COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > L’attaque sur Tiraspol commencera à Kotovsk histoireetsociete

L’attaque sur Tiraspol commencera à Kotovsk
histoireetsociete

samedi 6 juin 2015, par Comité Valmy


L’attaque sur Tiraspol commencera à Kotovsk

« Svobodnaïa Pressa » a appris les détails de la provocation qui est préparée par les services spéciaux de l’Ukraine pour déclencher la guerre avec la Transnistrie

Dans la région d’Odessa se prépare une provocation à grande échelle qui doit servir de prétexte à l’invasion par l’armée ukrainienne de la République moldave de Transnistrie (TMR). Le SBU a commencé à recruter des jeunes marginalisés pour mettre en scène la « capture » de la ville de Kotovsk, à 20 km de la frontière avec l’Etat non reconnu. Selon le scenario des services de sécurité ukrainiens, les jeunes embauchés pour de l’argent doivent se faire passer pour des « terroristes » de Transnistrie ou des citoyens d’Odessa qui sont mécontents de la nomination du gouverneur de la région, Mikhaïl Saakachvili. L’important dans cette opération spéciale est de créer une image plausible pour les médias du monde entier sur l’attentat à la souveraineté de l’Ukraine par les militants pro-russes. La campagne de propagande à grande échelle doit justifier aux yeux de l’opinion publique occidentale l’entrée des troupes ukrainiennes en TMR.

– Le SBU veut simuler une « révolte populaire », surtout depuis la nomination de Saakachvili qui suscite le mécontentement général – a expliqué le président de la commission de suivi de Novorossia Vladimir Rogov. – Les services spéciaux ont offert aux jeunes de cinq à six mille hryvnia par jour pour qu’ils se tiennent sur des barricades à Kotovsk, une ville avec une population de 50 mille personnes. Le SBU promet des garanties de sécurité complètes pour les participants. La seule condition pour ne pas être inquiétés par les autorités est de ne pas ôter les cagoules et de tirer avec les armes distribuées seulement en l’air. Les services de renseignement de l’Ukraine ont choisi de recruter principalement des sportifs au chômage. Il est clair que pour eux cinq mille hryvnia par jour est une somme énorme. Bien que presque personne ne verra la couleur de l’argent. Dans le cas du scénario les jeunes seront probablement éliminés. Et il est possible que l’on trouvera sur eux des documents des Forces aéroportées russes, ou du GRU. Peut-être que les provocateurs de Kotovsk proclameront l’établissement de la République populaire d’Odessa, ce qui donnera le signal d’une répression à grande échelle. Mais la principale chose sera l’occasion d’attaquer la Transnistrie et d’entraîner la Russie dans un conflit militaire.

Indirectement, ce scénario est confirmé par le fait que le 4 Juin, la Rada suprême de l’Ukraine a adopté une loi sur le taux d’admission des militaires étrangers dans le pays. Il est confirmé aussi par le fait que de Melitopol et Nikolayev les troupes sont transférées dès maintenant vers la région d’Odessa, directement sur la frontière avec la Transnistrie. Il est à noter que depuis le début de cette année a été observé un travail intense dans le port Ilyichevsk pour le mettre en état de recevoir des cargaisons. Tout au long de mai, le port a reçu un grand nombre de containers qui ne sont pas inspectés par les douanes …

Sources
http://svpressa.ru/war21/article/124212/

histoireetsociete

5 juin 2015


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>