COMITE VALMY

Accueil du site > COMITE VALMY ANALYSES ET PROPOSITIONS - > Pour une Syrie souveraine, Non à l’ingérence étrangère, Oui au dialogue national (...)

Pour une Syrie souveraine,
Non à l’ingérence étrangère, Oui au dialogue national
Appel de la Coordination pour la souveraineté de la Syrie (19 juin 2013)

lundi 11 septembre 2017, par Comité Valmy

Le mercredi 19 juin 2013, un colloque sur la situation en Syrie a eu lieu à l’Assemblée Nationale. Proposé originellement par la Coordination pour la souveraineté de la Syrie et Adnan Azzam, ce colloque a été organisé grâce au groupe parlementaire d’amitié France-Syrie, par le Député Gérard Bapt qui en est le président et Jacques Myard, le vice-président.
Le Comité Valmy étant membre de la Coordination pour la souveraineté de la Syrie, avec d’autres membres de celle-ci, notre ami Claude Beaulieu a participé à ce colloque.
Cette initiative contradictoire et positive , aura eu le mérite de commencer à briser partiellement le tabou politico-médiatique qui empêche en France, toute information pluraliste sur la situation réelle en Syrie souveraine et sur l’agression extérieure dont ce pays est l’objet.
A l’occasion de ce colloque, la Coordination pour la souveraineté de la Syrie a publié cet appel :



Appel de la Coordination pour la souveraineté de la Syrie
et contre l’ingérence

Pour une Syrie souveraine,
Non à l’ingérence étrangère, Oui au dialogue national

La Syrie subit depuis deux ans une guerre sans merci qui est largement le résultat d’une agression extérieure. Cette guerre contre la Syrie n’est pas le fruit d’un jour, elle est enracinée dans l’histoire et fait partie intégrante des relations complexes entre l’Occident et l’Orient. C’est réellement la conséquence de la volonté de l’impérialisme anglo-américain et des dirigeants sionistes, auxquels d’autres se sont vassalisés de remodeler le Moyen-Orient. Cette guerre se traduit par des ingérences étrangères dans les affaires syriennes et par l’envoi de « djihadistes » venant de multiples pays.

Son peuple traditionnellement généreux, tolérant, hospitalier et pacifique est confronté à l’horreur et à la terreur les plus terribles de son histoire.
Attentats dans les lieux publics, marchés, universités, transports,
Assassinats, mutilations, enlèvements avec demande de rançon,
Profanations et destructions de lieux de cultes, mosquées, églises, temples ...
Destructions, pillages et démantèlements d’usines,
Sabotages des centres d’énergies et de communication.
Pillages des musées et saccages du patrimoine historique du peuple syrien et de toute l’Humanité.

Le peuple syrien vit cette tragédie avec dignité, détermination patriotique et courage. Il enterre quotidiennement ses morts dans la douleur tout en se tournant vers l’avenir.

Une guerre médiatique sans précédent a mobilisé les chaînes de radio et de télévision de tous les pays de l’OTAN avec leurs alliés Qatar, Arabie Saoudite, pour diffuser des informations basées sur des mensonges, des images fabriquées en studio et des horreurs mises sur le compte de l’Etat syrien visant à le diaboliser, aux yeux de son peuple et du monde entier.

Des sanctions, authentique acte de guerre, ont été votées dans les instances Internationales sur la base de cette propagande. Elles viennent augmenter la souffrance et les difficultés du peuple syrien toujours déterminé à défendre sa Patrie et sa Souveraineté.

Le gouvernement français doit revenir aux valeurs universelles de la République qui protègent la souveraineté de chaque Etat et la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes. Il devient impérieux qu’il cesse d’affaiblir le rôle de la France au plan international. Au moment où une conférence pour la paix est promue par la Russie et les USA, il a choisi de fournir officiellement des armes pour soutenir des groupes extrémistes et terroristes qui ont démontré leur mépris pour la démocratie et des droits de l’homme. Il lui revient donc de défendre le principe intangible de la souveraineté des nations et des peuples seul fondement au droit international applicable sans exception sans quoi la République déclare renoncer à la sienne propre.

Un processus de démocratisation et de dialogue national a été lancé par le Président de la République arabe syrienne qui rappelons-le représente le pouvoir légal - notamment au regard du droit international - ; il a tendu la main même à ceux qui ont porté les armes contre l’Etat et une nouvelle Constitution a permis la création de nombreux partis politiques. Le peuple syrien dispose ainsi, depuis ces réformes, d’une quinzaine de nouveaux partis de diverses obédiences implantés sur tout son territoire. Ils mènent avec leurs bases la réconciliation et la reconstruction de la nouvelle Syrie.

Nous saluons la résistance du peuple syrien et de ses institutions face aux agresseurs et sa défense obstinée de la paix et de l’unité nationale !

Aujourd’hui, il y a urgence pour la communauté internationale de mettre un terme à ses ingérences qui font couler trop de sang et que soient levées toutes ses sanctions. En particulier, nous appelons la France, dont la tradition est de reconnaître les Etats et non les régimes, à rétablir des relations diplomatiques normales entre les deux gouvernements légaux.

Nous, la Coordination pour la souveraineté de la Syrie et contre l’ingérence, un collectif de personnes et d’organisations issues d’horizons et d’origines divers, françaises comme syriennes notamment, nous sommes rassemblés pour lancer cet appel :

Non à l’ingérence dans les affaires de la Syrie, non aux sanctions et agressions contre la Syrie et son peuple, Oui au dialogue national.

Vive la Syrie souveraine !

Paris, le 19 juin 2013

Contact pour la signature de cet appel :
info at comite-valmy.org


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette