COMITE VALMY

Accueil du site > > L’Organisation de coopération de Shanghai accueillera de nouveaux membres par (...)

L’Organisation de coopération de Shanghai accueillera de nouveaux membres
par Natalia Kacho

dimanche 3 août 2014, par Comité Valmy


L’Organisation de coopération de Shanghai accueillera de nouveaux membres

Par La Voix de la Russie | Les projets de documents sur la modalité de l’admission des nouveaux membres à l’Organisation de Coopération de Shanghai ont été approuvés.

C’est l’un des principaux bilans de la réunion des chefs des ministères des Affaires étrangères de la Russie, de la Chine, du Tadjikistan, du Kazakhstan, de l’Ouzbékistan et de la Kirghizie. Elle a eu lieu le 31 juillet dernier à Douchanbé. L’adoption définitive de ces documents au prochain sommet de l’OCS donnera le feu vert à l’arrivée dans le groupe, actuellement composé de six membres, de quatre pays-observateurs – l’Inde, le Pakistan, l’Iran et la Mongolie.

Les documents seront examinés au sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OSC) qui les validera. Ce sommet aura lieu en septembre à Douchanbé. Et cette année, le Tadjikistan assure la présidence de l’organisation.

Les quatre pays frappent depuis déjà quelques années aux portes de l’OCS. Pendant tout ce temps, ils participent aux projets économiques et culturels de l’organisation en tant qu’observateurs. Le désir de l’Inde, du Pakistan, de l’Iran et de la Mongolie reflète l’accroissement du prestige et de l’influence de l’OCS dans les pays asiatiques, trouve l’expert de l’École supérieure de l’économie Alexeï Maslov.

« L’OCS commence à jouer maintenant un rôle d’un contrepoids face à l’activité de l’OTAN en Asie. C’est pourquoi, les pays veulent participer à l’OCS pour avoir une garantie et la défense de leurs intérêts. Maintenant, l’OCS est plus appréciée notamment parce que la politique américaine en Asie était trop dure pour ces pays, il y avait trop de pression sur leurs intérêts. Et, au fond, cette politique contredisait les intérêts asiatiques. De ce point de vue, la volonté de l’Inde, de l’Iran, du Pakistan et de la Mongolie de rejoindre l’OCS est bien naturelle. Il y a encore un point qu’il faut prendre en compte. La croissance du rôle de la Chine dans le monde fait que plusieurs pays craignent de coopérer directement avec celle-ci sans avoir des garanties. Et l’OCS garantit que la Chine respectera les intérêts de ces pays dans le cadre des normes existantes de l’OCS. »

À Douchanbé, les ministres ont également approuvé le projet de la stratégie du développement de l’organisation jusqu’à 2025. Ce projet était proposé par la Russie. L’objectif fixé est de minimiser l’influence des processus négatifs mondiaux et régionaux dans l’espace de l’OCS et augmenter son rôle et sa signification dans résolution des problèmes globaux.

Natalia Kacho


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette