COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Mgr. Djomo demande aux jeunes Africains de ne pas émigrer en Occident et de (...)

Mgr. Djomo demande aux jeunes Africains de ne pas émigrer en Occident et de lutter pour améliorer le continent
par Claire Bréguet

jeudi 3 septembre 2015, par Comité Valmy


Mgr. Djomo
demande aux jeunes Africains de ne pas émigrer en Occident et de lutter pour améliorer le continent

«  Ne vous laissez pas berner par l’illusion de quitter le pays à la recherche d’un emploi qui n’existe pas en Europe ou en Amérique. »

Cet appel a été lancé par Mgr. Nicolas Djomo, évêque de Tshumbe et Président de la Conférence épiscopale de la République démocratique du Congo, à la jeunesse africaine pour qu’elle ne parte pas à la recherche de solution à leurs problèmes en dehors de leur pays, et qu’elle lutte pour construire une société meilleure. Mgr. Djomo a lancé son appel lors de l’ouverture de la réunion de la jeunesse catholique panafricaine qui se tient à Kinshasa du 21 au 25 Août. « Méfiez-vous de la tromperie des nouvelles formes de destruction de la culture de la vie, des valeurs morales et spirituelles », a déclaré Mgr. Djomo. « Utilisez vos talents et autres ressources à votre disposition pour renouveler et transformer notre continent et pour promouvoir la justice, la paix et la réconciliation durable en Afrique. » « Vous êtes le trésor de l’Afrique. L’Église compte sur vous, votre continent a besoin de vous », a fait remarquer l’évêque.

La réunion, organisée par le Symposium des Conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM / SECAM), voit la participation de 120 délégués venant du Gabon, du Zimbabwe, du Ghana, de l’Afrique du Sud, du Botswana, du Swaziland, d’Égypte , du Congo, du Kenya, de l’Ouganda et du Cameroun. Dans un message, lu au nom du Secrétaire Général du SCEAM, le père Joseph Komakoma, directeur des communications à la SECAM, a souligné que les objectifs de la réunion était la participation de la jeunesse africaine dans les célébrations de l’Année africaine de la Réconciliation (du 29 juillet 2015 au 29 juillet 2016) ; la création d’une organisation pan-africaine des mouvements d’Action catholique des jeunes et des enfants et éventuellement l’organisation d’une Journée mondiale de la jeunesse africaine. Rappelant que 70% de la population africaine est composée de jeunes, le père Komakoma a dit que « les jeunes sont la partie la plus importante de la population, et l’Église compte prioritairement sur eux pour l’évangélisation et la promotion de la paix, la justice, la réconciliation et le développement de notre continent. »

26 août 2015

http://la-nouvelle-gazette.fr


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>