COMITE VALMY

Accueil du site > - ANALYSES et DOCUMENTS GAULLISTES, patriotes et républicains > DEVOIR ÉLECTORAL OU DÉSOBÉISSANCE CIVIQUE ? Que ferons-nous lors des (...)

DEVOIR ÉLECTORAL OU DÉSOBÉISSANCE CIVIQUE ? Que ferons-nous lors des élections régionales ? - Geneviève Blache

jeudi 4 mars 2010, par Comité Valmy


NON A L’EUROPE DES LÄNDER : SAUVONS LA COMMUNE, LE DEPARTEMENT, L’ETAT-NATION !

Ce n’est pas l’expression du « je-m’en-foutisme » le fait que les citoyens ne se rendent plus dans l’isoloir, c’est une expression de contestation, de résistance ou de désarroi ! Le refus du vote, est très, très souvent, un « vote ».

Le peuple a très bien intégré le fait que, les promesses, les déclinaisons de programmes ne sont jamais appliquées, alors sa contestation, il ne peut plus l’exprimer que dans le refus de cette mascarade. Il a également bien compris que les partis n’étaient plus des lieux de débats d’où devait émerger les idées, les solutions aux problèmes de la nation, donc, aux siens. Il est méprisé plus qu’il ne lui est supportable, il constate aujourd’hui que les partis ne sont plus que des terrains où joutes, bons mots, attirant l’attention des médias sur celui qui les profère, bénéficie ainsi d’une publicité gratuite.

La politique, c’est devenu la « star-académie ». Ainsi, les idées ne sont plus préconisées aux politiques que par les « communicants » qui se préoccupent plus de la couleur des chemises ou cravates, quand ils en portent encore, ou des apparences de ces dames dont les commentaires sur la silhouette ou la vêture revêtent une importance démesurée, le tout, souvent agrémentées de « bons mots machos » ! En fait, le peuple a constaté que les partis ne servaient plus aux débats d’idée, au choix de société, mais avaient pris lieu et place d’agence pour l’emploi d’élus parfaitement vassalisés où de candidats aux ordres. Ce que ces messieurs de la représentation nationale appellent la discipline parlementaire, qui leur tient lieu, en fait, de conscience et même de courage.

Par là, le peuple souverain, est nu, ce n’est plus le roi, puisqu’il l’a remplacé. La plus belle de ses conquêtes : sa souveraineté, il l’a perdue. Nous nous rendons bien compte que le système n’organise plus d’élections que pour jouer à un simulacre de démocratie, quand il n’y a pas viol, comme ce le fut lors du coup d’État du Congrès de Versailles (2008).

Qu’importe que les régions, qui n’ont été crées que pour devenir des euro-régions, qui dépendront directement du parti de l’étranger, c’est-à-dire, de l’état supranational européen, soient tenues par la droite ou la gauche : c’est bonnet blanc, et blanc bonnet, leur pouvoir n’existe pas, il ne font que répercuter les directives de l’empire euro-germano-atlantiste ! Et cela dans tous les choix, de société, de politique étrangère et de défense, de politique économique et antisociale, de culture, dépouillant par la dérégulation, (la fameuse concurrence non faussée), l’État des outils stratégiques de survie, (défense, énergie, agriculture, transports et télécommunications, surveillance des frontières, etc.).

Notre politique, par le fait de la déconstruction européenne, est une parfaite arme de destruction massive. Alors, le peuple, entrainé par les élites résistantes, - il y en a -, devra les jours d’élections, alors qu’il ne va pas à la pêche, comme on se plait à le faire croire, (moi ce jour-là, je porte le deuil de mon droit de vote), faire une manifestation d’enterrement de la démocratie et de la République défunte… démontrant par-là que nous sommes conscients de cette farce que nous dénonçons et contestons.

Lorsque l’on me dit en France, vous êtes libres, je réponds c’est faux ! Libre de quoi, d’émettre des quolibets envers les politiques, et alors ? Où voyez-vous les médias développer nos opinions ? La loi sur le financement des partis est faite pour interdire la vie de partis autre que ceux qui ont voté cette loi ! Or, sans argent, point d’action militante permettant de diffuser nos opinions.

