COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Azov à Nantes, Vichy à Paris par Karine Bechet-Golovko

Azov à Nantes, Vichy à Paris
par Karine Bechet-Golovko

samedi 9 janvier 2016, par Comité Valmy


Azov à Nantes, Vichy à Paris

Nantes, belle ville bourgeoise, invite en ses murs la réunion du bataillon Azov. Ce bataillon aux insignes nazis qui sévit en Ukraine pour le plus grand bonheur de la démocratie européenne. Il semble que les bourreaux soient plus attirant que les victimes.

Le 16 janvier, Nantes va être le témoin de la réunion du bataillon Azov, bataillon sanguinaire qui a été intégré dans la garde nationale ukrainienne. Voici son insigne :

Différentes vidéos circulent sur les atrocités commises par ce bataillon. Notamment, le groupe de haker Cyberberkut avait diffusé une vidéo les montrant brûlant vif un "séparatiste" baillonné. On se souviendra également des exécutions sommaires de prisonniers dans les territoires qu’ils contrôlaient dans le Donbass. La télévision allemande lors d’un reportage a montré les insignes nazis de ses membres.

C’est également ce bataillon qui fait des marches aux flambeaux la nuit pour faire peur aux populations. La dernière eut lieu à Marioupol :

Est-ce ce spectacle que veut donner Nantes aux habitants de la ville ?

Occupée lors de la Seconde guerre mondiale, Nantes a été bombardée par les alliés. 700 immeubles et bâtiments ont été détruits. Près de 2000 personnes sont mortes. Il a fallu reconstruire la ville.

Nantes invite Azov, un groupe militaire nazi, à se réunir en ses murs. Un groupe interdit, justement car nazi, au Canada, aux Etats Unis et évidemment en Russie.

Même le CRIF s’inquiète, citant la presse anglosaxonne qui d’une seule voix qualifie ce bataillon de néo-nazi. Seule la presse française semble ne pas trop s’en émouvoir.

Et enfin, que peut apporter un bataillon militaire néonazi à la ville de Nantes et à ses habitants ? Expliquer ses techniques de tortures ? Comment fabriquer des explosifs avec ce que l’on trouve dans le garage ? Comment appeurer les opposants au point qu’ils se terrent comme des rats ?

Ce sera certainement un moment rare de culture et de politique.

Vive la France ! Vive Vichy !

Karine Bechet-Golovko
vendredi 8 janvier 2016

Russie politics

2 Messages de forum

  • Azov à Nantes, Vichy à Paris
    par Karine Bechet-Golovko

    10 janvier 2016 19:54, par Comité Valmy

    Je crains qu’il n’y ait beaucoup d’excitation à propos de cette « conférence » nazie à Nantes, pour le 16 janvier 2016 – annoncée par des sources indirectes et invérifiables – en présence d’un ancien membre (entendre mercenaire) du régiment ou de la brigade nazie AZOV en Ukraine.

    D’après ce que j’ai compris il s’agit d’une « conférence » privée pour un public sélectionné. Bien que nous n’aimions pas les nazis, nous ne pouvons pas incriminer la maire socialiste, à propos d’une manifestation qui ne se déroule pas dans un lieu public et qui ne relève pas de sa responsabilité. Par ailleurs j’ai appris que le CRIF s’excite aussi et il n’est pas improbable que BHL aille montrer son mécontentement.

    Par conséquent, c’est mon opinion, il serait fâcheux même contreproductif, pour des communistes de se mettre la rate en court bouillon, se surexciter sur cette affaire qui pourrait bien n’être qu’une provocation.

    Alexandre MOUMBARIS

    10 janvier 2016

  • Azov à Nantes, Vichy à Paris
    par Karine Bechet-Golovko

    10 janvier 2016 22:16, par Comité Valmy

    "Il n’est pas impossible que BHL aille montrer son mécontentement"...de ne pas y avoir été invité sans doute. Se souvenir de sa présence Place MaÏdan ! "On ne peut incriminer le maire socialiste de cette ville". Ah bon ? Un édile n’est-il pas responsable de ce qui se passe dans sa ville et n’est-il pas en mesure et surtout n’en a-t-il pas le droit ni même le DEVOIR d’annuler toute manifestation susceptible de provoquer des "troubles à l’ordre public". Se souvenir de l’annulation dans de nombreuses villes des spectacles de Dieudonné, par exemple.

    Reste que le seul moyen de savoir si cette information est un "fake" (comme diraient nos "amis" anglo-saxons) ou bien une réalité, il serait bon d’intervenir auprès d’Associations d’Anciens Combattants et Déportés ou fils et filles de Déportés.

    Halima SADKI


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>