COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Les étrangers, silence et dans le rang ! par Karine Bechet-Golovko

Les étrangers, silence et dans le rang !
par Karine Bechet-Golovko

vendredi 3 avril 2015, par Comité Valmy


Les étrangers, silence et dans le rang !

La folie législative s’empare de la Douma où certains députés semblent confondre patriotisme et populisme. Bref : les étrangers ne devront pas être trop critiques envers la Russie s’ils veulent pouvoir y travailler. Compris ? Tous à vos gommes.

Entre mauvais goût et incompétence, mon cœur balance. Un député de Rodina (Patrie) propose d’élargir les fondements de refus d’entrée sur le territoire de la Fédération de Russie. Jusqu’à présent, ils étaient formels, comme partout : violation de la législation sur l’entrée, la sortie et la résidence des étrangers essentiellement.

S’arrêter à cela ne semble pas suffisant pour ce député un peu trop zélé. Et pour preuve, les milieux médiatiques sont sous le choc : la chaîne privée NTV vient d’embaucher un journaliste ukrainien qui se prononçait, il y a encore très peu, assez vertement contre la Russie et soutenait le nouveau régime ukrainien.

Donc, pour protéger l’espace médiatique et la tranquillité d’esprit du bon peuple, il faut pouvoir bloquer à la frontière les gens qui critiquent faussement, sans fondement, mentent etc à l’égard de la Russie. Je me demande comment la vérification sera faite. Qui aura-t-on ou non le droit de critiquer ? et comment ? dans quelle langue ? Car il s’agit bien de mettre pour cela en place un monitoring de l’expression de certaines personnes (toutes me semble impossible) pour voir ce qu’elles racontent notamment sur les réseaux sociaux.

Bref. NTV est une compagnie privée. Elle a le droit si elle le veut d’embaucher quelqu’un qui déteste la Russie. Commercialement, ça se discute, surtout quand une large majorité de la population verse plutôt dans le patriotisme. Mais c’est son choix. Elle a le droit de salir sa réputation, c’est son choix. Elle a le droit de vouloir avoir des pertes. C’est stupide, mais c’est son choix. Et c’est une compagnie privée, qui n’enfreint aucune loi en embauchant une personne qui n’a elle-même enfreint aucune loi.

Et tant que ce journaliste n’enfreint pas la législation russe, chacun a le choix de regarder une autre chaîne. Mais que viennent faire ici les députés avec un patriotisme bon marché, qui a du mal à couvrir incompétence et mauvais goût. Comme si la loi pouvait parer à toute dérive. La répression ne règle pas tous les règles et parfois il est même plus utile de s’occuper des causes.

En parlant de patriotisme, pourquoi ne pas s’occuper d’un petit monitoring des députés eux-mêmes et de leur famille. Ecole des enfants, page Facebook par exemple. A ce sujet, serait-il possible d’adopter une loi interdisant aux députés de tomber dans le kitsch, car certains abusent quand même... Bref, si l’on parle de patriotisme, il vaut mieux commencer par soi même et ne pas se cacher derrière un texte gonflé de populisme qui risque de coûter politiquement beaucoup plus cher que ce qu’il ne rapporte.

Aller, silence ! Ca suffit pour aujourd’hui.

Karine Bechet-Golovko
jeudi 2 avril 2015

Russie politics


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>