Lorsque nous avons l’opportunité de nous adresser à nos concitoyens, nous constatons combien nos idées sont bien reçues, et l’espoir que nous suscitons, lorsque nous disons que nous pouvons nous libérer de la tutelle européenne, et que tôt ou tard, cela arrivera, et pas uniquement pour la France, mais que le plus tôt serait le mieux, car nous perdons du temps, notre capacité de production et notre richesse, notre savoir-faire… C’est faux de dire que les autres pays dans le monde doivent être « notre usine » et nous « la matière grise » ! L’un va avec l’autre, et de plus, comme nous le disons plus haut, c’est stratégiquement dangereux ! Ensuite, arrêtons d’imaginer que nous sommes les seuls capables d’être intelligents.

Alors reconstruisons la France, un front patriotique d’union populaire commence d’exister, développons le ; plutôt que de céder à l’abandon, -ou aux partis extrémistes, ce qui est tout aussi inutile-.

Les élus qui, comme le firent leurs ancêtres obéissant au parti de l’étranger, destructeur de la République, ne sont pas dignes de notre vote, oublions-les. Soyons les Soldats de l’An II ! Valmy est notre emblème, l’exemple du « Compromis historique » réalisé lors du Conseil Nationale de la Résistance, qui a commencé d’être appliqué au sortir de la Guerre, doit être notre canevas.

Enfin quand même, redressons-nous ! On voudrait nous faire croire que nous sommes dans un pire état que l’était la France à la Libération. C’est une absurdité. Ce défaitisme, nous ne devons pas l’accepter, c’est l’esprit de la Collaboration ! Le peuple a reconstruit la France, le Peuple, personne d’autre, avec son courage, grâce à son travail et ses sacrifices. Aujourd’hui, il est de son devoir de recommencer, le devoir ce n’est pas « le vote fantoche » c’est la Résistance à l’empire germano-atlantiste, dit « européen »…

La déconstruction européenne, c’est le nœud gordien, il ne peut être défait, il faut le trancher !

Grâce à l’article 49A du traité de Lisbonne, quittons l’Union européenne et en avant pour la Victoire du Peuple.

Geneviève Blache – février 2010

16 Messages de forum

  • Même si un certain nombre de choses avancées ici comme la défense de la nation sont honorables, il est particulièrement agaçant de lire des phrases du type "Le peuple a très bien intégré..." Qu’en sais-tu ? Qu’est-ce qui te permet de parler au nom du peuple ? Attention, ce genre d’attitude a mené à des drames. Malheureusement, je crains que ce ne sois pas le cas, vivant au pied des cités sur le port de Genevilliers, ce n’est pas ce sentiment là qui me semble primer, très loin de là. Il ne faut pas se bercer d’illusions. De plus, appeler à l’abstention dans le contexte actuel c’est voter UMP, quoiqu’on en ait. Le seul vote qui vaille au premier tour est celui qui est susceptible d’aider à créer ou accompagner un mouvement populaire, c’est le vote unitaire FRONT de GAUCHE, quelles qu’en soient les évidentes faiblesses.
    • Vous êtes de mauvaise humeur parce que je rapporte ce que j’entends toute la journée et qui motive la désertion des isoloirs, et pour ce faire, nul n’est besoin d’appeler à l’abstention car on ne peut que la constater, malheureusement ; alors je répète et persiste :

      "Le peuple a très bien intégré le fait que, les promesses, les déclinaisons de programmes ne sont jamais appliquées, alors sa contestation, il ne peut plus l’exprimer que dans le refus de cette mascarade. Il a également bien compris que les partis n’étaient plus des lieux de débats d’où devait émerger les idées, les solutions aux problèmes de la nation, donc, aux siens. Il est méprisé plus qu’il ne lui est supportable, il constate aujourd’hui que les partis ne sont plus que des terrains où joutes, bons mots, attirant l’attention des médias sur celui qui les profère, bénéficie ainsi d’une publicité gratuite."

      Oui, je persiste dans cette constation quand j’entends mes compatriotes s’exprimer... et je ne me limite pas à cette seule idée, je ne parle pas au nom du peuple mais je retransmets ce que j’entends dans la rue, les réunions, chez les commerçants, dans la toute la France où je vais et viens, Genevilliers n’est pas le centre du monde.

