposition de détruire l’Iran avant qu’il puisse se doter d’un armement nucléaire et beaucoup incitent l’Occident à passer aux actes et à liquider l’autonomie de la nation persane.

Je crois que cette " révolution", résultat de méthodes de pénétration et de renversement très éprouvées et très sophistiqués ne réussira pas du fait qu’elle ne pourra pas exploiter des situations comme celles alimentées par les sentiments antisoviétiques dans les républiques du Caucase et que l’ Occident est sans cesse plus nu et démasqué dans son envie de puissance et de violence dominatrice. (souligné par COMAGUER)

Mis en ligne 14 juin 2009

3 Messages de forum


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette