COMITE VALMY

Accueil du site > - ANALYSES MARXISTES, documents et apports communistes > Syndicalisme : quand Alain Minc félicite "l’état-major" de la CGT... Jacques (...)

Syndicalisme : quand Alain Minc félicite "l’état-major" de la CGT... Jacques Tourtaux exprime sa colère

Sources : http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog/ et eldiablo.over-blog.org/

lundi 28 décembre 2009, par Comité Valmy


Alain Minc, sarkozyste militant, est aujourd’hui "l’invité du dimanche" du quotidien "Le Parisien". Conseiller des grands capitalistes et des politiciens de tous poils, il se penche sur l’année 2010 non sans revenir sur les évènements de l’année en cours. A la question des journalistes, Marc Lomazzi et Nathalie Schuck : "Faut-il craindre une radicalisation des mouvements sociaux ?", il répond : "Il aura des tensions avec les syndicats, c’est normal. Je constate qu’au printemps, leur sens de l’intérêt général a été impressionnant pour canaliser le mécontentement. L’automne a été d’un calme absolu. Je dis chapeau bas aux syndicats ! Ils ont cogéré cette crise avec l’Etat. Le patronat, en tant qu’acteur social, a été aux abonnés absents.S’il y avait un dixième du talent de l’état-major de la CGT au MEDEF, les choses iraient déjà mieux..."

HONTE A VOUS THIBAULT, LE DUIGOU, LECAILLON !

Comme des milliers de mes camarades, j’ai honte d’être sali, traîné dans la boue par l’Etat-Major de la CGT, par ces gens sans foi ni loi, qui ont renié l’idéal pour lequel nos aînés et nous-même avons lutté. Où vont s’arrêter ces leaders mal élus lors du congrès confédéral de la honte tenu ce début décembre 2009 ?

Recevoir la palme de la trahison est un "hommage" rare ! Il n’est pas du à tout le monde de se voir attribuer les "mérites" de l’indignité nationale !

Fort heureusement, dans sa grande majorité, notre CGT compte dans ses rangs une écrasante majorité de camarades intègres, propres, qui refusent de cautionner les magouilles, les grenouillages, qui valent aux dirigeants des hautes sphères de notre CGT et pas seulement d’être intimement proches de ce que notre France des ex-droits de l’Homme possède de plus vil. Ces personnages ont depuis longtemps oublié qui les a faits rois.

Losque je dis pas seulement, je veux parler des Fédérations nationales, de la plupart des Unions Départementales, de nombres d’Unions Locales, je vais même aller plus loin au fond de ma colère, de ma tristesse, de ma peine.

La Confédération CGT, mon organisation syndicale, a trouvé la parade pour évincer les Unions Locales rebelles, fidèles aux idéaux de notre CGT du combat de classe et pour ce faire, elle crée des Unions Locales Bis parce qu’hélas il existe des syndicalistes pour entrer dans ce jeu qui n’est autre que celui de la course aux places et aux honneurs.

Je prendrai le triste et malheureux exemple de l’Union Locale LEGITIME de Douai dont le Secrétaire général Jacques Leclercq a été terrassé par une crise cardiaque alors que celui-ci était chaque jour harcelé, non pas par notre ennemi de classe naturel et habituel mais par un ennemi venu de l’intérieur. Des "camarades" ont abattu Jacques Leclercq à son poste de travail militant. L’Union Locale LEGITIME continue sa route, rendant ainsi le plus bel hommage qui soit possible à Jacques Leclercq, son ancien Secrétaire général.

Prenons le détestable exemple des camarades conseillers des salariés de la Côte d’Or qui se sont vus écartés de la mission qui leur tenait tant à coeur, un sacerdoce, sans savoir pourquoi.

Des exemples comme ceux-là sont légion. Le ver est dans le fruit, la course aux places et aux honneurs, voilà ce qui guide ces corrompus. La confédération CGT a apposée sa signature aux côtés de celle de Chérèque, numéro 1 de la CFDT et carpète préférée du MEDEF et de Sarkozy. Les deux compères ont signé un accord scélérat sur la représentativité syndicale qui pénalise les organisations syndicales ayant moins de 10% des voix aux élections professionnelles, faisant disparaître du même coup de nombreux syndicats.

Cet accord honteux est encore une question de gros sous, les organisations les plus représentatives largement rétribuées par l’Etat, donc par les vaches à lait que sont les contribuables pourront largement vivre sans l’apport des cotisations syndicales de leurs adhérents.

N"est-ce pas une opportunité pour virer les militants de lutte de classe ? Soit on les lourde en les écoeurant et j’en connais quelque uns, soit on les "évite" lors de la remise de cartes.

Alors moi je vous "rassure" tout de suite. Je reste pour vous combattre de l’intérieur, nous allons tous rester pour vous rentrer dedans et ce sera pour nous un jeu d’enfant car les vrais militants de la CGT font leurs preuves chaque jour sur le terrain des luttes. Nos camarades sont à la pointe des combats pour défendre nos acquis sociaux si chérement arrachés par nos aînés et que les générations suivantes ont conservés, voire même ont obtenus par la lutte d’autres acquis.

Certes, la CGT, celle qui défend la dignité des travailleurs et de leurs familles, compte dans ses rangs des milliers de camarades anciens qui, pour certains très âgés, pour d’autres malades ou accidentés du travail, ne peuvent pas donner la pleine mesure de l’engagement qu’ils ont tenu toute leur vie durant, ces camarades restés fidèles à leur idéal d’hommes debouts, aident comme ils le peuvent, chacun à leur manière mais jamais ces camarades ne trahiront la classe ouvrière comme le font les têtes pensantes de la CGT actuellement.

Je dirai simplement ceci aux carriéristes, aux planqués : Montrez vos états de service militants aux gens qui luttent et qui souffrent terriblement de la politique de la dictature sarkozienne dont vous êtes devenus les anges gardiens et les chouchoux !

Ces "braves gens" vont sans doute tenter de justifier l’indéfendable pour nous dire qu’il ne sont pas des traîtres et bien qu’ils le prouvent ! Lorsque l’on a ainsi les faveurs des pires ennemis de notre peuple qui souffre, on ne peut être que des renégats !

Jacques Tourtaux

Militant CGT - Retraité Cheminot

5 Messages de forum

  • Bravo à M.Tourteaux pour son courage ; Et honte aux dirigeants en smoking de la CGT . Ils ne savent pas encore que tout se paie un jour ou l’autre et singulièrement la traitrise.
  • Oui, texte radical, très juste. Je ne suis pas de la CGT, mais d’une confédération qui pèse presque autant que la CGT et j’ai rendu ma carte au vu de l’inaction et des manoeuvres dilatoires de la Conf pour empêcher toute convergence globale (si ce n’est un défilé commun tout à fait symbolique) vers une grève générale. Il faut en finir avec ces petits chefs qui pourrissent la vie et les luttes des vrais syndicalistes.
    • Syndicalisme : quand Alain Minc félicite "l’état-major" de la CGT... Jacques Tourtaux exprime sa colère 6 janvier 2010 01:31, par Militant syndicaliste retraité EDF-GDF de La Rochelle(17)
      Bravo Jacques, Même lorsque l’on est retraité et d’un certain âge ton coût de "gueule" régénère les neurones et donne du tonus pour le combat de classe.Cependant il faut réfléchir pouquoi l’on en est arrivé à ce stade,pour pouvoir redresser la barre et liquider tous ces sociaux traitres Thibault ,Le Digou et consor. L’abandon de "La dictature du prolétariat" et de " La socialisation des moyens de production et d’échanges" et de son appropriation sociale par le PC et la Conf,en font partie, mais pas seulement. Il y a aussi le refut d’une analyse matérialiste sans concession du drame que constitue la perte de l’URSS et des pays socialistes. Cet ensemble a permis a la bourgeoisie de mener une bataille idéologique sans précédent contre l’émancipation des peuples,combatre les idées du communisme et faire apparaitre que le système capitaliste est la seule façon de gérer le monde. Le crach boursier de 2008-2009 ,les précédents et celui qui se préparent,font la démonstrations que le système capitaliste a fait son temps,il génère la misère, les guerres impérialistes, fabrique la pauvreté etc... Comment reprendre l’offensive,comme d’habitude à la base en menant le double combat politique et syndical.A partir de nos structures de bases existantes,créer des coordinations syndicalesde luttes par communes,départements,régions et nationalement pour créer des convergences pour aller vers des rassemblements du tous ensemble et en même temps avec des expressions revendicatives mettant en cause la propriété privé du capital et l’appropriation privative du profit.Ce sont ses idées là que j’essai de faire passer dans mon syndicat de retraités d’EDF -GdF de mon département. Mon propos est une simple réflexion.Bon courage à tous les combattants de la lutte de classe. Septimus 17
      • Bravo SEPTIMUS 17. Je rejoins parfaitement ton analyse. Je suis également CGT à La Rochelle, mais ici, le sujet est tabou ; on doit être trois ou quatre à en parler. Peut-être se connait-on, nous réalisons des vidéos de lutte : GENIF VIDEO 17 -Eliane et Gérard Roi- ça te dit quelque chose ? Tu peux nous contacter à cette adresse : eliane.roi1@orange.fr . VIVE LA LUTTE DE CLASSE, la vraie ! VIVE LES TRAVAILLEURS QUI SE BATTENT DANS LEURS ENTREPRISES et que nos organisations ne vont plus voir... Montrons les images de luttes pour qu’un jour les enfants sachent qui vous étiez. ELIANE.
  • Tous ces renégats peuvent-ils seulement penser qu’ils contribuent par leur collaboration avec l’ennemi de classe à la perpétuation d’un monde profondément inégalitaire, avec tous les risques de violence inhérents, dans lequel seront plongés leurs descendants ?

    Sans parler de la trace qu’ils laisseront dans l’Histoire . Je les plains car leur cupidité est plus grande que leur dignité et que celà fera tôt ou tard leur réputation .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>