      Hier au soir j’étais dans une réunion électorale "pluraliste" et mes concitoyens disaient qu’ils en avaient assez de la mondialisation, des délocalisations, de l’Europe supranationale qui favorisait tout ce "laisser fairisme", productivisme, consumérisme... Que de l’Europe il s’en fichait, et qu’il fallait revenir à la "nation France" indépendante sans la quelle le peuple ne peut être souverain.

      Sortez de votre port, et vous constaterez que les mouvements altereuropéistes ou eurofédéralistes, de gauche comme de droite, sont et seront encore plus rejetés. JE NE PARLE PAS AU NOM DU PEUPLE, JE CONSTATER QU’IL A COMPRIS L’ARNAQUE !

      Geneviève Blache

    • C’est ça, le FRONT DE GAUCHE avec ses petits bras musclés va renverser l’UE alors qu’il rentre dans son jeu en appelant à voter aux prochaines élections !!

      Mais veut-il vraiment que nous sortions de cette UE ? En tous cas il n’en parle pas. En effet, dans ce cas, il n’aurait pas la parole comme les partis qui, comme vous, dénoncent les dangers de notre adhésion à l’UE.

      Pour moi , un parti qui se tait la-dessus, n’est pas crédible puisqu’il brade les intérêts du peuple.

    • Cet édito est pertinant, pour ce qui me concerne j’applique la formule depuis longtemps. Il n’y a plus de représentant du peuple mais une organisation de malfaisance. Pour les "régionales" j’ai voté non avec plus de 53 % des Français en 1969 au plan du Général de Gaulle de régionalisation. Le Général a respecté ce vote, il est parti. La bande à M. Mittérrand qui avait combattu de Gaulle pour nous conduire à Maastricht n’a pas respecter le vote du peuple, tous ces gens là ne méritent pas le respect. Pourquoi voter pour eux ? MR
  • Bien sûr Geneviève, la conclusion est évidente et même si nos concitoyens n’ont pas tous une vision claire de ce qui se trame avec la régionalisation, je veux dire la perte définitive de tous nos "acquis" sociaux(arrachés de haute lutte)et qui disparaîtront avec la disparition de notre nation,ils commencent à le réaliser. La preuve en est avec le tôt d’abstention à ces élections régionales, tôt qu’on ne retrouve pas par ailleurs .

    Et pourquoi n’organiserions-nous pas cette manifestation dont tu parles, pour enterrer notre défunte démocratie sacrifiée sur l’autel de la régionalisation ?

  • Oui bien sûr G.B ne peut pas parler au nom du peuple français, mais tout ce qu’elle dit m’apparait juste : quant au front de gauche, il suffisait d’assister au "mitinge" fondateur pour perdre toute illusion. J’y étais ! La région doit disparaitre sauf pour le folklore et surtout pas pour le politique. Louis 14 a eu assez de mal à débarrasser la France des féodaux ; voyez comme les présidents de conseils régionaux aiment à se faire appeler Présidents ( avec un grand P) de Région (avec un grand R). A quand le tapis rouge et l’hymne régional comme pour la finale de la coupe de France de fouteballe ? Régions, Europe de Bruxelles , même combat. Pour ce scrutin, rendez vous - citoyen au bord de la rivière avec une canne à pêche. La seule façon efficace d’être entendu.
  • Je vous accorde volontiers l’essentiel : nous ne sommes pas en démocratie. Mais je crois qu’il nous n’y avons jamais vraiment été ; la démocratie comme la liberté sont des quêtes, non des acquis. Et est-ce la disparition de "notre nation" qui entraîne la perte des acquis sociaux ? Ou le rouleau compresseur de l’idéologie néolibérale ? qui elle-même prend racine dans le productivisme, ainsi que la surconsommation et l’individualisme qui en sont les corollaires. Il me semblait que quelqu’un (deux personnes) avaient écrit : Prolétaires de tous pays, unissez-vous ? Nos ennemis sont-ils le peuple allemand ou états-unien (même s’il est en majeure partie complètement endoctriné ) ou les oligarques, quelle que soit leur nationalité ? Et ne les servons-nous pas en étant devenus, y compris une bonne part des moins favorisés, dd "petits-bourgeois gentilhommes" ?
    • J’adhère à vos dires, je serai également en deuil de la démocratie et de la nation française belle par ses acquis sociaux le jour des élections ! Pourquoi ne pas organiser une manifestations dans toutes les grandes villes de France à ce moment là ? puisqu’apparement nous sommes trés nombreux à être du même ! Et pourquoi ne créons-nous pas un "parti" ou structure pour nous regrouper et véhiculer nos idées... sans passer par les "partis traditionnels" tous formatés par un professionnalisme politicien ? A quand un représentant du peuple citoyen, non professionnel !
    • J’adhère à vos dires, je serai également en deuil de la démocratie et de la nation française, belle par ses acquis sociaux, le jour des élections ! Pourquoi ne pas organiser une manifestation dans toutes les grandes villes de France à ce moment là ? puisqu’apparement nous sommes trés nombreux à être du même avis ! Et pourquoi ne créons-nous pas un "parti" ou structure pour nous regrouper et véhiculer nos idées... sans passer par les "partis traditionnels" tous formatés par un professionnalisme politicien ? A quand des représentants du peuple citoyen, non professionnels !
  • Oui, très bien ! Je suis élu municipal d’une petite commune de l’Yonne. À ce titre, je devrai tenir le bureau de vote pendant trois heures, dimanche 14 mars. J’hésitais à voter blanc, nul ou à ne pas voter du tout. En vous lisant, je crois que je vais faire le choix de la non-participation. Oui, bien sûr, le cirque régional a pour but de populariser la Région, dans la perspective de l’eurofédéralisme. Venant de la droite, j’ai beaucoup évolué, et je souscris à la perspective du rassemblement des patriotes sur le modèle du CNR. L’Empire qui nous menace et menace la paix du monde mérite que les patriotes s’unissent pour le combattre en restaurant la souveraineté nationale sur laquelle peut se construire la coopération inter-nationale. Agissons dans ce sens et travaillons-y dans la perspective de candidatures communes - même avec des soutiens non explicites mais implicites... - des anti-fédéralistes aux élections présidentielles et législatives de 2012. Concentrons-nous sur l’essentiel par-delà nos différences, contradictions secondaires et non principales. Restons mobilisés et réactifs ! JK
  • quittons l’ UE.. OUI bien sûr.. mais en attendant ne nous abstenons pas...C’est tout ce que demande l UMPS ! Si on habite l IDF, le Haute_normandie, la Lorraine et malgrè les critiques que l on peut faire à ce parti..

    PAS D’ABSTENTION....

    VOTONS Debout-La-Republique ..

    Ce serait une bonne claque aux partis ouiistes !

