COMITE VALMY

Accueil du site > COMITE VALMY ANALYSES ET PROPOSITIONS - > Barbarie : les géniteurs par Ahmed Halfaoui

Barbarie : les géniteurs
par Ahmed Halfaoui

mercredi 1er octobre 2014, par Comité Valmy



Barbarie : les géniteurs

Les mises en scène macabres des décapitations d’otages procèdent, de toute évidence, d’une connaissance affinée des publics auxquels elles s’adressent. Les auteurs savent l’horreur qu’ils peuvent susciter, la seule raison qui les poussent à en faire usage. Même s’ils semblent ne pas avoir conscience de l’universalité du sentiment d’horreur, qu’ils considèrent que les populations dites musulmanes sont acquises à la chose ou qu’ils n’en tiennent pas du tout compte, leur but étant de régner par la terreur. En miroir, l’horreur industrialisée ne connaît pas une telle prise en charge et un tel traitement. Le massacre à ciel ouvert à Ghaza, s’il avait connu un exposé imagé pareil n’aurait pas déparé devant celui des vidéos des djihadistes.

Mais le crime n’a pas pour destination les opinions européennes et le " devoir d’informer " ne comporte pas la mort en masse des Palestiniens.
Sinon nous aurions eu droit aux détails et à des séquences pour chacun des 2.140 morts et des plus de 10.000 blessés Ghazaouis, du largage de la bombe aux effets de son explosion sur les corps des victimes. Les caméras des chaînes arabes auront pu relayer le carnage, elles ne sont pas regardées là où il faut. Les réseaux sociaux ont pu faire de même, il en a résulté une mobilisation en Occident qui aurait été démultipliée si la machine médiatique, en charge de la promotion de " l’ennemi " ou de la " menace " au profit des stratèges de l’OTAN, s’y était attelée.

Ceux qui ont assisté à l’opération sioniste, qui ont dans les yeux le spectacle, témoignent dans leurs réactions de ce qui aurait été de celles des bonnes âmes tenues à l’écart du drame. Les enfants Palestiniens d’abord. Ils sont plus de 92 % à développer des troubles de stress post-traumatiques (TSPT). Nous le savons grâce à l’organisation " Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient ", même si le contraire aurait été étonnant.
Une information qui n’intéressent ni les ONG droitsdelhommistes, ni la presse mondialisée, ni le président des Etats-Unis et ses supplétifs, si prompts à se " porter au secours " des peuples, en Irak, en Syrie, en Ukraine ou ailleurs, au nom de la donne humanitaire. Et il n’y a pas que les enfants.

La chaîne publique de l’entité sioniste, Aroutz 2, rapporte que des dizaines de soldats subissent des TPST, et leur commandement a distribué des questionnaires aux éléments qui ont participé à des combats, en demandant à ceux qui se sentent dépressif de s’adresser aux psychologues de l’armée. Ce type de TPST comprend autant les chocs dus à la vision des enfants déchiquetés que ceux dus aux " blessures psychologiques " ou au stress que peut vivre un soldat ayant eu peur pour sa vie. Le tout dépendant du degré d’imprégnation par l’idéologie de la Barbarie.

La Barbarie dont nous pouvons apprécier les éléments de langage et l’argumentaire, chez Christian Estrosi, député-maire UMP de Nice, invité le 24 septembre dernier, à l’émission matinale de LCI/Radio classique. " …Lorsque Israël frappe à Gaza des terroristes, Israël protège bien sûr ses civils et ses territoires, et Israël protège la France. Et lorsque nous allons en Irak, nous protégeons aussi Israël, et nous protégeons les autres grandes démocraties du monde", c’est ce qu’il a dit, sans sourciller, sans un mot, au moins pour les 373 enfants tués, qu’il peut difficilement faire passer pour des " terroristes ". Lui qui parle, à juste titre, de " barbarie sourde et aveugle " à propos du meurtre du malheureux Hervé Gourdel.

Ahmed Halfaoui

Mercredi 1er Octobre 2014


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>