COMITE VALMY

Accueil du site > - ANALYSES et DOCUMENTS GAULLISTES, patriotes et républicains > L’apport politique du Général de Gaulle reste vivace - Geneviève Blache et (...)

9 novembre date anniversaire du décès de Charles de Gaulle

L’apport politique du Général de Gaulle reste vivace - Geneviève Blache et Alain Corvez

Résistance et Renouveau Gaulliste

lundi 9 novembre 2009, par Comité Valmy


Vive le Québec Libre !

Ce 9 novembre est l’occasion pour Résistance et Renouveau Gaulliste de commémorer un anniversaire : le 39ème anniversaire de la mort de Charles de Gaulle qui est aujourd’hui considéré par 9 Français sur 10, comme étant le meilleur Président de la République que la France ait connu.

Le Général de Gaulle bénéficie dans le monde entier d’une appréciation positive sans équivalent. D’abord pour le combat qu’il mena presque seul, abandonné par tous sauf par une rare élite dès le début de la deuxième guerre mondiale au commandement de la France Libre, puis avec l’aide de Jean Moulin, à la tête de la Résistance patriotique, antinazie et Républicaine, dans son ensemble.

La reconnaissance par les peuples du monde du rôle historique de Charles de Gaulle prend en compte également, la valeur universelle et anti-impérialiste de sa politique d’indépendance nationale et de respect de la souveraineté populaire exprimée à différentes reprises, notamment au Moyen Orient, à Phnom – Penh et au Québec ou encore, lorsqu’il préconisa une politique de détente, amorçant alors entente et coopération avec l’Union Soviétique.

Un ancien premier ministre de Charles de Gaulle aurait déclaré quelques mois après le décès du Général « qu’il n’y aurait pas de survivance du gaullisme » en dehors de certaines circonstances où des individus pourraient avoir des comportements gaullistes.

Les successeurs du Général n’ont manifesté en effet, sauf par intermittence pour Jacques Chirac et Dominique de Villepin, aucune « survivance du gaullisme » comme ligne de conduite assidue et revendiquée, autrement qu’en termes démagogiques. D’une manière générale la bourgeoisie, les classes dirigeantes, les élites, en quelque sorte, servant les intérêts de la finance ont abandonné le gaullisme en même temps qu’elles rejetaient la nation en se vassalisant. Elles n’ont fait que substituer leur politique d’abandon aux audacieux projets de mutation de société que Charles de Gaulle voulut installer pour démocratiser la politique de la Ve République.

Pourtant, nous observons que contrairement à la prédiction de cet ancien premier ministre du Général, le gaullisme survit malgré les oligarchies au pouvoir. Rejeté par la finance devenue apatride, le gaullisme renaît dans le peuple républicain et patriote qui réalise de plus en plus les méfaits mortels d’une construction européenne détruisant les nations pour les fondre dans un mondialisme effréné, contraire à la vision géopolitique du général, inébranlablement convaincu de la nécessité de respecter les souverainetés nationales et populaires.

Nous considérons que ce gaullisme dont le peuple s’empare, est appelé à devenir un élément majeur dans la construction d’une politique alternative de rassemblement populaire destiné à devenir majoritaire. Allié aux autres courants d’idées de liberté, d’indépendance et de progrès social, qui animent le peuple de France, l’apport politique du Général de Gaulle reste vivace.

Le chemin de la Résistance, l’exemple du CNR et de son programme, est à l’ordre du jour. À nouveau, gaullistes, communistes, républicains, patriotes de toutes sensibilités, sont appelés à reconstituer un front commun.

Nous rendons à l’occasion de ce 39ème anniversaire de son décès un hommage reconnaissant au Général de Gaulle.

Le 9 novembre 2009, Pour Résistance et Renouveau Gaulliste, Geneviève Blache et Alain Corvez

6 Messages de forum

  • bien vu pouchette je n’etais pas gaulliste au temps où le grand général était au pouvoir mais je le suis devenu tout en gardant mes convictions la lutte continue Amicament Jack SIMONNET
  • Tout est dit. Mais, dans le second paragraphe il aurait été utile de souligner , que c’était le Peuple de France qui avait surtout répondu à l’Appel. La bourgeoisie , fidèle à son habitude , protégeait d’abord ses intérêts en attendant de voir.. Se mettre comme toujours du coté du manche...en attendant que le vent tourne. C’était éclatant en 1969 ! En 2009 rien n’a changé sinon en pire. "De Gaulle" où es-tu ? J-C Théodore
    • Nous disons :

      "la bourgeoisie, les classes dirigeantes, les élites, en quelque sorte, servant les intérêts de la finance ont abandonné le gaullisme en même temps qu’elles rejetaient la nation en se vassalisant. Elles n’ont fait que substituer leur politique d’abandon aux audacieux projets de mutation de société que Charles de Gaulle voulut installer pour démocratiser la politique de la Ve République."

      Nous sommes bien d’accord, avant, pendant, après... CDG fut ainsi critiqué par les bourgeois et l’élite tandis qu’il fut suivi par une majorité du peule , mais aujourd’hui "l’apport politique du Général de Gaulle reste vivace DANS LE PEUPLE.

      Nous avons voulu rajouter au titre "dans le peuple", mais avons été repris par d’autres sites avant que nous ayons eu le temps de réagir ! Vous savez bien que "personne n’est parfait" !

      Geneviève Blache

  • Je suis devenu Communiste aprés avoir lu la condition Humaine de ce Grand Compagnon de CDG,et je suis devenu Gaulliste grace à mon chef Scout (Robert Salerno) qui etait Gaulliste en Algérie et qui m’a recommande de servir l’Algerie aprés l’indépendance.Voila pourquoi Dans les heures difficiles que connait la Patrie,il est necessaire que tous les Patriotes (notamment les Gaullistes et les Communistes )se rassemblent comme pendant la Resistance,je ferais tout mon possible pour qu’il en soit ainsi. VIVE LA REPUBLIQUE ET VIVENT LA FRANCE ET L’ALGERIE

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>