    • Vous dites : PAS D’ABSTENTION.... VOTONS Debout-La-Republique .. Ce serait une bonne claque aux partis ouiistes !" Etre altereuropéiste, ou espérer vainement une autre Europe, qui ne se fera jamais, faire croire que 26 pays adhéreront au progressisme et dirigisme de la République française, alors que le traité de Lisbonne renforce encore le libéralisme européen : ça revient à tromper le peuple, car aucun dirigeant, même celui doué d’une intelligence plus que moyenne, ne peut y croire ! C’est comme défendre l’euro et en même temps l’Europe sociale ! Ca relève d’une lourde incompétence ou d’une escroquerie morale... Alors lorsque la barque est échouée, on ne peut que trouver indifférent que celui qui a fait naufrage soit UMPS, Modem, Ecolo, FDG, FN, NPA, etc. Ils sont tous pour continuer à accepter l’Europe fédérale, ou la critiquer, en ne faisant rien, car il n’y a rien à faire pour changer le cap d’une UE vérouillée par des traités contraires aux promesses faites au peuple. L’UE n’est pas amendable, on l’accepte ou on la quitte. Je ne voterai que pour des hommes politiques qui s’engeront formellement à quitter cet empire totalitaire. Geneviève Blache
    • N’avez-vous donc pas encore compris que voter aux régionales c’est adhérer à l’Europe des régions ? Ils seront bien contents de penser sinon de dire : "Vous voyez bien qu’ils souscrivent à cette Europe qu’ils ont rejetée par le passé puisqu’ils votent !(comme les irlandais mais en sous-entendu). Je ne leur ferai pas cette joie ; j’ai dit NON une fois pour toutes et je suis adulte et consciente encore !!!
      • Le bulletin de vote est une arme ...un pétard mouillé ?! Le choix était merveilleux : N.S ou S.Royal (R= sang bleu ?) ou bien avant :Chirac + la gauche ou le FN ! et en 2012 N.S ou DSK ? le vote aurait une incidence quelconque ! lorsque le bipolarisme calculé élimine toute option qui pourrait nuire au PLAN ? DSK est au FMI donc que c’est le monsieur qui sait calculer , donc que c’est le monsieur qui en pleine crise serait le bon président, que c’est le monsieur qu’il nous faut . Il en fut un qui savait et qui sait calculer et pourtant même avec le sang du sida sur les mains : les électeurs imbéciles et méprisables en voulaient encore , comme quoi les leçons de l’histoire ne servent à rien ! NOTRE FUTUR EST DANS LE DOS : une nation abrutie de foot et de Starcaque au cerveau lessivé par l’escrologisme ( la nouvelle religion). ’’Douce France’’triste village de mon enfance (de mon futur) ? Le Français naïf à qui l’on montre les camps de la mort Germains mais pas ceux du Goulag ( cela doit gêner la race des grands donneurs de leçons qui sont dans le même temps les grands architectes du Nouvel Ordre Mondial).
  • Tu votes ou tu votes pas ! Si tu votes, tant mieux, si tu votes pas, tant pis ! Eh bien oui, sans rire maintenant, je ne sais pas pour qui voter, n’ayant pas de liste Debout La République dans mon Jura. Cependant, je vais y aller quand même, même si je sais que ça ne changera pas grand chose, parce que si je tourne le dos, même une seule fois, les tordus qui nous mentent seront confortés dans leur comportement de vendus. Même s’ils ne valent pas grand chose chez nous, je vais me faire violence pour essayer de trouver le moins pire. Le vote blanc ou l’abstension ne servent à rien, alors, on y va quand même, nom de nom !!!
    • VICTOIRE DU VOTE NUL A PONT SAINT ESPRIT DANS LE GARD (Pour plus d’informations sur ce qui ce passe dans notre petite ville : http://pont-nouvelle-generation.blog http://pontencolere.blog.fr)MERCI DE NOUS AIDER A FAIRE CONNAITRE NOTRE HISTOIR DANS TOUTE LA FRANCE La vrai surprise du résultat du 1er tour des élections régionales à Pont-Saint-Esprit est le score du vote nul : 839 voix soit 24,7 % des suffrages exprimés ! Il arrive largement en tête des suffrages exprimés, la première liste suivante n’arrivant seulement qu’à 578 voix.

      Ce résultat est historique et nous sommes probablement la seule commune en France où le vote nul arrive largement en tête des suffrages exprimés.

      En effet, malgré un taux de participation faible (43, 7 %), les Spiripontains en colère se sont déplacés pour voter nul. Ils ont suivi massivement le mot d’ordre de "Génération Oxygène" et de tous les blogueurs.

      Le succès du vote nul est d’abord un sacré avertissement pour Mr Baumet et son équipe qui espéraient une démobilisation des Spiripontains. Grâce à vous, nous venons de montrer notre détermination et notre volonté de nous battre jusqu’à obtenir l’organisation de nouvelles élections.

      Ce record historique du vote nul va aussi interpeller les responsables politiques et l’Etat qui doivent enfin prendre en compte la situation dramatique des Spiripontains et nous aider à sortir Pont-Saint-Esprit de la ruine et du désespoir.

      Nous allons médiatiser bien sûr ce résultat en espérant qu’ils comprendront qu’il s’est passé quelque chose d’exceptionnel à Pont-Saint-Esprit.

      Pour information, les principaux résultats définitifs des élections à Pont-Saint-Esprit :

      NULS : 839 voix FRONT NATIONAL : 578 FRECHE : 496 COUDERC : 467 MANDOUX : 407 FRONT DE GAUCHE : 239 E. ECOLOGIE : 161


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>