COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Bientôt derrière les barreaux : Les européistes anonymes Jean Yves (...)

Bientôt derrière les barreaux :
Les européistes anonymes
Jean Yves Crevel

dimanche 10 février 2013, par Comité Valmy


Bientôt derrière les barreaux :
Les européistes anonymes

dimanche 10 février 2013

Lors d’une conférence de presse en fin de nuit, Martin Schulz a confirmé le communiqué de Joseph Daul qui prévoyait l’utilisation de la procédure spéciale de voter à bulletin secret sur le budget de l’UE pour 2014-2020 .

Le règlement du pseudo parlement prévoit que 20 % des eurodéputés peuvent demander de tenir un vote à bulletin secret au lieu d’un vote enregistré. (Ce vote devrait avoir lieu d’ici trois mois puisque 80 actes législatifs qui accompagnent le budget de l’UE doivent être préparés entre-temps.)

Selon les médias ultra européistes, cette procédure inhabituelle viserait à éviter que les gouvernements nationaux « n’intimident les eurodéputés en menaçant de révéler leurs votes. »

Cette anonymisation des votes serait la clé qui permettrait aux ultra européistes de rassurer nombres d’eurodéputés qui craignent désormais d’avoir des comptes à rendre dans la perspective de l’effondrement, désormais inéluctable, de l’escroquerie magistrale du projet dictatorial de « construction européenne ». Le putschiste en chef, Martin Schulz, prétend expliquer aux chefs d’État de l’UE qu’un accord éventuel ne serait pas « le point final », mais la « base pour des négociations » avec le Parlement afin de rendre le budget de l’UE « plus flexible. »

Ainsi, le pseudo « parlement » qui n’a aucune légitimité, n’étant élu par aucun « peuple européen, » (chimère morte et enterrée et dont le vote souverain du 29 mai 2005 a définitivement scellé la tombe) tenterait désormais d’intimer aux gouvernement de sa volonté dictatoriale de mener à son terme l’œuvre de destruction continentale, honteusement affublée du titre de « construction européenne. »

Dans un délire digne des Waffen SS après le suicide de leur Führer, Martin Schultz pète littéralement les plombs : « Comme tout État membre, l’Union européenne doit pouvoir s’adapter avec souplesse à l’évolution des conditions économiques et politiques. Par exemple, si nous en restons à ce système rigide, nous ne serons pas capables de réagir aisément à des événements imprévus tels que l’actuelle situation au Mali »

Martin Schultz avoue vouloir faire du pseudo « parlement » l’entité qui gérerait l’écroulement de la prison des peuples : « Nous refusons de regarder en face une situation à laquelle il faut réagir d’une manière dynamique. Permettez-moi par ailleurs de faire observer que nous prendrions date pour une période au cours de laquelle au moins un État membre n’exclut pas de quitter l’Union »

Franchement, si on doit suivre les injonctions d’un chef de groupe de politicards véreux d’une assemblée illégitime simplement parce qu’il compare une intervention militaire en Afrique au racket de 27 états pour sept ans par une construction rejetée par 27 peuples, ça mérite quelques explications !

Et pourquoi la perspective que la Grande Bretagne recouvre sa souveraineté en quittant le désastre devrait justifier l’anonymisation des votes ???

Plus sérieusement :

- Il est désormais acquis que l’Union européenne va dans quelques mois, au maximum quelques années, s’effondrer comme s’est effondrée l’Union Soviétique.

L’union européenne est non seulement une tentative de destructions des démocraties, les états-nations et des souverainetés, une absurdité économique mais aussi une escroquerie gigantesque qui a pour ADN la corruption.

Tous les politiciens européistes qui soutiendront coûte que coûte la chimère se rendent coupables d’atteinte aux principes démocratiques et aux droits de leurs nations respectives. Si certains trahissent leurs nations et leurs peuples par pure absurdité, beaucoup le font par intérêt personnel, détournant des fonds publics ou achetés par des intérêts privés.

En conséquence, tous les citoyens des nations d’Europe doivent, dès à présent, conserver soigneusement les preuves de ces atteintes à leurs droits nationaux et aux principes démocratiques, dans la perspective du procès qui sera indispensable pour garantir que, plus jamais, les peuples libres des nations européennes ne puissent être victimes de ce genre d’escrocs qui désormais ont besoin du secret pour échapper à leur destin.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>