COMITE VALMY

Accueil du site > COMITE VALMY ANALYSES ET PROPOSITIONS - > Les Russes sont des sous-hommes aux yeux de l’Ouest par Juan

Les Russes sont des sous-hommes aux yeux de l’Ouest
par Juan

mercredi 11 juin 2014, par Comité Valmy


Lougansk

Les Russes sont des sous-hommes aux yeux de l’Ouest

par Juan

Untermenschen. C’est ce que nous sommes aux yeux de L’Ouest.
Untermenschen. Des sous-hommes.

J’ai suivi le coup d’état qui se déroulait en Ukraine depuis son tout début fin novembre 2013. J’ai vu un flux constant de dignitaires et politiciens de l’ouest parader à travers la place Maidan à Kiev, chacun d’entre eux exprimant publiquement et à haute voix leur total appui au coup d’état. Je trouve lamentable que l’actuel ambassadeur des États Unis d’Amérique auprès de l’état souverain d’Ukraine ait soutenu activement et publiquement un violent coup d’état contre le gouvernement en exercice légalement élu de l’Ukraine et qu’il soutienne jusqu’à ce jour activement et publiquement le gouvernement de Kiev installé par un coup d’état illégal.

Le 1er décembre 2013 ma femme et moi-même regardions les membres du Secteur Droit et du parti Svoboda essayer de s’emparer du bâtiment de l’administration présidentielle de la rue Bankhova à Kiev sous le commandement actif et visible de Vitaly Klichko et Petro Poroshenko, tous deux députés de la Rada de l’Ukraine (parlement). Cette émeute dura trois heures et se termina avec la rue Bankhova finalement nettoyée par la police anti-émeute Berkut qui avait l’ordre de ne pas dépasser le bout de la rue Bankhova. Je dis alors à ma femme que le président Yanukovich perdrait en cas de coup d’état. Elle me répondit que j’étais fou. Deux mois et demi plus tard nous enfournions du sable dans des sacs au milieu de la nuit près d’un nouveau poste au dessus de l’aéroport de Belbek quand nos forces d’auto-défense à Sébastopol et en Crimée construisirent et occupèrent des postes le long de la frontière Crimée-Ukraine et les 5 routes allant à Sébastopol. Les vainqueurs du coup d’état du Maidan, Oleg Tyagnibok (un député de la Rada ukrainienne) et Dmitro Yarush, respectivement responsables du parti Svoboda et du Secteur droit, avaient déclaré, lors d’un interview sur le canal 5 de la TV à Kiev le 27 février 2014, qu’ils allaient amener l’ensemble de leurs 5500 combattants du Maidan de Kiev à Sébastopol et "tuer tous les Russes qui s’y trouvent" combiné avec "nous allons mettre le couteau sous la gorge de chaque Russe". Nous les avons pris au sérieux et nous savions qu’ils étaient lourdement armés avec des AK 47 et des RPG, clairement vus dans les vidéos des séquelles finales du coup de Maidan. Ces deux premiers jours ou nuits nous n’avions pour la plupart que des bâtons sur les barricades.

Pour résumer cette longue histoire nous avons retiré nos deux gouvernements des administrateurs nommés par Kiev, formé de nouveaux gouvernements pour Sébastopol et la République Autonome de Crimée et peu après activé un traité signé en 1993 dans lequel la Russie garantit la sécurité de la République Autonome de Crimée et de la ville de Sébastopol. La Russie honora ce traité et 3 jours plus tard l’armée russe arriva pour nous protéger du gouvernement mis en place à Kiev par le coup. Les cris de l’Ouest furent entendus tout le long du chemin jusqu’à Mars. Les cris furent entendus dans la galaxie d’Andromède quand nous avons voté pour rejoindre la Fédération de Russie et y avons été acceptés.

Peu après le coup d’état à Kiev plusieurs oblats (districts) de l’est et du sud de l’Ukraine exprimèrent leur mécontentement du "nouveau" gouvernement illégal installé à Kiev. Les membres du Secteur Droit commencèrent immédiatement à infiltrer ces oblats. Les démonstrations devinrent parfois violentes et des gens moururent.

Le 2 mai eu lieu un match de foot à Odessa sur la côte sud de l’Ukraine. Nous savons tous ce qui est arrivé à Odessa avec le massacre des manifestants anti-Kiev, manifestants non armés, dans et autour du bâtiment du syndicat des travailleurs, quand ils furent battus, fusillés et brûlés vifs. Ce que vous ignorez est le vrai nombre de morts ce jour et ce soir là. 297 anti-Kiev manifestants ET innocents moururent ce jour là. Plus de 50 furent hospitalisés. Certains de ceux qui sautèrent du 4ème et 5ème étage furent battus à mort quand ils tombèrent à terre. D’autres rampaient, sérieusement blessés et furent battus alors qu’ils rampaient vers la pile de blessés.

A ma connaissance, à ce jour pas un seul gouvernement de l’Ouest n’a adressé la moindre sympathie ou condoléances pour aucun blessé ou mort à Odessa. La quasi-totalité des commentaires sur le peu qu’il fut dit d’Odessa par l’Ouest fut le fait que "les activistes et agents anti-Kiev" mirent accidentellement le feu au bâtiment en jetant des cocktails molotov aux fans du football tout autour du bâtiment. Pourquoi se feraient-ils du souci ? Après tout, les hommes, les femmes, et oui, deux enfants, qui moururent dans le massacre sont des Untermenschen. NOUS sommes des Untermenschen.

Dans les semaines avant et après le massacre à Odessa la situation devint critique dans les oblats de Donetsk et de Lugansk. Tous deux déclarèrent leur indépendance vis à vis de l’Ukraine et mirent en place leurs gouvernements. L’Ouest cria au scandale comme ils ont coutume de faire avec leurs doubles standards et mirent toute la faute sur Mr Poutine y compris la sécheresse au Mexique et une épidémie d’acné juvénile en Australie.

Les deux oblats mirent sur pied des unités d’auto-défense alors que Kiev mobilisa l’armée et forma une forte unité de "garde nationale" à partir de combattants du Secteur Droit venant du Maidan et de l’Ukraine du centre et de l’ouest. Le 9 mai il y eu un massacre dans la ville de Mariupol dans l’Oblast du Donetsk, maintenant République des peuples du Donbas. Plus de 100 civils on armés et la Militsiya (police) furent fusillés, souvent juste en face de caméras. Oui, beaucoup de citoyens hurlaient des grandes obscénités à l’unité du Secteur Droit quand elle entra dans la ville. Les policiers furent égorgés dans leur quartier général pour être "déloyaux" au gouvernement de Kiev. Certains furent brulés vifs, menottés, au siège de la police quand il fut incendié par le Secteur Droit.

A ma connaissance, à ce jour pas un seul gouvernement n’a exprimé la moindre sympathie ou exprimé des condoléances pour les hommes et femmes assassinés à Mariupol. Après tout, les citoyens morts sont des Untermenschen. NOUS sommes des Untermenschen.

Dans les jours et semaines suivantes l’armée ukrainienne commença à bombarder des villages, des villes grandes et petites en commençant par Slavyansk dans le Donbas. Le premier "bombardement" fut un simple obus de mortier de 82mm. Sans aucune réaction ni de l’Ouest ni de la Russie, le jour suivant un bombardement intense se produisit. Dans les jours suivants les premiers bombardements le nombre de civils blessés, morts, mutilés augmenta puisque l’artillerie tirait dans des lieux manifestement civils, nous les appelons des "lieux de vie". Plus de 100 civils sont morts depuis deux semaines. Il y a un nombre semblable de blessés.

A ma connaissance, à ce jour pas un seul gouvernement n’a exprimé la moindre sympathie ou exprimé des condoléances pour les hommes et femmes et enfants du Donbas ou n’a un seul gouvernement de l’Ouest demandé à Kiev de cesser les bombardements. Après tout, les citoyens morts sont des Untermenschen. NOUS sommes des Untermenschen.

Hier, 3 juin 2014, peu après midi il y eut une attaque contre le bâtiment de l’Administration de la ville de Lugansk au centre de Lugansk par un seul avion d’attaque au sol de l’Air Force ukrainienne, un Sukhoi 25. Il tira une série de missiles sur la façade du bâtiment. Oui, le bâtiment est le siège de la République du Donabas mais 95% des bureaux et employés dans ce bâtiment sont des employés municipaux, des civils travaillant pour les citoyens de Lugansk et la plupart d’entre eux ont travaillé là depuis des années. L’Ukraine le savait bien et attaqua. L’impact des roquettes est bien documenté dans de nombreuses vidéos visibles sur l’internet comme en sont les conséquences quand la zone a été nettoyée et que le feu brulant dans un bureau du quatrième étage a été éteint.

Le deux premières vidéos jointes montrent le lieu juste après l’attaque. Elles sont explicites à l’extrême et pas pour ceux qui ont un estomac sensible. La dame au chemisier rouge dans son dernier souffle demande "Excusez moi, s’il vous plait, donnez moi un téléphone" Ces mots sont une traduction exacte, elle dit vraiment "Excusez moi, s’il vous plait" avant de demander un téléphone. Le jeune homme sur lequel débuta le CPR mourut. Le vieil homme couché, son visage tourné vers la rue est mort. L’homme vu de face avec sa tête sur un pneu mourut. Des 4 dames au pied des escaliers, trois moururent instantanément et la quatrième, la dame avec la blouse rouge, mourut quelques moments après sa demande. Pendant qu’il filme la vidéo du carnage l’homme crie "souki". Souka, singulier, souki pluriel, est le mot russe pour une chienne. Comme en anglais, en russe aussi il a un second sens comme putain. Ici ce sont des mots de combat.

Les médias occidentaux mentionnèrent à peine ce carnage insensé. Dans leurs très rares "articles" qui décrivent hier ce carnage, ils dirent que "les terroristes et les rebelles de l’armée du Donbas tirèrent un Manpad qui frappa accidentellement le bâtiment". Ceci en dépit d’une douzaine de vidéos montrant les missiles explosant dans le parc devant le bâtiment et filant à la base et sur la façade du bâtiment ainsi que la mort et la destruction dans le parc et devant le bâtiment. Même la tant vantée BBC raconta l’histoire du Manpad.

La troisième vidéo est celle du bombardement de Slavyansk par l’artillerie à l’aube et peu après aujourd’hui, 3 juin 2014. Je ne connais pas le bilan des victimes civiles ce matin à Slavyansk mais je sais bien qu’un immeuble de 9 étages fut touché en plein sur le toit et brulait à 6 h. temps local, de même que d’autres structures à Slavyansk.

https://www.youtube.com/watch ?v=SDPlr4lv884 carnage à Lugansk admin bldg. 2 Juin

https://www.youtube.com/watch ?v=Ssqvx6UOvd4 mort dans le par devant le bat. admin . 2 Jiun

https://www.youtube.com/watch ?v=7XOdazB-R1M Bombardement à Slavyansk 03 Juin

À ce jour pas un seul gouvernement occidental ni aucun de leurs officiels que je sache n’a exprimé la moindre sympathie ou condoléances pour ces civils morts ni aucun d’entre eux n’a demandé à Kiev de cesser ces attaques de terreur. Après tout, les citoyens morts sont des Untermenschen. NOUS sommes des Untermenschen.

Je vous demande d’urgence à tous, chacun d’entre vous, d’inonder vos ambassades, vos ambassadeurs, vos politiciens, vos présidents, vos premiers ministres, chaque fonctionnaire gouvernemental que vous pouvez trouver avec ces vidéos. Peut-être leur armée de laquais ne sera pas capable de les empêcher toutes d’arriver jusqu’à eux. Utilisez le courriel, utilisez facebook, utilisez twitter, utilisez ce que vous pouvez. Montrez leur CE QU’ILS ONT FAIT. Ce n’est pas qu’ils s’en préoccupent. Après tout, nous sommes des Untermenschen.

Mais il y a une chose qu’ils doivent comprendre. Nous, les Untermenschen, nous les combattrons. L’Ukraine est morte à Odessa le 2 mai 2014. Toute chance de négociation avec le Donbas est morte le 9 mai à Mariupol. Après Lugansk hier, ce sera un combat à mort. Nous gagnerons. Nous Untermenschen nous vous ferons subir la défaite. Nous n’avons pas le choix. Nous vous combattrons jusqu’à notre dernier souffle et mourrons en combattant plutôt que de nous agenouiller en soumission devant le moindre d’entre vous.

Pour vous politiciens derrière le coup d’état de Kiev et la guerre contre les citoyens de l’Ukraine vous me dégoutez. Je n’ai que ceci à dire à Merkel, Torchinov, Poroshenko, Hollande, Cameron, Swift Boat John, Nuland et Obama, quel que soit le "président" de Pologne, chacun d’entre vous, vos laquais et parasites, les politiciens de l’ouest, vous TOUS.

Damnés soient vos yeux, damnée soit votre âme, allez en enfer d’où vous venez. Vous êtes au delà du mépris.

Commentaires nombreux.

En voici un seul :

Bonjour,

Mon cœur a mal pour vous "Juan" et les vôtres.

Le peuple avec lequel j’ai vécu et que j’ai aimé a souffert des mêmes atrocités et bien pire, 1000 fois pire. Le seul dirigeant mondial qui ait protesté contre le carnage par des cannibales d’un peuple de Syrie, largement séculier, se modernisant rapidement, paisible et aimant la paix a été Poutine. Il aura pour toujours mon admiration et mes prières pour sa protection parce qu’il s’est dressé contre cette injustice.

Peut-être le silence et la permission de celui ci et d’autres massacres par tant d’Européens est juste en train de revenir les hanter. Comme chaque européen le croit, vous récoltez ce que vous avez semé.

Nous devons regarder en arrière le Rwanda pour voir le modèle mis pour la première fois en action. Quand des agents qualifiés des services de renseignement ont dirigé un "mouvement" financé de l’extérieur. Où les distinctions tribales, raciales ou religieuses ont été exacerbées et ensuite rendues responsables du conflit. Où les media sont totalement partiaux. Où ceux qui sont massacrés sont rendus responsables des atrocités commises sur eux. Où les Nations Unies bloquent et enterrent la vérité. Où les corps ne sont jamais comptés, les photos jamais montrées sauf pour diaboliser les dirigeants de ceux souffrant d’horreurs et d’abus indicibles. Où les dirigeants vaincus sont soumis à des procès style kangourou devant la cour pénale internationale.

Ce n’est que parce qu’elle a combattu que la Syrie a pu échapper à un sort pire que la mort - pas uniquement ses dirigeants, mais aussi chaque Syrien. Vous ne me croyez pas ? Regardez simplement à la tragédie qui s’amplifie en Libye.

(Pour la vérité sur le Rwanda, regardez le commentaire de Christophe Black, un avocat canadien qui défendait les dirigeants rwandais Hutu devant la CPI biaisée. http://www.corbettreport.com/interview-891-christopher-black-destroys-the-myth-of-the-rwandan-genocide/ )

Le Rwanda devint le modèle pour la Yougoslavie, l’Irak, la Libye, la Syrie et maintenant l’Ukraine. Peut-être peut-on remonter avant le Rwanda mais ce fut le moment de ma prise de conscience.

Puissions-nous tous pleurer avec ceux qui pleurent. Puissions-nous apprendre à parler contre l’injustice quelle que soit la taille du massacre. Puissions chacun de nous savoir dans nos cœurs que chaque personne assassinée et abusée n’est pas différente de nos propres fille ou fils.

Les Arabes le disent bien - salam aleykum (la paix soit avec toi)

4 juin 2014

Source :
The Vineyard of the Saker
3 juin 2014

Traduction C R - Comité Valmy


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette