COMITE VALMY

Accueil du site > - L’UNION de la RESISTANCE, le CNR, son programme, NOS REFERENCES. > ORIENTATION STRATEGIQUE Résistance républicaine, patriotique et sociale - (...) > Pour une CONVERGENCE NATIONALE RÉPUBLICAINE

Pour une CONVERGENCE NATIONALE RÉPUBLICAINE

Version résumée de l’Appel de Paris du 10 octobre 2009 de l’ARP

lundi 30 mai 2016, par Comité Valmy

Le 10 octobre 2009, à l’issue du colloque qui s’est tenu à Paris sur l’actualité des principes du programme du Conseil National de la Résistance, l’ARP (qui regroupe aujourd’hui le comité Valmy, le Rassemblement des Citoyens pour la République, le Pôle de Renaissance Communiste en France, Résistance et Renouveau Gaulliste et le Collectif Républicain des Gaullistes de Gauche) a rendu public un appel pour une Convergence Nationale Républicaine, une Charte Nationale Républicaine, dont les principes sont résumés ci-dessous :


Voir en ligne : CHARTE NATIONALE REPUBLICAINE

Dès mars 1944 et à la Libération, alors même que notre pays était ruiné, des résistants de tous horizons ont su s’associer sur la base du programme du Conseil National de la Résistance, présidé par Jean Moulin, pour permettre à la France de retrouver son indépendance nationale, de renouer avec le progrès social, de reconstruire son industrie et son agriculture. Le gouvernement du Général De Gaulle de 1945 avec les ministres communistes mit en place la Sécu, les retraites par répartition ainsi que de puissants services publics et un secteur public et nationalisé industriel performant.

Aujourd’hui, après plus de 50 ans d’intégration européenne à marche forcée, cet héritage progressiste issu de la Résistance est menacé et notre pays, en dépit de ce qui peut rester de sa puissance économique et de son rayonnement international, court au désastre :

-  Les acquis sociaux sont dévastés, les inégalités se creusent ;

-  Le « produire en France » industriel et agricole est en perdition ;

-  80 % des lois adoptées par le parlement sont des transcriptions des diktats de Bruxelles ;

-  Les libertés sont menacées par un régime qui n’a plus de républicain que le nom ;

-  La structure territoriale héritée de la Révolution s’efface devant la féodalité (Europe+métropolisation) ;

-  Nos élites euro-formatées veulent substituer à la langue française le « tout-anglais » dans tous les secteurs ;

-  Notre pays renonce à sa défense nationale pour s’aligner sur les ambitions hégémoniques des États-Unis...

Désintégrée par la construction européenne, dépecée par la mondialisation néo-libérale, étranglée par un régime liberticide, notre France républicaine se meurt, assassinée par ses propres « élites ».

Or, non seulement l’opposition établie n’appelle pas notre peuple à entrer en résistance, mais elle accompagne cette désintégration de la Nation et de la République. Le PS et le MODEM n’ont-ils pas, comme Sarkozy, parrainé l’intégration européenne, du Traité de Rome au Traité de Lisbonne adopté au parlement en violation de la souveraineté populaire et du Non émis par notre peuple-nation le 29 mai 2005 ?

Quant au prétendu « Front national », il nuit à la cause de la nation en l’amalgamant à celle de l’extrême droite raciste. Tous ceux enfin qui, y compris à la gauche de la gauche, continuent de s’accrocher au mensonge de l’« Europe sociale », s’interdisent de dessiner une perspective nouvelle permettant à notre pays de se reconstruire dans l’amitié avec tous les peuples épris de paix.

C’est pourquoi, même si les conditions sont différentes dans la forme de celles de 1940, les Français doivent se regrouper dans une alliance patriotique, progressiste, antifasciste et anti-impérialiste tournée vers une stratégie nouvelle.

Dans cet esprit, l’ARP appelle tous les citoyens à travailler à la mise en place d’un nouveau projet populaire, républicain, patriotique et de progrès, pour la libération et la renaissance de la France.

Ce programme impliquera notamment :

-  Le retour total à l’indépendance nationale de notre pays, ce qui implique le retrait sans délai de l’Union européenne et de l’OTAN, pour reconstruire les instruments de la souveraineté du peuple et de la nation ;

-  L’essor de la démocratie et de la participation populaire aux décisions, le déploiement de la démocratie communale, l’élargissement des libertés des salariés dans les entreprises ;

-  La remise au centre de la vie nationale du monde du travail, aujourd’hui trop souvent méprisé et humilié comme le révèle la manière dont sont traités tous ceux qui vivent ou qui voudraient vivre de leur travail ;

-  La reconstruction du « produire en France » industriel et agricole, avec la reconstruction d’un large secteur public et nationalisé pilotant notamment la re-industrialisation du pays dans le respect de l’écologie ;

