COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > La stratégie de la peur Par Pepe Escobar

La stratégie de la peur
Par Pepe Escobar

mardi 17 novembre 2015, par Comité Valmy


La stratégie de la peur

Mon hypothèse sur les événements à Paris est confirmée.
Il s’agit juste d’un préambule avant le sommet du G20 sur la guerre, à Antalya.

En supposant que Daesh soit responsable : quel meilleur moyen de choisir la bataille que d’attirer l’ennemi sur votre terrain.

Ils ont attaqué la Russie via l’accident Metrojet [crash du vol 9268 dans le Sinaï].

Ils ont attaqué le Hezbollah – et indirectement, l’Iran – avec l’attentat de Beyrouth. Autrement dit, une attaque contre le 4 + 1 (la Russie, la Syrie, l’Iran, l’Irak, ainsi que le Hezbollah).

Et ils ont attaqué l’Otan dans le coeur de Paris (Hollande : « Acte de guerre » implique une attaque contre tous les membres de l’Otan, et aussi incroyable que cela puisse paraître, Turquie incluse).

Vous devez être pire qu’un matamore cinglé pour soutenir une guerre sur tous ces fronts.

Bien que Daesch soit blindé de pognon ; bénéfices provenant de la contrebande de pétrole et bénéfices provenant de généreux donateurs des monarchies du Golfe une telle guerre est au dessus de leurs moyens. Ils ont besoin des ressources d’un réseau de Service de renseignement professionnel derrière eux.

Par ailleurs, mon hypothèse de travail semble être confirmée officiellement : les services français se concentrent sur une seule cellule de terroristes, revenus de Syrie comme auteurs des attentats. (Et ce passeport syrien trouvé avec l’un des tueurs est très certainement un faux.)

Pourquoi diable ne les ont-ils pas repérés il y a des semaines ou des mois ? Ils l’on fait. Donc, ce n’est pas tant un échec majeur des services de renseignements que l’impuissance administrative française à agir en fonction des informations. Encore un échec.

Alors que veut Daesh ?

Il veut que les capitales occidentales importantes vivent dans la crainte.

Et ils veulent attirer les bottes occidentales sur le terrain en Syrie.

Ce serait un cadeau du ciel : les croisés nous envahissent une fois de plus. Vous pouvez imaginer le recrutement pour Jihad et Cie battant tous les records.

La seule façon réaliste de les écraser, lentement mais sûrement, est une étroite collaboration entre le 4 + 1 : l’Armée syrienne , les combattants iraniens, le Hezbollah avec la couverture aérienne de la Russie, les Kurdes du PKK et même les peshmergas.

Une Coalition internationale globale pour lutter contre Daesh est très bien. Mais garder la Turquie, l’Arabie saoudite et le Qatar [principaux sponsors de Daesch, NdT], à la table de négociation de la mascarade de Vienne, est une plaisanterie. (Je suis à l’écoute Lavrov à Vienne en écrivant ceci)

Au moins Kerry a finalement accepté avec Lavrov que Jabhat al-Nusra, alias al-Qaïda en Syrie, sont des terroristes, et non des rebelles modérés.

La liste officielle des groupe terroristes du Top 10 (voir mon dernier article sur Asia Times) sera décidée au Conseil de sécurité des États-Unis.

Voyons maintenant ce qui va se passer à propos des bottes de l’Otan sur le terrain. En tête de l’ordre du jour du G20 à Antalya, certainement.

Voici ce qui vise Daesh.

Pepe Escobar
Le 14 novembre 2015

– Source la page Facebook de l’auteur

Traduction ; le Saker Francophone


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>