-  La reconstruction et l’élargissement des acquis sociaux, Sécurité sociale, retraites par répartition, indemnisation du chômage, réduction des inégalités ;

-  La défense et la promotion de la culture et de la langue française, un nouvel élan pour la Recherche publique et pour l’Université, le respect de la laïcité, facteur de paix et de cohésion sociales ;

-  Le retrait de la France des traités européens, sans renoncer à la construction de nouveaux traités internationaux mutuellement avantageux et « tous azimuts » fondés sur la coopération entre nations libres ;

-  Une politique internationale de paix, fondée sur le droit des nations à disposer d’elles-mêmes, sur le rejet de toute hégémonie, de tout néo-colonialisme, sur l’égale dignité de tous les peuples.

Pour construire cette large alliance, l’ARP appelle les vrais républicains, patriotes et démocrates sans inscription partisane, à s’unir dans une large Convergence nationale républicaine.

Toutes celles et ceux qui se retrouveront dans les principes énoncés ci-dessus et dans la charte nationale républicaine du 10 octobre (consultable sur Internet) sont invités à nous contacter. Le 14 mars prochain seront en effet organisées dans plusieurs départements des rencontres républicaines pour discuter d’un nouveau programme s’inspirant du CNR. Au mois de juin, une rencontre nationale fera le point sur ces discussions.

L’émancipation de notre peuple sera ainsi l’œuvre de notre peuple lui-même.

Paris le 10 octobre 2009

Contacts :

Comité Valmy : info@comite-valmy.org - www.comite-valmy.org

PRCF, www.initiative-communiste.org - écrire à Léon Landini, 8 rue du Clos Lapaume, 92220 Bagneux

Résistance et Renouveau Gaulliste : pgblache@wanadoo.fr

www.r-c-r.org - redaction@r-c-r.org

4 Messages de forum

  • Pour une CONVERGENCE NATIONALE RÉPUBLICAINE

    31 octobre 2009 14:09, par Germinal
    Il est clair et évident que ce sont là les tâches que tout citoyen se doit d’accomplir en accord avec tous les autres .Vaste programme, bien sûr, mais ô combien exaltant ! Oeuvrons pour sa réalisation afin que notre pays recouvre enfin ses valeurs qui ont souvent fait de lui un exemple pour les autres nations. Assez d’être pris en charge par des incapables qui plus est cupides qui dilapident allègrement l’argent que nous leur confions avec nos impôts (U.E. y compris)Debout, PEUPLE DE FRANCE si fier et si digne jadis ! Salutations citoyennes .
  • Pour une CONVERGENCE NATIONALE RÉPUBLICAINE

    1er novembre 2009 21:36, par MARAT EL MOKRANI
    On ne sortira de l’orniére dans laquelle on a mis le pays que par un rassemblement des patriotes sans excluvise ;nos ainés nous auront montré le chemin dans des circonstances infiniment plus dures(l’occupation aprés la défaite de 1940).Nous devons étres fidéles à la Patrie et defendre le caractére républicain de nos institutions et en appeler au peuple . Vive LA REPUBLIQUE ,VIVE LA FRANCE,Rendez vous le 7 novembre à STALINGRAD
  • Pour une CONVERGENCE NATIONALE RÉPUBLICAINE

    4 novembre 2009 15:27, par Arteaud Claude né Lafitte
    il est,on ne peut plus clair,urgent de convaincre les 2/3 du peuple de France que le refuge abstentionniste ne peut règler les problèmes. La nécessité de mettre en place, hors les "ceusses" plus préoccupés de leurs alliances et du renouvellement de leurs mandats, un nouveau CNR est une tâche ardue mais qui nécessite que soient éliminées les divisions idéologiques, religieuses, philosophiques qui polluent les perspectives de réels changements et d’éradication des politiques actuelles. La jeunesse a les données du problème en mains et à 75 ans je pense qu’elle trouvera les clés pour réussir. Salut et Fraternité
  • Pour une CONVERGENCE NATIONALE RÉPUBLICAINE

    12 novembre 2009 19:51, par olivier
    Vaste programme en effet. Je tenais tout d’abord à remercier les membres de ce groupe pour leur intervention dans le débat sur l’identité nationale. Simplement merci de confirmer ce que je pensais et avais presque peur d’exprimer... Période étrange et transitoire de notre histoire ... Le président Sarkozy est un peu comme un enfant qui fait des bétises mais ne s’excuse jamais, un sale gosse. Il ne s’excuse pas car il estime ne pas avoir à le faire, la définition de sa charge consiste justement dans le fait d’avoir des responsabilités, celles de 70 millions de Français.Il ne gère pas une entreprise familiale, ou sa propre barque, il gère la FRANCE, il a des comptes à rendre et des excuses à faire.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette